Boutique Photo Argentique

Restauration Pentax 67

Conseils pour la réparation et l'entretien du matériel photographique.

Re: Restauration Pentax 67

Message par RĂ©my_91 » Jeudi 09 Avril 2020 20:33

Ah ! On parle de ressort ?
:wink:
:hello:
Avatar de l’utilisateur
RĂ©my_91
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2863
Inscription : Jeudi 05 Janvier 2012 13:57
Localisation : Briis sous Forges 91640

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Dimanche 12 Avril 2020 18:26

Salut Remy !

Je vais d'abord tenter par mes soins, tu m'as déjà beaucoup aidé et je ne voudrais pas abuser... Si vraiment au pire des cas ça échoue, je n'hésiterais pas à venir vers toi en tout cas :sante:

Un grand merci !
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Jeudi 23 Avril 2020 22:13

Un peu de neuf dans la progression !

Les caches d'origines ont pas mal vécus et risquent de gâcher le travail de mise en peinture.... J'ai donc décidé de concevoir des nouveaux caches de protection pour le Pentax 67. Comme vous le savez, j'ai décidé de repeindre les longerons de la porte arrière et les semelles en laiton. Je ne toucherai pas aux capots supérieurs car, comme le faisait remarquer Oriu, ils sont en bon état cosmétique.

J'ai donc commencé la modélisation de nouveaux caches que je ferai imprimer en 3D puis lissage à l'acétone afin de procurer le brillant d'origine des anciennes plaques en polycarbonates. J'aurais aimé les usiner en acier ou aluminium, mais les coûts CNC en privé sont complètements délirants ! Je pourrais tenter de voir si la fraiseuse numérique est accessible à mon ancien collège. Quoi qu'il arrive, l'impression 3D restera la solution à privilégier.

J'ai tenté de reproduire le plus fidèlement les cotes et dimensions du cache latéral droit (vue de face), il y aura surement plusieurs essais à faire et des petites rectifications ici et là, mais le gros du gros est fait ! J'ai exclus volontairement les trous pour les connexions du flash pour trois raisons :

1) Je ne me sers jamais de flash.

2) Le flash Ă  1/30 du Pentax, bof bof...

3) Il est plus joli comme ça.

Il est Ă  noter qu'au pire des cas, les trous pourront ĂŞtre usinables Ă  l'aide de quelques forets... On se garde toujours une option.

La structure à été renforcée avec une addition de matière sur les bords afin d'augmenter la résistance du cache et de laisser une marge pour le perçage des trous de fixation. J'ai ajouté deux cavités de 5 mm de diamètre pour que les vis du cliquet puissent loger sans bomber le plastique.

Voici quelques illustrations en attendant la modélisation des autres pièces :

Image

Image

Voici un exemple de lissage à l’acétone en impression 3D :

Image

Je ne pense pas faire la plaque au dessus du dos qui est en bon état. Par contre, Le cache inférieur demanderait à être refait également, mais le modéliser c'est du sport... A voir !
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Samedi 02 Mai 2020 0:25

J'ai finalement lancé la modélisation de la plaque inférieure, ce ne fut pas évident sur Autocad, mais avec quelques tutoriels et beaucoup de patience tout est possible !

Je mettrai évidemment les fichiers à dispositions en téléchargement libre, mais je dois d'abord vérifier si les mesures s'adaptent bien au châssis.

Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par yoda » Samedi 02 Mai 2020 8:02

je suis admiratif! :bienjoue:
l'imprimante 3D doit permettre plein de choses, mais je n'en ai pas, bien que j'en ai vu pour pas cher chez les chinois! (aliexpress)
je ne sais pas ce que ça vaut , et de toute façon je pense que je ne saurais pas m'en servir.... :roll:

bien vu le coup de l'acétone pour polir! 8)
comment fais-tu?
à la main, ou avec une Dremel par montage d'une rondelle en feutre imbibé d'acétone ?
yoda
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2362
Inscription : Vendredi 03 Août 2007 15:25
Localisation : LYON

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Samedi 02 Mai 2020 12:04

Salut Yoda !

