Boutique Photo Argentique

Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/15]

Forum de discussions générales sur la photographie. Vous êtes débutant en photo argentique? C'est probablement là que vous poserez vos questions!

Protocole de developpement

Message par slowhand » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 10:39

Voici la description du protocole standard de développement d'1/4 de film (cf post précédent).
A chaque développement, je modifierai un élément que je préciserai dans chaque post.
Pour le chronométrage, j'utilise l'application Massive Dev sur mon smartphone, n'ayant que peu confiance dans le matos à ma disposition au club

Prémouillage
  • Eau du robinet
  • 2 min Ă  20°.
  • 2 retournements simples toutes les 30 secondes

DĂ©veloppement
  • Foma R09 , diluĂ© a 1+50 (car j'ai beaucoup plus d'abaque sur le Rodinal que sur R09 dans massive Dev
  • 13 min Ă  20°
  • Retournements cools la 1ere minute, puis 10secondes de chaque minute suivante

Bain d'arrĂŞt
  • Ilford Rapid Fixer 1+9
  • 1 min Ă  20°
  • Retournements cools pendant toute la durĂ©e ( du reste, en reflechissant, ne faudrait-il pas agiter plus fort pour bien renouveller le BA en contact du film?? )

Fixage
  • Ilford Rapid Fixer 1+4
  • 5 min Ă  20°
  • Retournements cool la 1ere minute, puis 10sec de chaque minute suivante

Lavage
  • Eau du robinet (Edit du 31/12 - avec raccord flexible directement dans la cuve)
  • entre 18 et 20°
  • 15 min
  • 1 remplissage / 4 retournements violents / vidange
    1 remplissage / 4 retournements violents / vidange
    1 remplissage et filet d'eau continu
  • A la fin, derniere vidange, 2 gouttes de Tetenal machin truc (hypo, etc..) remplissage et ouverture

SĂ©chage
  • peau de chamois trempĂ©e dans le dernier bain (tetenal machin truc), pincĂ©e entre les doigts
  • Sechage dans la secheuse a T° ambiante (mais flux d'air continu)

Identification du film
  • J'accole une gomette de couleur avec un identifiant : XX-YY ou XX est le numero de la pellicule, YY, le numero du developpement
  • Je colle la meme gommette sur mon cahier de labo ou je fais ma prise de note
Dernière édition par slowhand le Jeudi 31 Décembre 2015 8:18, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
slowhand
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 72
Inscription : Dimanche 23 Mars 2014 17:25
Localisation : Lyon

Protocole pour scan

Message par slowhand » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 10:53

Les negatifs obtenus seront d'abord scannés et repertoriés pour pouvoir tirer rapidement des 1eres conclusions. Ensuite, lorsque j'aurai a peu pres fait le tour du développement, je definirai le protocole de tirage sur la base de ces memes negatifs

donc, je scanne avec : Epson V750 Pro, utilisation de SilverFast , j'enleve tous les parametres, y compris le type de film.
Sauvegarde en psd Ă  3200 ppp
Import sans pre-settings dans LR

voila, je crois que tout est dit.
Prochain post sur ma 1ere séance de developpement !

A+
S
Avatar de l’utilisateur
slowhand
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 72
Inscription : Dimanche 23 Mars 2014 17:25
Localisation : Lyon

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par thecoin » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 11:34

Quelque remarques sur ton protocole:

Le prémouillage ne me semble pas utile si tu utilise du R09 à 1+50, tu vas retarder l'action de ton révélateur et tu risques de te retrouver avec un film sous développé.

Pour le bain bain d'arrêt, utilise plutôt du vinaigre blanc que de gâcher du fixateur

Pour le lavage, laisser couler un filet d'eau continu dans la cuve ne sert à rien. Si tu veux procéder ainsi, il te faut un tube de lavage pour forcer le passage de l'eau dans la cuve.

