Boutique Photo Argentique

Photo du mois: les gagnants

RĂšglements de participation aux jeux et indices.

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par freddy.lombard » Lundi 23 DĂ©cembre 2013 15:29

Et voici l'interview de mAnu.L, grand gagnant du concours de Novembre 2013 sur le thÚme « Le regard » avec cette photo :


Image


Bonjour Manu. Tout d'abord je tiens à te féliciter pour ta victoire au concours de novembre sur le thÚme du regard. Non seulement ta photo est superbe, mais en plus la concurrence était rude, avec 28 participants et un niveau trÚs élevé. Nous allons procéder à la traditionnelle interview.

Bonjour freddy. Avant toutes choses, je tiens à m'excuser pour le retard quant à ma réponse à notre interview, quelques soucis personnels m'ont pris malheureusement tout mon temps et mon esprit...
Donc avant tout, je tiens Ă  remercier tout ceux qui ont choisi ma photo, c'est vraiment touchant... Et j'en suis fier...


J'avais déjà noté que l'amitié joue un rÎle important pour toi, par exemple avec les photos que tu avais prises à l'armée. Peux-tu nous raconter l'histoire de cette photo et la raison pour laquelle tu as choisi ce portrait de ton ami Jusepe ?

Oui l'amitiĂ©, tout comme le respect et la confiance, trois Ă©lĂ©ments qui sont liĂ©s pour moi, sont des denrĂ©es rares, tellement rares de nos jours, que lorsqu'on les trouve, il faut les garder et ne plus les oublier... donc oui, c'est trĂšs important pour moi, l'humain est trĂšs important... Je traverse une pĂ©riode « charniĂšre » dans ma vie actuellement, professionnellement mais aussi personnellement, et mes journĂ©es de travail sont trĂšs loin de ce que j'aime faire... C'est assez intĂ©ressant que tu me parles de mes annĂ©es oĂč j'ai fait partie du 159e RIA, car niveau ressenti d'amitiĂ©, nous n'en sommes pas loin; Ă  l'armĂ©e, c'Ă©tait l'amitiĂ© qui nous faisait avancer et nous dĂ©passer, lĂ  sur les chantiers, quand c'est difficile, c'est cette mĂȘme amitiĂ© que je retrouve avec Jusepe, on se motive, on se soutient, comme le font des amis... J'ai choisi ce portrait car je trouve qu'il a une gueule, un regard profond, je connais une partie de sa vie car nous avons beaucoup discutĂ©, et je trouve que cette vie oĂč le chemin Ă  connu des moments trĂšs difficiles peut se lire dans les traits de son visage, mais son regard montre que malgrĂ© tout c'est un homme qui a les Ă©paules pour endurer tout cela...

Membre du forum depuis un peu plus de deux ans, tu as des pratiques photographiques atypiques comme la photo-sous-marine. Quels sont les thÚmes que tu préfÚres en photo ?

J'ai touchĂ© Ă  la photo argentique il y a maintenant quelques grosses annĂ©es, quand mon Papa, qui Ă©tait en partie photographe, m'a offert mon premier Kodak Instamatic 100, pĂ©tard c'Ă©tait quelque chose... Je l'ai toujours d'ailleurs dans ma petite collection, je ne me rappelle mĂȘme pas ce que j'ai pu faire comme photos Ă  l'Ă©poque avec - la honte quand mĂȘme... J'ai eu ensuite un parpaing, l'Ibaflex T1000 avec un 35/2.8 mm et un 50/1.8 mm, je crois que c'est avec celui lĂ  que j'ai fait mes premiĂšres surimpressions « involontaires »... Puis le troisiĂšme, toujours dans mes jeunes annĂ©es, fut le Fuji STX-2 avec un 50/1.9 mm Xfujinon et un 135/3.5 mm EbcXFujinon, je me suis bien amusĂ© avec celui lĂ , tiens d'ailleurs c'Ă©tait un de mes compagnons Ă  l'armĂ©e... Il y a eu entre temps une pĂ©riode numĂ©rique, oĂč je me suis un peu dispersĂ© dans diffĂ©rents styles, puis depuis quelques annĂ©es, une grosse, que dis je, une EXTRÊME envie de me remettre Ă  l'argentique, ce qui pour moi, permet de me retrouver dans une atmosphĂšre de rĂ©flexion de la photo et non plus dans une sorte de schizophrĂ©nie compulsive dĂ©clenchiveresque !!! Pour revenir Ă  la photo sous-marine, je suis, enfin j'Ă©tais quand j'avais le temps, plongeur, j'ai toujours voulu immortaliser mes plongĂ©es... Quand j'Ă©tais gamin, j'ai toujours voulu avoir un Nikonos, l'outil perfect Ă  l'Ă©poque pour immortaliser le monde de NĂ©mo, qu'Ă©tait mĂȘme pas nĂ©, le brave, mais rĂ©servĂ© aux pros ou aux beaux portefeuilles... VoilĂ  que pas mal d'annĂ©e plus tard, je peux aller amuser les poissons avec un outil qui m'a fait rĂȘver, mĂȘme si je ne suis pas super discret avec mon truc tout orange, ayant trouvĂ© mon Nikonos en super Ă©tat Ă  un prix somme toute raisonnable... AprĂšs une premiĂšre sĂ©rie d'initiation, que vous avez vue, j'attends que les bons jours reviennent pour trouver ma patte, mon truc, faire ressortir ce rĂȘve bleu dans mes teintes prĂ©fĂ©rĂ©es, le blanc et son contraire, le noir... Sinon sur ce que j'aime, c'est assez variĂ©; j'aime l'architecture, la « street », je redĂ©couvre les portraits, et la nature m'attire, je pense que seul avec le temps, je pourrai m'affirmer sur un thĂšme ou des thĂšmes, pour l'instant, je pense que je me cherche encore pas mal...

Quelle est la qualité que tu préfÚres chez un(e) photographe ?

Savoir poser son regard lĂ  oĂč les autres ne voient quasiment rien...

Quel est ton rĂȘve de rĂ©ussite absolue dans le domaine photographique ?

Alors lĂ ... Je vois bien un rĂȘve, celui de pouvoir vivre de ma passion, et ainsi faire vivre ma passion... Mais si un jour je dois vivre de la photo, il y aura deux chemins, le PRO, oĂč la passion est celle du client Ă  travers le regards du photographe, et le PERSO, oĂč la passion est Ă  travers son regard avec les idĂ©es venant de son propre esprit... Si dans ma vie je peux combiner les deux, je serai un homme « presque » comblĂ©...

Que considĂšres-tu ĂȘtre ton principal dĂ©faut dans ta pratique photographique ?

Je suis trop dispersé, comme dans ma vie actuellement... Donc quand j'aurai fait une vraie bonne organisation dans ma vie, je pense que mon monde de la photo suivra...

Quel photographe voudrais-tu ĂȘtre ?

Alors cette question, elle est dure... Car je ne le sais pas encore, mĂȘme si j'ai bien quelques idĂ©es, j'aime ĂȘtre proche de l'humain, mais j'aime aussi le contact avec la nature, j'aime l'action, mais un lever de brume sur un beau paysage m'Ă©merveille... Je pense qu'un de ces jours, je pourrai rĂ©pondre Ă  cette question, je l'espĂšre, car ce sera sĂ»rement mon chemin...

Quels sont tes photographes préférés ?

Je ne saurais rĂ©pondre, car la liste serait longue, trop longue et comme je t'ai dit un peu plus haut, Ă©tant assez dispersĂ© dans ma tĂȘte, les choix sont parfois tellement opposĂ©s... Alors si je dois en choisir un seul, je dirai mon Papa, car il m'a donnĂ© la possibilitĂ© d'aimer la photo, et plus je grandis, et plus je l'aime, je les aime...