Merci pour le compliment !

Oui, c'est un secteur assez intéressant et qui offre pas mal de perspectives ! Je l'ai découvert il y a peu et j'ai été étonné des possibilités de ces machines... Pareil que toi pour l'utilisation :( Puis elle ne me servira qu'une fois, du coup pas rentable dans ma pratique...

Si je ne dis pas de bêtise, il y a plusieurs types de matériaux disponibles : l'ABS (Acrylonitrile butadiène styrène) , le PLA (Acide polylactique), le Nylon, etc. D’après mes recherches, le PLA est issu de produits végétal comme l'amidon, il ne résiste pas aux hautes températures et est sensible au chocs il ne se lisse pas à l’acétone contrairement à l'ABS, mais au chloroforme. L'ABS est issu du pétrole est résistant aux chocs et fond à une température plus élevé que le PLA. C'est pour ces nombreuses raisons que je vais m'orienter sur ce type de matériaux.

Pour le lissage, c'est très simple en fait, il s'agit de trouver un bocal suffisamment grand qui permet d’accueillir la pièce, on y verse dans le fond de l'acétone avec au dessus la pièce en ABS qui ne doit pas être en contact avec l’élément chimique (sinon elle fond). On prendra soin de la mettre sur une grille ou en suspension dans le bocal. A partir d'ici, soit on attend que l’acétone s'évapore pour rentrer en contact avec la pièce, soit on chauffe le bocal pour accélérer le processus. On obtient un gain de temps considérable, mais on augmente les risques d'inflammabilité :/ Si le trait d'impression est trop gros, tu peux polir la pièce à la toile émeri afin de faciliter l'action de l’acétone sur le plastique.

Le PLA se lisse aussi, mais avec du chloroforme, mais je t'avoue ne pas trop apprécié le rendu.

Je te mets deux vidéos en lien pour avoir un visuel du propos :

https://www.youtube.com/watch?v=jG9ui5s3M6g

https://www.youtube.com/watch?v=RDUYiY0L9q4

PS : A tout hasard, est ce que c'est toi qui avait posté une série de photo à l'XPAN sur Summilux ? Si oui, celle de la piscine était géniale ! Je l'ai encore en tête, tellement la composition était efficace :bienjoue:
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par yoda » Samedi 02 Mai 2020 13:35

merci pour tes explications détaillées! :wink:
non je n'ai pas de XPAN, bien trop onéreux pour moi... :?
par contre, j'ai un noblex 135U , c'est aussi un panoramique, mais Ă  tourelle .
c'est un usage particulier, (120° d'angle, faut faire gaffe pour ne pas avoir ses doigts sur l'image!)
mais les résultats sont absolument bluffant aussi!
tirage de 1m de large sans aucun problème, et surtout netteté maximum d'un bout à l'autre de l'image
(logique, vu que l'objectif balaie tout la largeur du négatif 24x66) 8)
yoda
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2362
Inscription : Vendredi 03 Août 2007 15:25
Localisation : LYON

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Dimanche 17 Mai 2020 18:20

Bonjour !

Ça a du bon d'avoir une frangine ! En rangeant ses affaires, elle a retrouvé une vieille boîte à bijoux avec diverses chaînes désuètes à l'intérieur. Elle me demande si je n'ai besoin de rien avant de la jeter, je regarde un instant dans le petit coffre et je trouve une chaînette quasi similaire à celle du Pentax ! Je fonce sur l'occasion et je décide de refaire le couplage du boîtier, correctement cette fois-ci.

Comme vous avez pu le voir sur le fil, j'avais finalement opté pour un câble nylon, mais celui-ci cassait ou déraillait après quelques manipulations. Finalement, j'avais donc décidé de laisser tomber vu que je n'utilise jamais les cellules internes des appareils privilégiant une cellule à main.

Voici un petit descriptif pour maximiser vos chances de réussite dans cette opération, car j'ai eu une petite pensée pour les ouvriers de Pentax lorsque... C'est une horreur !