La peau de chamois est déconseillé pour le séchage, tu risque de faire des rayures sur ton film. Essore le bien en secouant la spire et laisse le sécher.
Avatar de l’utilisateur
thecoin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2704
Inscription : Jeudi 05 Mars 2015 15:03
Localisation : Haute-Savoie

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par bruno_l » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 11:36

de mémoire pour le lavage du film, la méthode ilford c'est 1er bain 10 retournement, 2eme bain 20 retournement 3eme bain 40 retournement
en gros moins il y a de complexes d'argent et de fixateur à évacués, plus le film reste dans l'eau pure
Avatar de l’utilisateur
bruno_l
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 5584
Inscription : Lundi 10 Avril 2006 19:37
Localisation : pas loin de Tours

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par bruno_l » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 11:51

+1 pour le vinaigre d'alcool !
ne pas arrĂŞter un dev par le fixateur :shock:
sinon pour le fixage, la méthode en 2 bain (appelé aussi par "épuisement méthodique") est la plus efficace et la plus courte en durée
1er bain avec un fixateur usagé mais pas usé! temps jusqu’à clarification
2eme bain avec un bain neuf temps, au moins la moitié du temps de clarification du 1er bain
quand le temps de clarification prend le double du temps normal, on le jette et on le remplace par le 2eme bain (qui devient le premier)
et on prépare un bain neuf (qui devient bien sur le 2eme)
dans la véritable méthode, je lis qu'il faut seulement une solution de thiosulfate de sodium pour le 2eme bain, les autres composants sont ajouté quand il est promus 1er bain
Avatar de l’utilisateur
bruno_l
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 5584
Inscription : Lundi 10 Avril 2006 19:37
Localisation : pas loin de Tours

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par Jerome K » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 14:14

Je ne revient pas sur le bain d'arret qui m'étonne aussi (acide léger OK)
Le lavage me parait léger..
Le filet d'eau ne sert pas Ă  grand chose.
Le remplacement total de l'eau si..
Avatar de l’utilisateur
Jerome K
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1675
Inscription : Vendredi 19 DĂ©cembre 2008 19:49
Localisation : Strasbourg 67

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par Jerome K » Lundi 28 DĂ©cembre 2015 14:17

Digression par rapport au titre : ton moi argentique n'aura jamais rien à voir avec ta méthode de dév' mais c'est un autre débat..
(et qu'est-ce qu'un "moi argentique" ?Un moi trop argentique rend tout bleu ;) Exemples d'argyrie )
Avatar de l’utilisateur
Jerome K
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1675
Inscription : Vendredi 19 DĂ©cembre 2008 19:49
Localisation : Strasbourg 67

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par slowhand » Mercredi 30 DĂ©cembre 2015 22:04

Bonjour Ă  tous, et merci pour vos retours
Voici quelques elements de reponses avant le post de mes 1ers resultats demain matin

thecoin a écrit :Le prémouillage ne me semble pas utile si tu utilise du R09 à 1+50, tu vas retarder l'action de ton révélateur et tu risques de te retrouver avec un film sous développé.

Je veux justement verifier quel est l'impact du prémouillage. En 120 il y a effectivement la couche anti-halo, donc c'est justifié. Je veux voir ce que ca donne sur le 135. j'aborde cela demain

thecoin a écrit :Pour le bain bain d'arrêt, utilise plutôt du vinaigre blanc que de gâcher du fixateur

Effectivement, je prenais un vieux fixateur que je diluais , car tout de meme acide, sachant que ceux qui m'ont appris les bases ne font meme pas de BA.. c'est pour dire :)
Je vais donc faire evoluer mon protocole pour la 2ieme seance de developpement d'ici une dizaine de jours. Merci

thecoin a écrit :Pour le lavage, laisser couler un filet d'eau continu dans la cuve ne sert à rien. Si tu veux procéder ainsi, il te faut un tube de lavage pour forcer le passage de l'eau dans la cuve.

Oui, oui, j'ai bien un tube de lavage :) je vais editer de ce pas le post, pour le specifier :)

thecoin a écrit :La peau de chamois est déconseillé pour le séchage, tu risque de faire des rayures sur ton film. Essore le bien en secouant la spire et laisse le sécher.