Quelle est l'erreur en photo qui t'inspire le plus d'indulgence ?

Il peut y avoir toutes les erreurs possibles dans une photo, si je ressens quelque chose en voyant cette photo, les théories académiques du parfait photographe n'auront aucune place face à l'émotion...

On ne peut contourner la traditionnelle question sur ton matériel de prédilection - tu as, comme beaucoup de membres, quelques tendances à la crackatormanie... :mrgreen:

Alors oui certes, malgré que mon compte en banque soit aux antipodes de ce qu'est un Crackator dans toute sa splendeur, je dois dire que l'envie est bien là, et une sorte de leboncoinitude compulsive matinale, assortie de quelques mots-clés bien maitrisés, fait partie du rituel café/croissant/journal...

Mais malgré tout, je cherche à limiter... Donc c'est simple, pour les photos sous l'eau/grosse pluie/neige, le Nikonos V, pour la street discrÚte, le Canonet QL19 (en attendant de m'offrir un jour un M6 black... lol), pour tout le reste le Nikon 801S qui sera un de ces 4 remplacé par un F4S, ce sont les trois que j'utilise réguliÚrement... Tous le reste est en attente... Si, mais ça faut pas le dire trop fort, j'ai un outil qui fait des pixels, mais vu que c'est un trÚs bon outil, j'en parle un peu, un Nikon D300... Dans le temps, je garderai toujours le Nikonos pour ce qu'il fait le mieux, je l'équiperai d'autres objectifs et accessoires, mais je suis amoureux de lui... Pour le 35mm, je verrai avec le temps, par contre, j'aimerais toucher au MF, et plus tard au GF, et surtout voir certaines techniques comme Gekos les présente si bien, par exemple le Collodion...


D'oĂč te vient cette expression que tu emploies entre autres pour saluer les nouveaux membres, « YoucoulĂ©lĂ© » ?

Écoute, ce YoucoulĂ©lĂ©, date de bien longtemps... Étant dans l'informatique depuis gamin, j'ai toujours utilisĂ© ce terme pour saluer des membres, je trouve que c'est chantant, on pourrait croire que ça vient des Ăźles oĂč le soleil brille, le sable est chaud et blanc et les eaux transparentes, quoi de mieux que ce dĂ©cor pour accueillir quelqu'un...

Je te remercie, freddy, pour ton thÚme qui m'a inspiré, et de surcroßt m'a permis de remporter ce concours... Je suis heureux de répondre à ton interview et cela permet de partager une certaine intimité de ma vie avec les membres que j'apprécie du forum...

Je tiens à vous remercier tous pour votre compréhension quant à mon retard.

Amitiés,

Manu
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 16524
Inscription : Vendredi 04 Juin 2010 15:23
Localisation : A 54 km de la petite gloriette du Jardin des Plantes

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Corto_M » Lundi 13 Janvier 2014 7:55

Voici l'interview tant attendue de xXX, vainqueur du concours de décembre 2013 dont le thÚme était : "Au travail !".

Image

Bonjour xXx, et bravo pour ta victoire dans ce concours de décembre 2013.
Tu fais partie des "piliers" du forum, inscrit depuis de nombreuses années, avec moults messages au compteur. Cependant, peux tu commencer par nous rappeler ton cursus photographique ?


Bonsoir Corto-M, ton pseudo trÚs BD ne déplait pas au bruxellois que je suis.
Merci pour tes fĂ©licitations et pour l'organisation du concours de dĂ©cembre et excuse-moi d'avoir trainĂ© Ă  rĂ©pondre, mais j'avais une fĂȘte de famille de dĂ©but d'annĂ©e Ă  organiser.
Merci aussi et surtou à tous ceux qui ont voté pour map photo, ça m'a fait vraiment plaisir.
Pour répondre à ta premiÚre question, mon chemin photographique est trÚs simple et banal.
D’abord j'ai reçu le vieux Gevabox de mon frĂšre ainĂ© ( je les ai encore, tant le frĂšre que le box et ce dernier n’est pas encore grippĂ©). AprĂšs j'ai eu un Instamatic, puis le zeis-ikon 6x9 de mon pĂšre, puis je me suis achetĂ© un sp1000 etc..

J’ai dĂ©couvert le tirage et la magie de la chambre noire chez un voisin et chez mon autre frĂšre plus tard quand il avait un Pentax SV ( que j’ai rĂ©cupĂ©rĂ© mais celui-lĂ  est tout Ă  fait grippĂ©) .
D'un autre cotĂ© j’étais trĂšs intĂ©ressĂ© par les camĂ©ras de cinĂ©ma. Mes parents avaient achetĂ© une Eumig 8mm quand j’avais pas deux ans. Faut croire que ça m’a marquĂ© car plus tard j’ai dĂ©cidĂ© d’aller Ă  l’école de cinĂ©ma aprĂšs avoir hĂ©sitĂ© avec l’école de photographie.
Je pense que j’ai bien choisi car maintenant je filme pour mon gagne-pain et je fais des photos en toute libertĂ© et uniquement pour mon plaisir.

Comment définirais tu ta pratique photographique ?

Comme je l’ai dĂ©jĂ  dit, uniquement pour le plaisir sans roi ni lois et sans but final prĂ©cis. Le plaisir de cadrer et de dĂ©clencher me suffisent presque. J’ai lu sur le forum que mes photos sont protĂ©iformes, en fait ça veut simplement dire que je n’ai pas vraiment de style, parfois je n’ai vraiment pas de style.
Je ne suis pas un collectionneur d’appareils, mais ça me rĂ©jouis de pouvoir acheter maintenant les appareils qui Ă©taient inaccessibles et qui me faisaient baver devant les vitrines des photographes Ă  l’époque oĂč leurs magasins existaient encore.

Peux tu nous parler un peu de la photo qui a gagné ce concours ?

J’ai des planches-contacts de tous mes nĂ©gatifs depuis mes dĂ©buts dans les annĂ©es ’70, sauf que maintenant j’ai un retard de plus de soixante films qu’il faudra absolument que je me mette Ă  jour.
C’est en feuilletant un vieux classeur que je suis tombĂ© sur cette photo faite en mai ’84 et je me suis dit ‘tiens, du travail’.
A l’époque mon Ă©pouse aidait les voisins qui avaient un atelier de reliure et son boulot consistait Ă  coudre ensembles les cahiers qui forment un livre.
Ça ne faisait que quelques mois que j’avais mon nouvel appareil, un Nikon F3 muni d’un 50mm f/1.4 achetĂ© neuf Ă  l’époque et que j’utilise encore rĂ©guliĂšrement.
Je n’ai plus beaucoup de donnĂ©es sur le traitement, j’ai la mauvaise habitude de ne pas noter comment je traite mes films, mais je pense me souvenir qu’à cette Ă©poque j’utilisais rĂ©guliĂšrement le D-76/ID-11. Sur le bord du nĂ©gatif il est mis le code 5062, donc c’est un Plus-X de Kodak.
Et si ma mĂ©moire est bonne la lumiĂšre venait d’une simple lampe de bureau type architecte et placĂ©e trĂšs prĂšs du sujet.

Je viens d’apprendre que pour le mois de dĂ©cembre j’ai aussi gagnĂ© le concours d’un autre forum ailleurs en Europe avec plus de la moitiĂ© des voix.

As tu des photographes que tu préfÚres particuliÚrement, ou qui sont pour toi des sources d'inspiration privilégiées ?