Dans un premier temps, il faut s'assurer que les deux ressorts soient en bons états. Le mien avait subi une déformation et j'ai donc bricolé quelque chose de solide pour éviter que la chaîne se déconnecte durant l'effort. Ensuite, on prépare correctement le terrain en s'assurant d'avoir accès à tous les points d'axe afin que la mise en place de la chaîne se fasse dans les meilleures conditions possible.

On commence par connecter la chaîne sur le ressort, il suffit de bien consolider le tout pour avoir un bon maintien durant la tension. On fera de même avec la bague index sur la baïonnette afin de se faciliter la tâche. En effet, j'avais d'abord essayer la technique de point par point, mais une fois arrivé à la bague, ça devenait une horreur pour trouver le bon calibrage de l'ergot.

Une fois cette étape passée, on va venir ajuster l'ergot de couplage afin qu'il arrive exactement en butée et qu'il reste une tension pour que celui-ci revienne systématique à sa place durant la dépose de l'objectif. On s'assure ensuite de connecter tous les points d'attache, puis on place le tout sur les points d'axe. C'est la méthode la plus simple de mon point de vue.

Il y avait un petit souci au remontage de la plaque de couverture. En effet, celle-ci remise en place, elle venait appuyer contre l'ergot de couplage et ne permettait plus son retour au point de départ. J'ai donc récupéré une rondelle de baïonnette de Canon EOS 3 qui mesure 0.20mm d’épaisseur, afin de rehausser la portée et éviter ce frottement désagréable.

Pensez à trouver une chaîne de bonne qualité, car celle d’origine est en métal tendre et est très fragile aux chocs.

Comme d'habitude quelques photos en illustration :

https://youtu.be/60SoHQ7px68

Image

Image

Image

Image

Image

Prochaine étape, laquage des semelles et de la porte, visite de mon ancienne école pour usiner de nouvelles vis d'entraînement de la pellicule et recherche d'un nouveau ressort de friction. Je ne suis pas pressé donc ça risque de prendre un peu de temps.
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par Steyr » Vendredi 22 Mai 2020 0:36

Comme prévu, après un revenu bleu, j'ai pu faire les encoches. Les deux pièces seront à la poste demain (hier, je suis arrivé trop tard).

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Steyr
DĂ©butant
DĂ©butant
 
Message(s) : 24
Inscription : Samedi 23 Novembre 2013 0:02
Localisation : Paris

Re: Restauration Pentax 67

Message par stormpetrel » Vendredi 22 Mai 2020 3:25

La chaîne d'origine de mon 67 était en cuivre tendre avec des maillons non soudés....pas etonnant qu'elle ait rompu. Je l'ai remplacée par une autre chaîne avec des maillons scellés (que j'ai galéré a trouver), cependant j'ai placé un maillon en cuivre ouvert a chaque extrémité pour faire fusible, au cas ou.... (pour ne pas exploser la pignonerie en cas de fausse manip).

Pour l'impression 3D, j'imprime en résine avec une formlabs. Les résultats avec une imprimante SLA sont nettement meilleurs a ceux que j’obtenais avec mon ancienne imprimante 3D classique et pas besoin de s’exploser les narines avec de l’acétone ou du chloroforme (juste avec de l’alcool isopropylique mais en photo on aime ça car c'est ce qui compose les liquides de nettoyage optique). De plus, pour les toutes petites pièces et avec la bonne résine tu peux pousser l'impression a 50µm. Si tu n’obtiens pas le résultat souhaité avec ton imprimante 3D, peut être ça vaudrait le coup de se tourner vers ce genre d'impression pour réaliser tes pièces?

