Boutique Photo Argentique

Premier développement négatif N&B

Echanges sur tous les aspects du labo photo argentique noir et blanc : matériels, développement des films, tirage, etc. Présentations des labos photo argentique noir et blanc.

Re: Premier développement négatif N&B

Message par Oriu » Mercredi 13 Janvier 2021 18:50

c'est un peu le principe du développement fractionné, une variante du développement en deux bains, sauf que le deuxième bain n'est pas un activateur, mais de l'eau.
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 28304
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Premier développement négatif N&B

Message par Mael » Mercredi 13 Janvier 2021 18:58

C'est assez semblable à la "méthode Hasselblad", (jamais utilisé de bain d'arrêt). Au vidage du révélo, je remplis la cuve avec de l'eau à température jusqu'en haut, j'attends une minute au moins, je jette, je rince à l'eau clair 4/5 fois la cuve puis fixateur direct. Mes plus vieux négas commencent à avoir 30ans et ils n'ont pas bougé. Apparemment épuiser le révélateur restant dans la gélatine permettrait de renforcer les détails dans les ombres. Mais vu la souplesse des films N/B c'est dur d'affirmer que c'est une recette miracle. :|
Avatar de l’utilisateur
Mael
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3991
Inscription : Dimanche 05 Novembre 2006 18:39
Localisation : Limoges

Re: Premier développement négatif N&B

Message par vdragon76 » Mercredi 13 Janvier 2021 19:02

Oui, mais bon, selon moi c'est une vue de l'esprit.
C'est sur que si on prolonge (de 15 secondes ou davantage) le développement, ça va faire "sortir" les ombres. C'est ce qu'on fait en ne cassant pas la révélation.

Si on veut ce résultat là, on prolonge son développement.. et puis on met du bain d'arrêt.
Il y a parfois des trucs ou vraiment, je ne comprend pas la démarche.

Bon, on pourrait hypothétiquement comprendre que le révélateur étant usé au contact des zones denses du neg, il resterait plus actif sur les zones plus légères (donc les ombres).... si on n'a pas tendance à agiter. Ce qui est le cas des révélateurs sur-dilués. Mais en process "normal", bof.

Bien sur, les négatifs ne vont pas bouger, quouqu'on fasse à ce stade. La conservation, c'est le fixage et le lavage (et les conditions de stockage), pas le stade révélateur-bain d'arrêt.
Non?

V.
vdragon76
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3260
Inscription : Mardi 14 Mai 2013 15:50
Localisation : Bruxelles

Re: Premier développement négatif N&B

Message par Mael » Mercredi 13 Janvier 2021 19:17

A moi chui d'accord avec tout l'monde ! :lol:

Tant que mes négas sortent pour que je puisse faire des tirages à grade 2 grade 3 voir 4 sous l'agrandisseur ça me va. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mael
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3991
Inscription : Dimanche 05 Novembre 2006 18:39
Localisation : Limoges

Re: Premier développement négatif N&B

Message par cg8.5 » Mercredi 13 Janvier 2021 19:18

Their reasoning ("darkroom workers") is that it takes longer to exhaust the developer in areas of low exposures and, thereby, shadows have a longer developing time in the water bath than hightslights.


Je n'ai encore jamais pas pu juger de la différence mais, en cas de nouveau confinage, je tenterai l'expérience en sacrifiant deux bouts de film...

Quant aux fixateurs, j'ai eu des dépôts noirâtres avec du Tetenal et du "floconnage" avec de l'Adox.
Avatar de l’utilisateur
cg8.5
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2198
Inscription : Dimanche 01 Mai 2011 16:01
Localisation : Angers

Re: Premier développement négatif N&B

Message par vdragon76 » Mercredi 13 Janvier 2021 20:32

Des dépots noirs, c'est de l'argent qui se dépose. Normal et rien qu'un filtrage ne puisse éliminer. Pareil pour le floconnage.
Bon, on peut jeter aussi, c'est prudent. Mais je n'ai eu ce probleme qu'avec du Tetenal aussi.
Maintenant les développeuses industrielles, on ne change jamais le fix (sauf pollution maladroite): il y a des pompes et des filtres (et des récupérateurs d'argent par electrolyse): les pompes fimltrent en permanence. J'ai connu des fixateurs (régénérés) qui avaient 20 ans pour la soupe de base.

V.
vdragon76
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3260
Inscription : Mardi 14 Mai 2013 15:50
Localisation : Bruxelles

Re: Premier développement négatif N&B

Message par cg8.5 » Mercredi 13 Janvier 2021 21:29

c'est un peu le principe du développement fractionné, une variante du développement en deux bains, sauf que le deuxième bain n'est pas un activateur, mais de l'eau.


Méthode HOUPPE

- Premier bain : 25 ml du bain 4 et 425 ml d'eau 1 mn pour les hautes lumières.
- Deuxième bain : 50 ml bain 4 plus 400 ml eau 1 mn
- Troisième bain : 225 bain 4 plus 225 ml eau pour les ombres des négatifs normaux 1mn30
- Quatrième bain 225 ml de révélateur usagé plus, afin de développer les parties peu exposées, 25 ml de révélateur neuf non dilué plus 200 d'eau 1mn 30 pour 400 asa et 1 mn 125 asa.

On en parlait un peu là :
viewtopic.php?f=24&t=33192
Avatar de l’utilisateur
cg8.5
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2198
Inscription : Dimanche 01 Mai 2011 16:01
Localisation : Angers

Re: Premier développement négatif N&B

Message par Oriu » Jeudi 14 Janvier 2021 6:49

La méthode de M Houppé est très ancienne, vers 1920/1930 avec des films et des plaques grand format orthochromatiques, et donc il faisait le développement par inspection en lumière rouge.
Cette méthode permet de calmer le processus du développement par la dilution et aussi par la présence de Bromure dans le révélateur usagé (en provenance des films)
C'est un peu comme le développement en grande cuve avec le D76 régénéré, au bout d'un certain nombre de films traités le bain se chargeait en Bromure et on retombe sur la méthode de Jules Steinmetz
Dernière édition par Oriu le Jeudi 14 Janvier 2021 7:13, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 28304
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Premier développement négatif N&B

Message par Oriu » Jeudi 14 Janvier 2021 7:04

Pour profiter d'une possible extension du pied de courbe de sensimétrie, il faudrait sortir la spire ou le support film du bain de révélateur vers une cuve remplie d'eau et laisser reposer sans agitation.
Si l'on rajoute une base (Carbonate de Na, ou Borax) on retrouve le principe du développement en 2 bains.

On s'éloigne du titre du fil et nous allons perdre Masiona :wink:
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 28304
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Précédent

Retour vers Labo photo argentique Noir et Blanc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

  • Publicité
Le site des restos du coeur