Il y en a beaucoup et de nombreuses photos m’inspirent, mĂȘme sur le forum.
Je suis abonnĂ© Ă  la revue “Black+White Photography” et tous les mois je suis en admiration devant de que j’y vois.
A cotĂ© des grands classiques j’apprĂ©cie actuellement beaucoup les photos de rue rĂ©cemment dĂ©couvertes de Vivian Maier pour son approche des gens ainsi que le travail de Vanfleteren pour la gestion de la lumiĂšre et des contrastes.

Aussi le travail de la lumiĂšre des directeurs de la photographie au cinĂ©ma m’intĂ©resse Ă©normĂ©ment Ă  un point tel que je ne regardais plus un film pour l’histoire mais je regardais les Ă©clairages faits par les membres de l’ASC. J’ai Ă©tĂ© abonnĂ© pendant des annĂ©es Ă  leur revue “American Cinematographer”

As tu des projets particuliers en cours ou en vue ?

Faire plus de photos.
Je ferais bien une annĂ©e de one-picture-a-day, mais pour cette annĂ©e c’est "caramba, encore ratĂ©".
Ah oui, me mettre à jour du coté du labo aprÚs avoir terminé les travaux de mon local qui me sert de chambre noire.

Exposes tu tes photos (dans la vrai vie ou sur le web) quelque part ?

Ni dans la vraie vie, ni sur le web, à part de temps en temps sur quelques forums que je fréquente.

Je viens de lire un article dans B+W Photography qui explique que c’est facile de faire un site, je pourrais essayer mais je ne pense pas que les visiteurs se pousseront aux portillons, il y en a dĂ©jĂ  tellement que je ne pense pas que le monde attend de voir mon site.

Pour exposer on demande toujours des sĂ©ries des fils rouges ou des thĂšmes et comme je photographie tout et surtout n’importe quoi je n’ai pas de sĂ©ries Ă  prĂ©senter. La seule unitĂ© qu’il y a dans mes photos c’est que justement elles sont toutes de moi, mais ça ne suffit pas pour exposer.

En plus quand on veut exposer il faut faire un dossier et aller le prĂ©senter. Ensuite il faut faire des beaux tirages et bien les encadrer. Ma paresse naturelle s’y oppose farouchement mais comme je fais mes photos principalement pour moi, ça ne me dĂ©range pas trop de ne montrer que peu de photos.
MĂȘme ma femme se plaint du fait que je passe beaucoup de temps pour mes photos et qu’elle n'en voit pas grand chose.
Souvent pour les expos, il faut accompagner les photos d’un texte, d’une explication, un peu comme ici, et ce n’est vraiment pas mon truc.

Bonne soirée, bonne année et à bientÎt,
Roland
Avatar de l’utilisateur
Corto_M
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1503
Inscription : Samedi 02 Avril 2011 17:34
Localisation : Issy les Moulineaux, 92

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par xXx » Mercredi 12 Mars 2014 16:28

Au tour de Gekos, celui qui a l'habitude de trainer dans les rues, de répondre aux questions car il a gagné le concours de février avec une photo qui n'est pas du tout de la "street":

Image

Bonsoir Gekos et félicitations pour ta victoire au sprint final.
Bonjour... et merci :D

Quand on regarde ton travail, par exemple sur ton flickr, on voit surtout de la photographie de rue, tout le monde sait bien que Gekos traine dans les rues, mais avec la photo des mains tu nous as eus par surprise. Que peux-tu nous raconter au sujet de cette photo?

Comme d'habitude pour les concours, c'est quand je mets madame Ă  contribution que j'arrive Ă  quelque chose ! :lol:
Le sujet me trottait dans la tĂȘte depuis un moment... quand Ă  "l'inspiration", j'avais souvenir d'une sĂ©rie photo vue par hasard quelques temps auparavant sur le ouĂ©b qui m'avait bien plu. Impossible de la remettre la main dessus, mais ce sont bien ces photos, un peu dans ce gout lĂ  donc, qui m'ont aiguillĂ© pour cette image.

En rentrant de sortie photo, je voulais finir ma péloche pour la développer. Séance improvisée sur le tas et sans vraiment de préparation - l'occasion a été fructueuse finalement :D
On a commencĂ© la sĂ©ance sur une autre pose oĂč le nu paraissait "obligatoire" pour la prise de vue. Puis cette pose ci dans la foulĂ©e : je ne suis pas souvent fan du nu (du nu juste pour du nu disons), mais ici j'y vois personnellement un intĂ©rĂȘt autre, dans la (ma propre) lecture d'image en tout cas :wink:

Un point sur la technique (si ça intéresse du monde ?)
Konica FS-1 et 40mm f1.8 / TriX 400@ Rodinal 1+50
Deux lumiÚres continues "lumiÚre du jour" d'un cÎté, et une mandarine de l'autre

Tu t’es inscrit au forum il y a plus de 3ans et demi, et depuis tu as plus de 4000 messages. Peux –tu nous parler de l’évolution de ton travail depuis cette pĂ©riode?

Oula... l'évolution de mon travail ? non j'aurai du mal à parler d'évolution :rire: Je fonctionne presque uniquement au feeling, et sans aucune continuité de démarche si ce n'est mon gout pour la photo de rue...
La seule Ă©volution que je pourrais Ă©voquer serait sur le plan technique, concernant le rendu des images que j'essaye de rendre homogĂšne par type de photo (je varie parfois quand mĂȘme de la street). J'ai pris du temps pour trouver un processus film / dĂ©v / format / rendu qui me convienne. J’essaye donc de ne pas m'en Ă©loigner dĂ©sormais.
A part ça, je prends vraiment les image les unes aprÚs les autres, comme elles me viennent, tout simplement

A ta prĂ©sentation tu parlais d’un Mamiya C330. Je ne connais pas trĂšs bien cet appareil, mais il ne me semble pas ĂȘtre ce qu’il y a de plus pratique pour de la “street”. Sur ton avatar par contre on voit un reflex. Peux-tu nous parler de cette Ă©volution ?

Hé oui, je suis tombé dans l'argentique via le Mamiya C330 en effet
AprĂšs un an de numĂ©rique, on m'a soufflĂ© l'idĂ©e du MF 6x6 Ă  diverses occasions. N'y connaissant rien mais Ă©tant curieux, j'ai sautĂ© le pas pour essayer les compositions carrĂ©es... et la pellicule par la mĂȘme occasion !
Le choix du C330 a été guidé par une bonne occasion en foire photo, et accessoirement par l'interchangeabilité des objectifs... bien que je n'en ai jamais acheté d'autres que le standard 80mm au final :lol:
J'ai fait de la streetphoto avec, et ce malgrĂ© les contraintes (qui peuvent s'avĂ©rer plutĂŽt motivantes malgrĂ© tout) et dĂ©couvert l'univers argentique par la mĂȘme

Puis la recherche de grain m'a fait basculer vers le 24x36, au point de délaisser le MF
ÉquipĂ© en numĂ©rique, j'ai suivi la mĂȘme marque en argentique pour les optiques compatibles.
AprÚs ça, on peut parler d'évolution matérielle chaotique :roll: avec tout plein d'essais d'appareils télémétrique, half-frame, toy camera, stenopé, retour au MF... et un peu de collodion à la chambre 18x24 au milieu de tout ça...
ça partait dans tous les sens !
C'est encore un peu le cas, mais c'est bon maintenant là, je suis calé, je sais le matos qu'il me faut... ou pas !

Quelle importance a la technique pour toi?