Sinon chapeau pour la restauration de ton boîtier. Je n'aurais pas la patience de démonter et remonter tout le mécanisme d'un 67.
Avatar de l’utilisateur
stormpetrel
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 986
Inscription : Mardi 03 Mai 2016 8:23
Localisation : Wellington, NZ

Re: Restauration Pentax 67

Message par Oriu » Vendredi 22 Mai 2020 5:44

Généralement la chaine casse quand on enlève le prisme cellule et que l'on replace ce prisme sans avoir enlevé l'objectif. Le couplage est défectueux et l'objectif force le couplage jusqu'à rupture.
C'est bien indiqué dans la notice.
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 27310
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Restauration Pentax 67

Message par stormpetrel » Vendredi 22 Mai 2020 8:39

Ma chaîne n'a pas cassé dans ces conditions. C'est juste la fatigue du métal...
Avatar de l’utilisateur
stormpetrel
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 986
Inscription : Mardi 03 Mai 2016 8:23
Localisation : Wellington, NZ

Re: Restauration Pentax 67

Message par Steyr » Vendredi 22 Mai 2020 14:48

Oriu a écrit :C'est bien indiqué dans la notice.

Oups... je le note car j'ai du passer à côté et j'ai fait cette manip pas mal de fois... Merci !
Avatar de l’utilisateur
Steyr
DĂ©butant
DĂ©butant
 
Message(s) : 24
Inscription : Samedi 23 Novembre 2013 0:02
Localisation : Paris

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Samedi 23 Mai 2020 2:22

Merci Steyr ! Je te tiens au courant des la réception !

Merci pour le compliment et l'information Stormpetrel ! En effet, je viens d'aller voir ce système et c'est mille fois plus précis ! Quid de la résistance mécanique de la résine ? Effet brillant possible avec ce procédé ?

Généralement la chaine casse quand on enlève le prisme cellule et que l'on replace ce prisme sans avoir enlevé l'objectif. Le couplage est défectueux et l'objectif force le couplage jusqu'à rupture.


En effet, l'ergot de couplage du boîtier reste en position, mais pas celui du prisme TTL. Par conséquent, une fois remis en place, l'ergot revient "derrière" l'ergot du boîtier et lorsqu'on tourne le diaphragme...

J'ai entamé des essais au niveau de la peinture et voici un petit compte rendu.

Dans un premier temps, je me suis rendu dans un MR Bricolage pour acheter de l'Hammerite noire brillante (je n'avais que de la satinée à la maison) afin de coïncider le plus possible à la peinture d'origine. Une fois devant le rayon, je constate à mon grand désarroi qu'il n'y en a plus... En regardant à plusieurs fois, je découvre qu'il existe un primaire pour métaux non-ferreux afin d’améliorer l'adhérence de la couche de finition. Sans attendre, je décide de le prendre afin d'avancer dans les travaux.

Une fois à la maison, je prépare mon pistolet de carrosserie, allume le compresseur, ouvre le pot de primaire et découvre avec étonnement que la peinture s'est compactée au centre malgré 20 minutes d'agitation. Je décide de laisser tomber le primaire et tente donc ma chance avec le noir satiné, histoire de me faire la main pour être au point le jour J. Petite dilution au solvant pour faciliter la vaporisation, on place le tout dans la cartouche et c'est parti ! J'ai fabriqué une petite cabine de fortune en carton afin d'éviter d'en mettre partout et empêcher que les grosses poussières ne viennent s’agglomérer sur la peinture fraîche.

Évidemment, c’était un essai et j'ai nettoyé les pièces au solvant aussi vite...

Conclusion :

- Il va falloir que je règle le débit du pistolet, car, il y a eu un excès de peinture.
- La cabine devra être lestée, car, le souffle du pistolet est conséquent.
- J'ai eu quelques grosses poussières sur les pièces, je vais devoir donc nettoyer la surface de travail correctement.
- Le système de pendaison n'est pas efficace, je vais utiliser la méthode du plateau tournant pour avoir une meilleure répartition de la peinture.

Questions :

- Est-ce que l'Hammerite convient pour cet effet ?
- Un durcisseur sera-t-il nécessaire ?

RĂ©ponses au prochain Ă©pisode.

Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par Oriu » Samedi 23 Mai 2020 5:33

l'Hammerite ça va pour peindre des piquets de clôture, c'est pas génial pour des petites pièces comme ça.
j'utilise des peintures à deux composants type époxy, en plusieurs couches très fines, il y a aussi les peintures 2K de carrossier. Même avec ces deux peintures à 2 composants je n'ai jamais réussi à obtenir l'équivalent des finitions du Pentax :|
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 27310
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Restauration Pentax 67

Message par Mael » Samedi 23 Mai 2020 8:24

Concernant l'apprêt, un wash primer (coloraid par ex.) suffit largement sur acier ou alu. L'apprêt epoxy c'est bien mais trop épais pour des petites pièces.