Ok, je faisais ainsi pour aller au plus vite sans à passer par la secheuse de film avec chauffage car sinon ca curle. Mais j'etais un peu pressé (je dois repartir avec mes neg en fin de seance a chaque fois)

Bruno_l a écrit :de mémoire pour le lavage du film, la méthode ilford c'est 1er bain 10 retournement, 2eme bain 20 retournement 3eme bain 40 retournement

Tu as raison Bruno. en utilisant le filet d'eau avec tube , cela me permet pendant le lavage d'un film de faire le developpement d'un autre, je gagne ainsi du temps (les accès au labo, etant un peu galere ...)

Jerome K a écrit :Digression par rapport au titre : ton moi argentique n'aura jamais rien à voir avec ta méthode de dév' mais c'est un autre débat..

en fait oui et non. Mon identité photo en numerique, je l'ai, mais elle ne me convient plus. Elle a malheureusement tendance à influencer la facon dont je travaille en argentique, principalement à la pdv.
Pour casser le paradigme, j'ai besoin de flou, de grain, et ne plus poser mon blad sur trepied.
Et pour ce faire, et bien cela passe par une methode de dev, et de tirage, d'ou ce fil

A+
S
Avatar de l’utilisateur
slowhand
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 72
Inscription : Dimanche 23 Mars 2014 17:25
Localisation : Lyon

Tests n°1 - De l'interet ou non du premouillage (400iso/R09)

Message par slowhand » Jeudi 31 DĂ©cembre 2015 8:17

Bonjour Ă  tous

Aujourd'hui, 2 films, dont 2x4=8 tests de développements à 400 Iso.
Selon le protocole ci-dessus, j'ai fais les tests suivants :
1-1) Pas de premouillage
1-2) Premouillage à 20°
1-3) Premoullage à 25°
1-4) Prémouillage a 30°
2-1) Premouillage a 35°
2-2) Premouillage a 40°
2-3) Premouillage à 45°
2-4) Premouillage a 45° + rodinal a 25° donc reduction du temps de dev a 8min10

Je ne m’intéresserai ici qu'aux vues prises pour 400 iso

Voici une comparaison des differentes images (format carré, car j'ai bougé le pied au changement de film.. :tete: , donc j'ai superposé les 8 images)

Image
On peut donc constater que :
- plus la T° de prémouillage augmente, et plus le film est developpé
-la 2-4 me parait globalement plus interessante (globalement (on verra plus bas que dans le detail ?), meme si sous developpee)

On va la sortir de la comparaison, car j'ai un doute sur la conversion du temps/T°

Je vous propose maintenant de regarder certains details

Image
la 2-2 (premouillage a 40°), semble avoir plus de precision dans le detail.

Ce qui se confirme avec un autre detail
Image

mais pas sur ceux ci
Image
Image

EN ce qui concerne le grain, rien de folichon, ou tout du moins je n'ai pas l'oeil. Sans doute qu'a 1600 avec une agitation plus severement burnée, cela devrait changer
Image

Cnnclusion :
A 400iso, pas forcement visible, je testerai a 1600iso, mais avec moins de cas
Plus la T° de premouillage augmente, plus on a de details dans des zones pas trop contrastées.
Par contre, pour les zones contrastées, au contraire on en perd.
Coté grain, pas de differences particulières, on verra dans les tests suivants
J'esperais a 45° dégrader fortement le film, et bien il n'en ai rien comme annoncé plus tot par Oriu

Voila ma maigre analyse. Je serais curieux de voir les votres !
PS : le 1-1 en bas a droite, c'est evidemment le 2-4 :)
A+
S
Avatar de l’utilisateur
slowhand
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 72
Inscription : Dimanche 23 Mars 2014 17:25
Localisation : Lyon

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par Oriu » Jeudi 31 DĂ©cembre 2015 8:28

le pré-mouillage ne sert pas à grand chose pour le Rodinal, tout au plus à chaud il booste un peu le développement au début car le film est chaud (dans le cas des températures > temp révélateur).
La couche anti halo, n'a aucune influence dans le procédé de développement, elle ne sert qu'au moment où le film reçoit de la lumière pendant l'exposition. Sur certain film cette couche est plus longue à partir, mais même si il reste une légère coloration du film ça n'a aucune importance pour le tirage