Assez peu... si j'ai appris les bases initialement, c'est juste pour comprendre un peu les choses, et pouvoir les corriger une éventuelle erreur avant le shoot le cas échéant... mais je me laisse volontiers porter par la facilité d'une priorité diaph, d'un autofocus, de recettes labo connues et éprouvées, de péloches souples et faciles d'emploi... etc...
S'il y a une technique qui a de l'importance pour moi, c'est celle de la prise de vue en streetphoto : astuces et rĂ©glages sur l'appareil bien sĂ»r mais surtout savoir se placer en prĂ©vision de, sentir venir une scĂšne, oser y aller franchement, la façon d'ĂȘtre, et savoir rĂ©agir aux diverses rĂ©actions des passants photographiĂ©s... ça s'apprend pas dans les livres et je suis loin d'ĂȘtre parfaitement Ă  l'aise avec tout ça :lol:

Aimes-tu les chats?

Joker ! :-** :rire:

Nan, c'est pas que je les aime pas fondamentalement... mais s'ils pouvaient vivre leur vie sans venir se frotter à moi, ça m'irait pas plus mal quoi :lol: (j'ai un don pour ça ! et eux aussi !)

:sante:


Merci pour tes réponses et continue à nous montrer tes photos
Avatar de l’utilisateur
xXx
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7394
Inscription : Vendredi 30 Novembre 2007 15:09
Localisation : Bxl

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par fibonappi » Mercredi 12 Mars 2014 19:45

belle interview :bienjoue:
et félicitation belle image!!!
Avatar de l’utilisateur
fibonappi
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2552
Inscription : Vendredi 27 Avril 2012 18:35
Localisation : Amiens

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par freddy.lombard » Vendredi 14 Mars 2014 11:35

C'est assez inhabituel de poster des remarques ici (on peut dĂ©placer sur le concours si ça gĂȘne), mais comme fibo le fait, j'en profite pour dire que j'apprĂ©cie beaucoup les interviews des gagnants. On y a apprend sur la personnalitĂ© de l'interviewĂ© et de l'intervieweur, ça rapproche les membres - je trouve.
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 16524
Inscription : Vendredi 04 Juin 2010 15:23
Localisation : A 54 km de la petite gloriette du Jardin des Plantes

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Gekos » Mercredi 14 Mai 2014 22:01

Passons à l'interview de Franchimontees, gagnant du concours d'Avril, dont le thÚme était "Attentes(s)", remporté aux suffrages avec ce cliché :

Image

Bonjour Frans, tout d'abord, un grand bravo pour ta victoire au concours d'avril :bienjoue:
C'est la seconde fois que tu remportes un concours, on va donc essayer de poursuivre ton interview précédente si tu veux bien - je crois que certains points ont évolué entre temps :wink:


Bonjour !
Tout d’abord je tiens Ă  remercier tous ceux et toutes celles qui ont votĂ© pour cette photo. Je suis malgrĂ© tout surpris qu’elle ait remportĂ© ce concours car la concurrence Ă©tait de trĂšs haut niveau et le suspense a durĂ© jusqu’au dernier votant !

En un peu plus d’un an les choses ont en effet Ă©voluĂ© et si je dois pointer du doigt l'Ă©lĂ©ment essentiel qui me permet de progresser encore en photographie je dirais : le fait de devenir plus critique envers mes propres photos, car les rĂ©sultats sont encore trop souvent de qualitĂ© inĂ©gale


Une belle image prise sur le vif. Tu le disais toi mĂȘme prĂ©cĂ©demment (question 3 de l'interview), ce n'est pas forcĂ©ment une discipline dans laquelle tu es Ă  l'aise... Qui plus est pour celle ci - je le sais - tu l'as rĂ©alisĂ©e avec un appareil qui n'est pas des plus Ă©vident Ă  manier pour ce genre d'image. Nous en dirais-tu un peu plus sur cette photo ?

Comme tu le sais, cette photo a Ă©tĂ© prise lors de notre sortie commune Ă  Saint Malo. Ce sera d’ailleurs intĂ©ressant de voir ta propre interprĂ©tation de la scĂšne !
Elle nous a tous frappĂ©s Ă  cause du goĂ©land qui manifestement attendait (en vain ?) un repas facile auprĂšs de ce personnage qui a dĂ» se demander quelle Ă©tait cette bande d’excitĂ©s qui le mitraillaient avec cette panoplie d’appareils d’un autre temps. J’ai attendu quelques instants espĂ©rant le passage d’un deuxiĂšme volatile au-dessus des deux protagonistes et le hasard a fait le reste!

C’est vrai que l’Hasselblad SWC n’est pas le boitier rĂȘvĂ© pour les images prises sur le vif mais le grand angle et sa trĂšs grande profondeur de champ font qu’il est difficile de rater le sujet ou la nettetĂ©. Et comme il n’a ni volet arriĂšre ni miroir son dĂ©clenchement ne provoque aucune vibration, permettant de travailler Ă  des vitesses relativement basses en cas de faible luminositĂ©. Par contre – tu as pu t’en convaincre - le viseur
 :roll:

Finalement, tu t'es ré-installé une chambre noire à la maison aprÚs pas loin de 30 ans sans tirage à l'agrandisseur : comment s'est passée la reprise ? qu'en retires-tu aprÚs ces quelques mois de remise en place ?

Chambre noire est un grand mot : disons plutĂŽt « coin labo » car ça se limite Ă  une Ă©tagĂšre de 70 x 90cm dans un coin de mon bureau sur laquelle un Chromega 5D Ă©quipĂ© d’une tĂȘte couleur tente tant bien que mal de ne pas crever le plafond en cas de grossissement important ! :lol:
Une planche sur deux trĂ©teaux, trois cuvettes + une d’attente avec de l’eau complĂštent la scĂšne car pour le lavage c’est direction la salle de bains (heureusement juste Ă  cĂŽtĂ©).

J’avais une certaine apprĂ©hension pour m’y remettre car 30 ans sans tirage ça fait un bail et je repartais pour ainsi dire Ă  zĂ©ro : premiĂšre utilisation de papier multigrade, premiers essais au barytĂ©, agrandisseur inconnu de moi jusque là
 Mais les automatismes sont vite revenus et aprĂšs avoir gaspillĂ© quelques dizaines de feuilles lors des premiĂšres sĂ©ances les tirages commencent Ă  devenir acceptables.

Par contre, quel plaisir de maĂźtriser Ă  nouveau toute la chaĂźne de production analogique ! 8)

Du coup, aura t-on l'occasion de voir de beaux barytés faits maison exposés quelque part un de ces jours ? des projets dans ce sens ?

Certains membres du forum le savent : je me suis inscrit dans un club photo prÚs de LiÚge qui possÚde encore un labo « argentique ». AprÚs un bon nettoyage et une couche de peinture il est à présent opérationnel.

Dans la foulĂ©e je participerai pour la premiĂšre fois Ă  l’exposition collective du club qui se tiendra en octobre de cette annĂ©e. Les premiĂšres photos prĂ©sentĂ©es au prĂ©sĂ©lections Ă©taient des impressions Ă  partir de nĂ©gatifs digitalisĂ©s mais depuis deux mois j’ai montrĂ© des tirages barytĂ©s. Ils n’ont laissĂ© personne indiffĂ©rent. :bibsmile:

Parlons un peu matériel. Nous te savons amoureux des belles mécaniques, du plaisir de les utiliser, en leur redonnant vie si besoin.
- Je n'ai pas suivi les derniers décomptes en date... tu en es à combien d'appareils remis en service et testés à ce jour ? :D


Point sensible
 J’ai abandonnĂ© le dĂ©compte exact mais Ă  vue de nez je dirais que ce ne sera pas loin des 200. Bon an mal an j’en utilise quelques douzaines de façon rĂ©guliĂšre, les autres Ă©tant rĂ©servĂ©s Ă  un usage plus sporadique.