Sur l'aluminium, avant l'apprêt :mrgreen: Alumiprep pour nettoyer puis Alodyne (acide chromique) qui va convertir et stabiliser chimiquement l'alu en surface, qui devient doré. C'est ce qu'on utilise sur les pièces d'avion.

Les peintures "enamel" ou acryliques pour maquettistes sont très bien. Sinon la peinture bi-composant, il existe toute une gamme dans le commerce. La perfection c'est la gamme Dupont Elite. Elle se tire miroir, sur un apprêt bien poncé oeuf corse. Mais elle coute assez cher. 60€ le kg environ.
Avatar de l’utilisateur
Mael
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3432
Inscription : Dimanche 05 Novembre 2006 18:39
Localisation : Limoges

Re: Restauration Pentax 67

Message par stormpetrel » Samedi 23 Mai 2020 11:16

Aristote a écrit :Quid de la résistance mécanique de la résine ? Effet brillant possible avec ce procédé ?

Il y a une quinzaine de résine différentes avec des propriétés mécaniques et des couleurs différentes. Ça va d'un simili-caoutchouc jusqu’à des résines très dures (utilisées en dentisterie pour imprimer des dents). (pour plus d'infos https://formlabs.com/materials/)

Pour l’état de surface, on n'arrive pas au brillant mais avec la Dremel et un kit de polissage on devrait obtenir le rendu souhaité.
Avatar de l’utilisateur
stormpetrel
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 986
Inscription : Mardi 03 Mai 2016 8:23
Localisation : Wellington, NZ

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Samedi 23 Mai 2020 17:32

Je vais laisser tomber l'Hammerite dans ce cas et m'orienter vers une Humbrol enamel ou une laque nitrocellulosique.

Polyvalente cette résine ! Je vais me renseigner...

Merci les gars !
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

Re: Restauration Pentax 67

Message par patrickJJ » Dimanche 24 Mai 2020 9:01

Bonjour Aristote,
pour de si petites pièces généralement on utilise un aérographe.
+1 ! pour la Humbrol, je m'en sers pour retoucher en noir les parties abimées sur les boitiers anciens,
par contre pas sûr du tout que ça résiste au frottement (manipulation, sangles etc.)
Pjj
Avatar de l’utilisateur
patrickJJ
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4043
Inscription : Dimanche 15 Août 2010 18:00
Localisation : Aquitaine

Re: Restauration Pentax 67

Message par Aristote » Dimanche 24 Mai 2020 12:28

Salut Patrick !

L'aérographe est le plus approprié c'est vrai. Mais une fois le Pentax terminé, je n'en aurais plus l'utilité... Je vais regarder si je peux trouver un pistolet universel qui puisse s'adapter à mon compresseur avec un débitmètre afin de réguler le flux d'air comprimé. J'ai un compresseur de taille moyenne pour les travaux mécaniques automobiles, du coup pas évident :cry:

J'avais un petit pot d'Humbrol de 14ml pour la repique des Ă©clats de mon premier Pentax 67 et jusqu'ici pas de soucis.

D’après mes lectures la laque nitrocellulosique (utilisé en lutherie) est plus "dure" et donc plus cassante que l'Humbrol. Elle offre ainsi plus de risque d'écaillement avec le temps. Je vois souvent des Pentax 67 patinés avec ce genre de phénomène sur les semelles, je me demande si le géant nippon n'utilisait pas ce type de laque pour ces boîtiers.
Avatar de l’utilisateur
Aristote
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 88
Inscription : Mardi 11 FĂ©vrier 2020 15:02

PrécédentSuivant

Retour vers Dépannage, entretien, réparation et outillage photographique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Krg, M.O.I. et 4 invité(s)

  • PublicitĂ©