Si tu veux dégrader ton film, tu le rince à chaud 30 ou 35°c et tu le trempe ensuite dans l'eau fraiche < 10°, même ça, c'est pas sûr que ça marche avec les films modernes
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 23124
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par RĂ©ginald » Jeudi 31 DĂ©cembre 2015 9:23

En adaptant le temps, tu peux faire ton dev en rotation continue avec le R09. Ça devrait te donner du grain.
Avatar de l’utilisateur
RĂ©ginald
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 8260
Inscription : Jeudi 31 Juillet 2014 9:34
Localisation : Haute-savoie

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par Oriu » Jeudi 31 DĂ©cembre 2015 9:42

le grain n'est pas une fonction directe de l'agitation, en agitant constamment tu augmentes la vitesse de développement, Toutes les densités montent en même temps, aucun effet compensateur.
Si tu arrives à trouver le bon temps de compensation le grain sera quasiment pareil, mais avec un contraste global un peu plus élevé, les hautes lumières plus denses. :wink:
Pour comparer la granulométrie, il faut examiner toujours la même densité du film, l'apparence du grain dépend de la densité de la plage de grain.
Mais bon au scanner le grain n'est pas rendu comme Ă  l'agrandisseur
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 23124
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par mAnu.L » Jeudi 31 DĂ©cembre 2015 10:10

Tout de même bien intéressant ce genre de travail :bienjoue:

Question, c'est quoi comme film400 et c'est du 135 ou du 120 ?
Avatar de l’utilisateur
mAnu.L
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2771
Inscription : Samedi 10 Septembre 2011 13:03
Localisation : Dans une cuve de Rodinal, du TriX plein les poches... Aix en Provence

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par Gobs » Vendredi 01 Janvier 2016 16:38

Oriu a Ă©crit :...
Si tu veux dégrader ton film, tu le rince à chaud 30 ou 35°c et tu le trempe ensuite dans l'eau fraiche < 10°, même ça, c'est pas sûr que ça marche avec les films modernes

+1
Les films modernes sont hyper-costauds et encaissent sévère sans beaucoup broncher, et restent très souples à l'utilisation. Il faut vraiment "y aller" pour franchement "dégrader" l'émulsion d'un film moderne...
Le grain aura tendance à apparaître en "poussant fort" la péloche (par ex viser 3200 ou 6400 à partir d'une 400 ASA), mais en contrepartie, le contraste se durcira...

Il me semble que partir sur de la Tri-X ou de la HP5+ n'est peut-être pas la meilleure voie à suivre, étant donnée la qualité de fabrication intrinsèque de ces grands films.
Pour d'autres raisons qu'ici, je me suis récemment intéressé au film Ultrafine Xtreme 400 (existe en 135 et 120), et d'après mes lectures, il semblerait justement que le grain apparaisse de façon "très généreuse" quand on le "pousse fort". Il semblerait en effet que ce soit un film avec une émulsion plus "vintage"...
Il doit bien aussi y en avoir d'autres à réagir ainsi par ailleurs...

Intéressant ton histoire: bonne chance!

:hello:

En annexe: comme d'autres sur ce forum, j'utilise une peau de chamois pour essuyer mes films avant séchage/suspension, et n'ai jamais eu de problème particulier de rayures ou quoi que ce soit... :wink:
Gobs
 

Re: Comment trouver son moi argentique.... [Reboot du 25/12/

Message par slowhand » Dimanche 10 Janvier 2016 8:30

Hello tous

ca y est un peu de temps devant moi pour reprendre le sujet, après 2 seances au labo.

je vais d'abord repondre avant d'aborder les resultats des 2 dernieres seances.

mAnu.L a écrit :Tout de même bien intéressant ce genre de travail :bienjoue:
Question, c'est quoi comme film400 et c'est du 135 ou du 120 ?

Merci, disons que je ne suis si un geek chimiste, mais je ne suis pas non plus quelqu'un qui fait sans trop comprendre. Je decouvre donc par l'experimentation, et je m'arreterai à l'experimentation, car l'objectif, c'est quand meme de faire des images, avec comme objectif pour 2016 d'avoir 2 series tirées : une en 24x36 avec le leica, un en 6x6 en stenopé.