- Combien t'en reste t-il encore que tu comptes remettre en route ?

Un peu de mathĂ©matique m’apprend qu’il reste prĂšs de 100 orphelins de la pellicule
 :oops: Certains sont irrĂ©parables et dĂ©corent les Ă©tagĂšres ou la vitrine du salon, mais j'y tiens parce que ce sont des modĂšles significatifs dans l’histoire de la photographie. J’espĂšre tout de mĂȘme pouvoir remettre en Ă©tat encore une bonne vingtaine d’entre eux.

- Reste t-il encore un boitier que tu n'aurais toujours pas et qui te fait rĂȘver ?... :mrgreen:

Alors encore une question difficile (et délicate quand madame va lire ça) :mrgreen:
Guettant un Noblex 135 depuis l'avoir vu dans les mains de Benoit, je suis tombe par hasard (enfin oui... :oops: ) sur un Noblex 150U, ce qui clÎture à peu prÚs ma liste des boitiers à demander au pÚre noël. :angel:

S’il en restait l'un ou l'autre Ă  acquĂ©rir ce serait plutĂŽt du grand format 8x10 moderne mais rien n’est moins certain : l’encombrement et le poids ne sont pas vraiment compatibles avec la photo en randonnĂ©e et l’ñge qui avance. :(

Tu utilises je crois tous les formats de film usuels (voir mĂȘme les formats exotiques au besoin). Les procĂ©dĂ©s alternatifs, que ce soit en PdV ou au tirage, te font-ils de l'oeil ? envie de renouveau ? un peu ? pas du tout ?

C’est vrai que je n’hĂ©site pas Ă  retailler des pellicules pour mes appareils aux formats « exotiques ». Et les procĂ©dĂ©s alternatifs m’intĂ©ressent toujours. Je ne pense pas que j’irai jusqu’au collodion ou le daguerrĂ©otype qui demandent tout de mĂȘme une logistique assez complexe, mais grĂące aux commoditĂ©s offertes par le labo du club il y aura certainement des virages et probablement des essais de tirage au papier salĂ© ou albuminĂ©.

Enfin, ceux qui suivent le forum attentivement savent que Madame t'as empruntĂ© ton R9... durablement disons :mrgreen: J'espĂšre qu'elle t'a quand mĂȘme laissĂ© le temps de l'essayer avant : ce serait un comble, toi qui as pour motivation de faire au minimum un film avec chaque appareil en ta possession :lol:

Rien ne t’échappe
 :lol: Disons qu’elle me permet de rĂ©aliser la partie « fin de pelloches » (c’est dĂ©jĂ  ça de pris !) :mrgreen:
Mais franchement je suis ravi qu’Yvette ait Ă©galement repris goĂ»t Ă  la photographie mĂȘme si cela se limite essentiellement Ă  nos petites escapades. Et je serais mauvais prince Ă  ne pas lui en laisser l’usage « exclusif » car c’est grĂące Ă  son indulgence (et sa complicitĂ© ?) que je suis en mesure de vivre Ă  nouveau ma passion pour la photo. :D

Bravo encore pour ta victoire, et merci pour l'organisation du concours de Juin "Transparences"
Au plaisir Frans
Un dernier mot Ă  rajouter ?


On n’est jamais trop vieux pour apprendre ! :bienjoue:
Avatar de l’utilisateur
Gekos
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 9295
Inscription : Dimanche 21 Novembre 2010 19:32
Localisation : 44 - Nantes

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par xXx » Dimanche 01 Juin 2014 20:11

Enfin, aprĂšs des semaines d'attente voici l'interview de Mathieu M, gagnant du concours du mois de mars: Solitude(s)

Image


Q: Bonjour Mathieu, je suppose que c'est ton véritable prénom et pas seulement un pseudo, d'abord je voudrais te féliciter pour ta victoire d'il y a quelques temps déjà.

- Merci Ă  toi.
Oui, il s'agit bien de mon prénom. Je n'avais pas envie d'utiliser un pseudonyme sur ce forum. En fait je n'ai jamais de bonne idée quand il s'agit d'en trouver un. Mais le M me permet de garder un peu d'anonymat.


Q: J'ai été faire un tour dans les archives du forum et j'ai remarqué que tu est déjà membre depuis assez longtemps, bientÎt sept ans, et dans ton message de présentation tu nous parlais de Zorki, de Lubitel 2,de Brownie Flash et de Zenit EM. Comment vois-tu ton évolution depuis cette époque?

- Eh bien la premiĂšre chose que je peux dire, c'est que je n'utilise plus ces appareils, mĂȘme s'ils sont encore encore en ma possession (plus prĂ©cisĂ©ment, j'ai "rendu" le Zenit Ă  ma mĂšre mais j'en ai achetĂ© deux par la suite). Mais j'ai utilisĂ© ce Zenit de nombreuses annĂ©es et j'ai en quelque sorte fait ma formation en photographie avec. Le Zorki est venu aprĂšs, aprĂšs avoir essayĂ© celui d'une amie. Pour la petite histoire j'ai fait mon premier film avec en faisant la mise au point au jugĂ©. Ce n'est qu'aprĂšs que j'ai compris l'utilisation du patch et des images Ă  coordonner (il faut dire que le viseur est plutĂŽt brumeux sur ce boitier). AprĂšs est venu le Lubitel, pour essayer le moyen format. Il a Ă©tĂ© par la suite remplacĂ© par un Rolleicord, qui a Ă©tĂ© remplacĂ© par un Rolleiflex. Entre temps j'ai accumulĂ© un certain nombre de boitiers plus ou moins onĂ©reux et de maniĂšre assez peu responsable, aussi bien en 135 mm qu'en moyen format (et mĂȘme une vielle Speed Graphic). Mais en parallĂšle j'ai cherchĂ© Ă  faire les meilleures photos possibles, en essayant de suivre trois voies parallĂšles: une pratique personnelle visant Ă  faire des images qui ont du sens pour moi, mĂȘme s'il ne s'agit pas de choses ayant un lien direct les unes avec les autres, et qui peuvent parfois paraĂźtre Ă©tranges (la photo que j'ai prĂ©sentĂ© pour ce concours en est un exemple); en deuxiĂšme lieu il y a l'envie de photographier les gens qui m'entourent, car le portrait est trĂšs important pour moi, et j'aimerais pouvoir plus travailler cet aspect de la photo; enfin il y a quelques "projets", ou du moins quelques moments oĂč le travail photographique est dirigĂ© dans un but prĂ©cis (genre sĂ©ance photo avec une personne dirigĂ©e, spectacle, manif, etc) mais assez rare. Le problĂšme est que je suis trop paresseux pour faire aboutir beaucoup de chose.


Q: Tu nous as déjà parlé de ta photo gagnante, mais parle nous un peu de ce que tu fais comme photos actuellement.

- Actuellement je suis un peu bridé par certaines choses: Je suis à Québec depuis presque un an. Je manque d'un peu de temps, d'argent, de sujet (quoique là c'est plutÎt à moi de les trouver), j'aimerais avoir accÚs à un scanner de film. Mais du coup je me suis un peu plus attelé au tirage.


Q: As-tu actuellement ou dans un futur proche des grands projets photographiques?

-J'aimerais me trouver un projet un peu plus concret, en lien avec le monde de la création artistique. Mais au moins j'essaie de faire attention aux photos que je prends...


Q: Quels sont les photographes que tu aimes le plus et pourquoi?

- Mes photographes prĂ©fĂ©rĂ©s sont assez nombreux, un peu Ă©parpillĂ©s (et je vais en oublier certains, faute de me souvenir de tous. Mais essayons tout de mĂȘme: Pour moi il y a HCB, Jean-Loup Sieff, Helmut Newton, pour la perfection technique et l'inventivitĂ© des cadrages, le gĂ©nie de la mise en situation, Francesca Woodman, HervĂ© Guibert (mĂȘme s'il est aussi connu pour ses Ă©crits), Nan Goldin, DorothĂ©e Smith, pour le travail autour de l'intimitĂ©. Il y en a que j'oublie forcĂ©ment. J'aime aussi les photographes surrĂ©alistes et globalement la photographie ancienne.


Q: Quels sont les photographes que tu aimes le moins et pourquoi?

- Ceux que je n'aime pas: Forcément s'il ne m'intéresse pas, donc je ne retiens pas les noms. Mais je peux citer YAB, et globalement tous ceux qui, de maniÚre professionnelle, font de la photographie pour faire joli. La photographie animaliÚre en tant que telle ne m'intéresse pas. Quant à la photo paysagÚre, il faut qu'elle évoque plus que le paysage photographié, qu'elle amÚne un imaginaire, une réflexion, un sentiment, sinon elle sera bien mois intéressante que la réalité. Pour moi une photo doit en dire plus que ce qu'elle montre. C'est une maniÚre d'exprimer ses sentiments intérieurs. Quelque part je crois en une photo psychanalytique :mrgreen: .


Q: Aimes-tu les chats?

- J'adore les chats (malgré mon allergie). Je les préfÚre aux chiens, y compris pour ce qu'on leur reproche: leur indépendance, leur maniÚre de nous snober, de profiter de nous. Quelque part ils sont une forme d'animal domestique sauvage (enfin, je parle surtout des chats de gouttiÚre, pas des persans...)



merci et Ă  bientĂŽt.

A bientĂŽt!
Avatar de l’utilisateur
xXx
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7394
Inscription : Vendredi 30 Novembre 2007 15:09
Localisation : Bxl

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Mathieu M » Dimanche 01 Juin 2014 22:45

Du coup je vais devoir réfléchir à des questions intelligentes pour la tienne :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3794
Inscription : Vendredi 28 Septembre 2007 11:05
Localisation : Québec (ex parisien)

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Franchimontees » Mercredi 13 AoĂ»t 2014 5:56

Avec un peu de retard (on est en période de vacances malgré tout!) voici l'interview de rogogine qui a brillamment remporté le concours de Juin sur le thÚme "Transparences" avec cette photo:

Image

rogogine, bravo pour cette victoire que je qualifierais d'écrasante au vu du nombre de points récoltés :clap:

Quelle a été ta réaction en découvrant le résultat ?

J'ai été trÚs heureux, une reconnaissance telle que celle-ci fait du bien!

Tu as dĂ©jĂ  donnĂ© quelques indices sur les techniques utilisĂ©es pour rĂ©aliser cette photo et au vu de ce que tu montres sur ton site, ce n’est pas une premiĂšre pour toi ! Peux-tu en dire plus sur cette facette de ta dĂ©marche photographique ?

La double exposition, je l'ai découverte en tournant autour du F80. J'imaginais toutes les possibilités qu'elle pourrait m'apporter. Je suis un dévoreur d'images...avec le temps et toutes mes influences, j'imaginais de nouvelles compositions, tenant compte du réel, et de l'imaginaire. Laisser transparaßtre le questionnement et la perspective d'un ou plusieurs messages devenait possible d'une maniÚre différente aux autres, un peu plus classiques.
La double expo est donc pour moi une des facettes qui me compose: donner une nouvelle identité au sens.

Quels sont tes autres sujets de prédilection en photo ?

J'aime l'abstrait. L'abstrait par le contraste, par la perte de données réelles et par les flous désordonnés. J'affine un peu mon style au fur et à mesure...
Par ailleurs, c'est la nuit que je me rĂ©gale le plus. DĂ©coller pour une balade la nuit, de plus en plus souvent accompagnĂ© de mon Bronica SQ-A, est chaque fois un voyage proche du rĂȘve...

Y à-t-il certains photographes qui ont eu une influence sur ta façon d’aborder la photo ?

J'ai toujours pensé que la notoriété d'un artiste en cachait mille autres. C'est pour cela, entre autres, que je me passionne pour toutes celles et ceux qui comme nous, apportent chacun leur part de style.
Dans l'absolu, mes influences picturales sont et ont toujours Ă©tĂ© celles du cinĂ©ma. Je ne parle pas d'un cinĂ©ma "mal bouffe", mais d'un cinĂ©ma aux images conçues par l'Ăąme et le cerveau. Les artistes tout feu tout flamme, ceux qui sont aux manettes de leur Ɠuvre toute entiĂšre. Je pense Ă  Shinya Tsukamoto, par exemple.
Les photographes qui m'inspirent en ce moment, sont beaucoup les photographes japonais. Takehiko Nakafuji pour la nuit, Seungwoo Yang dans son style "reportage sur sa vie", Gilles RoudiĂšre pour ses contrastes puissants, et le grand Daido Moryama!

Dans ta présentation sur le forum tu as dit : « je respecte l'idée qu'une mauvaise photo, est une photo que l'on ne prend pas. » Peux-tu développer un peu plus cette idée ?

Je voulais dire que je n'aime pas l'amertume d'avoir laissĂ© filer un clichĂ©, aussi insignifiant soit-il. MalgrĂ© tout, je muris cette rĂ©flexion et nuance mon propos. Je devine plus prĂ©cisĂ©ment que le dĂ©clenchement fait parti de l'alchimie qui relit l'Ɠil, la scĂšne, le cerveau et l'Ăąme (sic!)

As-tu d'autres projets Ă  venir? Un petit rappel des adresses oĂč on peut retrouver tes autres rĂ©alisations?

J'en ai des wagons! Mais aujourd'hui, je partage bien plus mon temps qu'auparavant. Ce qui me contraint à mieux définir mes projets et à pousser la réflexion aussi loin que je peux la pousser.
Le format carré étant pour moi trÚs intéressant, j'ai bien envie de retourner à la couleur et réaliser une série incluant un lien qui donne à mes photos plus de réalisme!

Mon travail est visible sur mon site: http://rthinkblue.wix.com/argentic-rats https://www.facebook.com/pages/Argentic ... 015?ref=hl

et sur ma page: https://www.facebook.com/pages/Argentic ... 015?ref=hl

Merci encore pour avoir apprécié mon travail!
Avatar de l’utilisateur
Franchimontees
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6314
Inscription : Samedi 01 Janvier 2011 22:06
Localisation : Au pays de Franchimont

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Habib » Mardi 16 Septembre 2014 21:42

ne manquerait il pas des interviews?

je ne vois ni celui de mai ni celui de l'été?

les vacances et les ponts sont passés

au boulot messieurs dames
Avatar de l’utilisateur
Habib
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 8910
Inscription : Vendredi 03 Juillet 2009 12:34
Localisation : Cahors

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par xXx » Mardi 16 Septembre 2014 21:46

:lol:
Avatar de l’utilisateur
xXx
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7394
Inscription : Vendredi 30 Novembre 2007 15:09
Localisation : Bxl

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Mathieu M » Mercredi 17 Septembre 2014 1:34

Pour celui du mois de mai c'est ma faute :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3794
Inscription : Vendredi 28 Septembre 2007 11:05
Localisation : Québec (ex parisien)

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par xXx » Mardi 23 Septembre 2014 21:53

Voici donc l'interview de Punkrocker, grand gagnant du concours de l'été 2014 avec la photo des chats la nuit dans une rue déserte:

Image



Bonjour Punkrocker,

D’abord les traditionnelles et mĂ©ritĂ©es fĂ©licitations au gagnant . C’est une trĂšs belle photo et d’aprĂšs les voix dĂ©mocratique, la plus belle du concourt. En plus elle rĂ©pond parfaitement au thĂšme que j'avais choisi.
Merci beaucoup, je suis trĂšs touchĂ© par vos votes. C’est toujours trĂšs sympa ce genre de reconnaissance.