Donc pour repondre à ta question, c'est du 135. Je reedite le protocole si je ne l'avais pas précise. merci

Oriu a écrit :le pré-mouillage ne sert pas à grand chose pour le Rodinal, tout au plus à chaud il booste un peu le développement au début car le film est chaud (dans le cas des températures > temp révélateur).

c'est effectivement ce que je remarque. Pour des dev avec des temps courts, on remarque une difference. Cette diff s'estompe avec des temps de dev plus longs.

Oriu a écrit :La couche anti halo, n'a aucune influence dans le procédé de développement, elle ne sert qu'au moment où le film reçoit de la lumière pendant l'exposition. Sur certain film cette couche est plus longue à partir, mais même si il reste une légère coloration du film ça n'a aucune importance pour le tirage


Effectivement, que ce soit en page 1 du Bachelier, oui sur tous les sites que j'ai vu, la couche antihalo n'est pas dessus l'emulsion, mais en dessous, donc pas d'impact sur le developpement.

Oriu a écrit :Si tu veux dégrader ton film, tu le rince à chaud 30 ou 35°c et tu le trempe ensuite dans l'eau fraiche < 10°, même ça, c'est pas sûr que ça marche avec les films modernes

Lol, pas de frigo au labo, et les glacons je les gardes pour le pastis. Tant pis. Merci

Reginald a Ă©crit :
En adaptant le temps, tu peux faire ton dev en rotation continue avec le R09. Ça devrait te donner du grain.

Ce sera le sujet du prochain compte rendu :)

Oriu a écrit :Pour comparer la granulométrie, il faut examiner toujours la même densité du film, l'apparence du grain dépend de la densité de la plage de grain.
Mais bon au scanner le grain n'est pas rendu comme Ă  l'agrandisseur

oui oui, une fois mes tests de dev realisés, je passe au tirage sur ces memes films :)


Gobs a écrit :Les films modernes sont hyper-costauds et encaissent sévère sans beaucoup broncher, et restent très souples à l'utilisation. Il faut vraiment "y aller" pour franchement "dégrader" l'émulsion d'un film moderne...

:tete: je m'y suis mis trop tard :)

Gobs a écrit :Le grain aura tendance à apparaître en "poussant fort" la péloche (par ex viser 3200 ou 6400 à partir d'une 400 ASA), mais en contrepartie, le contraste se durcira...

J'espere bien, prochains tests decrits : 1600, 3200, 6400, 12800 :) car vu les conditions de prises de vue , va falloir un peu de pdc !!

Gobs a écrit :Il me semble que partir sur de la Tri-X ou de la HP5+ n'est peut-être pas la meilleure voie à suivre, étant donnée la qualité de fabrication intrinsèque de ces grands films.
Pour d'autres raisons qu'ici, je me suis récemment intéressé au film Ultrafine Xtreme 400 (existe en 135 et 120), et d'après mes lectures, il semblerait justement que le grain apparaisse de façon "très généreuse" quand on le "pousse fort". Il semblerait en effet que ce soit un film avec une émulsion plus "vintage"...

Merci je regarderai plus tard, car je veux finir avec la triX. Les photographes dont les travaux me hantent tournent Ă  la trix, je vais bien reussir qd meme :) maissinon, j'irai voir ce film. merci du tuyau

Gobs a écrit :En annexe: comme d'autres sur ce forum, j'utilise une peau de chamois pour essuyer mes films avant séchage/suspension, et n'ai jamais eu de problème particulier de rayures ou quoi que ce soit... :wink:

Ca me rassure :) Je coupe de toute facon un bande de peau de chamois Ă  chaque seance, pour etre sur qu'elle n'est pas sale de poussieres, etc..

Bon, allez, je m'attele au prochain compte rendu.
merci a tous pour vos remarques/commentaires qui me permettent de comprendre ce que je constate, et m'ouvrent d'autres voies
A+
S
Avatar de l’utilisateur
slowhand
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 72
Inscription : Dimanche 23 Mars 2014 17:25
Localisation : Lyon

Précédent

Retour vers Technique photo argentique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • PublicitĂ©