Tu nous as déjà parlé de ta photo gagnante, mais parle nous un peu de ce que tu fais comme photos actuellement.
J’essaye surtout de faire de la photo quand j’en ai le temps. Pas de fil conducteur ou de grandes sĂ©ries en construction
 Je rassemble par la suite en sĂ©rie quand il y a des choses qui se tiennent. En fait, ma photographie est trĂšs quotidienne
 C’est souvent la rue et les gens ou des ambiances nocturnes. Et parfois je tente un peu la couleur pour Ă©gayer tout ça mĂȘme si cela me semble toujours un peu plus compliquĂ©e car il y a une dimension supplĂ©mentaire.
J’aime aussi beaucoup photographier quand je voyage. Pas tant pour conserver des photos souvenirs que pour traduire ma vision du pays ou de la ville visitĂ©s en cherchant des anecdotes visuelles.
Et enfin, les bords de mer sont aussi un de mes sujets de prédilections.



Tu est membre du forum depuis 2007, et Ă  l'Ă©poque tu t’es prĂ©sentĂ© avec un Zeiss Ikon Icarex et aprĂšs il me semble que tu as essayĂ© beaucoup d’appareils. J'ai trouvĂ© des Nikons F2 et F3, un Yashica mat, des contax , des pentax, un XA-2, etc... Peux-tu nous parler de cette Ă©volution?
Tu en oublies. En fait j’ai dĂ©marrĂ© sur ce forum en tentant de redonner vie Ă  un icarex et j’ai Ă©tĂ© pris dans l’engrenage. J’ai assez vite investi dans des reflex Nikon en tĂątant du tĂ©lĂ©metrique avec un Olympus 35RC. Ce qui m’a conduit vers Leica. Dans le mĂȘme temps, j’ai jouĂ© avec beaucoup d’autres appareils, les bonnes occasions ne manquant pas et la tentation Ă©tant toujours grande

Si majoritairement j’utilise du film 135, je ne dĂ©laisse pas le moyen format en 6x6 d’abord avec un Yashica Mat et maintenant avec un blad. Ce n’est pas un appareil qui sort Ă©normĂ©ment, je ne suis pas trop Ă  l’aise avec le format carrĂ©, mais l’extraordinaire rendu du planar sur film m’empĂȘche de m’en sĂ©parer.

Aujourd’hui, mon parc, assez stable, se « limite » Ă  une dizaine d’appareils que je fais tourner Ă  tour de rĂŽle avec Ă©videmment une nette prĂ©pondĂ©rance du M7 qui m’accompagne un peu partout depuis bientĂŽt quatre ans.



Maintenant tu fais tes photos au Leica M7, est-ce bien compatible avec ton pseudo?
oui bien sûr. Joe Strummer jouait bien sur une Fender Telecaster.
Je suis parfaitement à l’aise avec le M7, c’est le boitier qui me convient le plus. Je le connais trùs bien maintenant et je ne me pose plus aucune question technique, je ne me concentre que sur la prise de vue. C’est pour moi le plus important.



Depuis que tu es au forum, comment est-ce que ton style et ton approche ont-ils évolué à tes yeux?
Vaste question
 Le forum m’a Ă©normĂ©ment apportĂ© en me mettant en relation avec des personnes qui m’ont apportĂ©s conseils et encouragements. Puis j’ai effectuĂ© un stage Ă  Arles avec Claudine Doury, certainement un gros coup de boost sur ma pratique avec de grands enseignements sur l’art dĂ©licat de l’editing.
Ce qui a certainement le plus Ă©voluĂ© dans mon approche c’est que j’ose plus, que j’essaye d’avantage d’aller au contact. D’ailleurs je photographie essentiellement au 35mm.


Ton studio c’est la rue et pas seulement Paris,pourquoi la rue et comment t’y prends-tu?
Parce que c’est le sujet le plus simple : la rue vie toujours, pas besoin de construire un sujet, de faire des repĂ©rages, de prendre des contact. C’est de la photo de dilettante. Et c’est Ă©galement plus immĂ©diat que la photographie de studio ou de paysage qui sont Ă  mon sens trĂšs exigeantes pour ĂȘtre rĂ©ussies.

J’imagine que dans tes photographes favoris il y a les grands connus de la photo de rue, est-ce qu’il y en a d’autres?
Plus que les photographes de rues classiques Depardon a Ă©tĂ© mon formateur mĂȘme si je ne peux dire que c’est mon favori. J’ai une affection particuliĂšre pour Bernard Plossu qui devient pour moi une influence majeure
 Sergio Larrain aussi d’ailleurs. Et j’avoue me dĂ©lecter des oeuvres de Sluban et Ackerman.
AprĂšs il est difficile de lister tous les photographes que j’admire et qui me passionnent, quelques uns en vrac : Daido Moriyama ou Shomei Tomatsu., Anders Petersen, Alberto Garcia Alix, Ragnar Axelsson, Vanessa Winship, Bruce Davidson, Alex Webb et j’en oublie Ă©normĂ©ment...


Quels sont tes projets photographiques?
Pouvoir continuer avec toujours le mĂȘme plaisir
 Et peut ĂȘtre retourner en Roumanie pour poursuivre ma dĂ©couverte photographique de ce pays.

En cliquant sur le lien de ton site on lit “adresse introuvable”, tu n’exposes donc pas ou plus ?
Je prĂ©pare un nouveau site et l’ancien est donc supprimĂ©. Pour les expositions, rien n’est exclut mais j’attends d’avoir un projet vraiment construit.


As-tu déjà un thÚme pour le concours du mois d'octobre?
oui, je vous propose « le voyage ».


merci, bonne soirée et bon voyage.
Avatar de l’utilisateur
xXx
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7394
Inscription : Vendredi 30 Novembre 2007 15:09
Localisation : Bxl

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par freddy.lombard » Jeudi 25 Septembre 2014 14:28

1/ C'est vraiment trÚs agréable de "découvrir" les membres sous un aspect plus intime :D
2/ Cette photo est vraiment une grande photo :bienjoue:
3/ La comparaison entre le M7 et la strato est assez osée :wink:
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 16524
Inscription : Vendredi 04 Juin 2010 15:23
Localisation : A 54 km de la petite gloriette du Jardin des Plantes

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Punkrocker » Samedi 29 Novembre 2014 22:17

Et voici donc l'interview de Laurent alias FUJICATOR, grand vainqueur du concours du mois d'octobre 2014 "LE VOYAGE", avec cette photographie :


Image

Bonsoir Laurent, encore toutes nos fĂ©licitations pour cette belle victoire. Peux tu nous en dire un peu plus sur ton image, de la façon dont tu l’as construite et du matĂ©riel que tu as utilisĂ© ?
Bonsoir Yannick, fĂ©licitations Ă  toi aussi pour la tenue parfaite de ce concours ! Je me souviens encore du jour oĂč j'ai lu le sujet, j'ai tout de suite eu en tĂȘte une image d'un type marchant de dos le long d'une voie de chemin de fer avec un bagage Ă  la main.
En juin dernier je vendais dans un vide grenier quand soudain j'ai remarqué sur le stand d'en face un trÚs ancien sac en cuir de fabrication anglaise, un objet magnifique qui m'avait choisi. J'ai donc décidé d'en faire le sujet principal de cette photo car qui dit voyage dit valise. Vers chez moi il y a une voie de chemin de fer désaffectée mais quand j'ai suis allé pour faire des repérages j'ai vu que la végétation cachait les rails, du coup je me suis retranché sur le choix d'une route vers chez moi.
La prise de vue a été ubuesque ; entre le poids du matériel porté à pied sur deux kilomÚtres (pas de place pour se garer), les voitures qui me frÎlaient à plus des 90km/h autorisés, le temps nécessaire aux réglages et le reste je me suis vraiment fait trÚs peur, trente minutes aprÚs la prise de vue je tremblais encore comme un lapin. :lol:
J'ai donc utilisé une chambre monorail 4x5, pour les réglages j'ai posé le sac sur un seau qui le mettait à hauteur de main puis aprÚs avoir fait les réglages et actionné le minuteur je suis allé prendre le sac en main et d'un coup de pied j'ai balancé le seau de l'autre coté de la route.

Le grand format est il devenu prédominant dans ta pratique de la photographie ?
Le grand format est un outil comme un autre mais c'est aussi un langage particulier en photo puisqu'il s'agit de traiter son sujet en suivant des étapes bien définies et étalées dans le temps. Cette façon de procéder ainsi que les particularités techniques de cet outil qui permettent de contrÎler l'image (corriger les perspectives, créer des effets, placer un flou...) apportent un plus indéniable qui font du grand format un outil parfait pour certaines prises de vues.
Mon soucis à présent c'est de justement remettre le grand format à sa place et de ne pas l'utiliser abusivement pour le seul plaisir de la manipulation et du cérémonial. Le petit format ne me dit plus grand chose mais mes boßtiers moyen format continuent de m'apporter beaucoup de plaisirs et de satisfactions.
Il n'en reste pas moins que le grand format a cet avantage écrasant qui réside dans le fait que cet outil permet de travailler une photo à la fois de la prise de vue au développement.

Tu es un pilier du forum et tu as gagnĂ© le concours du mois Ă  plusieurs reprises. Dans une prĂ©cĂ©dente interview, tu Ă©voquais ton amour du portrait et ton approche humaniste de la photographie. Cette pratique a-t-elle Ă©voluĂ©e depuis, exerce-tu toujours ce genre tellement exigeant avec la mĂȘme intensitĂ© ?
Je suis surtout un gros bavard sur le forum, j'aimerai parler moins et photographier plus. Mais hélas ces temps derniers mon sujet de prédilection, le portrait ne résonne plus en moi comme avant. Je n'ai plus envie de photographier les gens autour de moi ni d'en photographier de nouveaux. Je crois qu'avoir été photographe de mariage l'espace d'un weekend m'a dégoutté du portrait pour un bout de temps.

De nouveaux photographes se sont ils imposés à toi, par la force de leur oeuvre ? As tu fait de belles découvertes que tu souhaiterais partager ?
Voici deux Ă©tĂ©s que je tente de mener Ă  bien un projet photo sur l'architecture Ă©trange des villes de bord de mer dans le sud de la France, j'ai Ă©tĂ© trĂšs influencĂ© par Stephen Shore et j'ai utilisĂ© des films et un post traitement qui se rapproche du rendu de ses photos dans son ouvrage "uncommon places" Mais hĂ©las je ne semble pas avoir assez de maturitĂ© artistique pour parvenir Ă  quelque chose de concluant, j'ai d'ailleurs renoncĂ© Ă  poster mes essais sur le forum. Vis Ă  vis du portrait je suis toujours hantĂ© par les photos et les paroles lues et Ă©changĂ©es avec Pierre CorratgĂ©, sa façon de mettre le corps en image et ses conseils sur le portrait dans un fil que j'avais ouvert sur un autre forum m'ont fait entrevoir une autre direction pour photographier l'autre, un chemin que je prendrai peut ĂȘtre une fois ma crise de confiance passĂ©e.


Nous te connaissons photographe passionnĂ© et exigeant (de la prise de vue au labo), nous savons Ă©galement que tu es un vidĂ©aste talentueux et bourrĂ© d’idĂ©e. Exerces-tu tes talents artistiques dans d’autres domaines ?
Hélas en vérité je reste un photographe brouillon et fainéant qui passe trop de temps devant son ordinateur et qui n'a pas vraiment de dons artistiques. Je fais de la photo, un peu de vidéo bancale pour rigoler sur le forum et pour travailler certaines difficultés avec les enfants mais je compte me remettre à la guitare, j'ai commencé à économiser pour acheter un ampli à lampe pour ma strat qui dort sous mon lit dans sa flycase depuis trop longtemps. En attendant j'ai racheté des cordes neuves pour ma guitare acoustique.


Laurent, tu es Ă©galement connu pour ton admirable engagement auprĂšs d’enfants en difficultĂ©, qui impose notre respect Ă  tous. Parviens tu Ă  poursuivre tes ateliers sans trop de difficultĂ© et pense tu pouvoir Ă  nouveau organiser une exposition ?
Travailler auprĂšs des enfants handicapĂ©s mentaux est certes un engagement personnel, un choix de vie, un plaisir immense mais aussi et avant tout un travail mettant en avant des techniques particuliĂšres et l'utilisation d'outils spĂ©cifiques pour accompagner les enfants et les aider Ă  combattre leurs difficultĂ©s par gagner du terrain face au handicap et idĂ©alement, car c'est le but suprĂȘme de l'Ă©ducateur, faire qu'ils n'aient plus besoin de nous.
C'est dans ce contexte que cette annĂ©e encore j'ai remis en place mon atelier photo argentique avec quelques rĂ©ticences car notre public Ă©voluant je me demandais si cela avait encore un sens autre que celui de donner une activitĂ© "vitrine" pour l'Ă©tablissement sans rĂ©el intĂ©rĂȘt pour les enfants.
Mes premiÚres sorties m'ont fait entrevoir que je m'étais trompé, les enfants aiment cette activité qui leur renvoie une image de "grands" et qui leur permet de s'exprimer d'une façon trÚs valorisante et bien plus personnelle que les autres activités. J'ai donc réécrit mon projet pour redéfinir mes objectifs en fonction de ce nouveau public. Je pense refaire une exposition publique car il y a encore de trÚs belles choses mais pour ce faire je dois trouver une bonne boutique photo qui propose autre chose que du presse bouton pour imprimer leurs tirages.

La question t’avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© posĂ©e mais je la renouvelle : oĂč en est ton site ?
Je compte profiter de mes vacances d'hiver pour enfin le lancer, il me fallait un Ă©cran de meilleure qualitĂ© pour traiter mes fichiers correctement et je vais me l'offrir pour noĂ«l. Pour la programmation je vais faire un truc tout simple pour commencer mais mĂȘme ça demande beaucoup de temps, temps dont je ne dispose que pendant les vacances de noĂ«l.

Comme tu as déjà annoncé le sujet du concours de décembre, je te poserais cette simple question pour conclure : as tu des projets en cours ?"
Mon plus beau et plus grand projet va se concrétiser ce weekend avec ma premiÚre exposition publique.

Il y a deux ans je suis entré dans un collectif de photographes composés de copains qui viennent de multiples horizons (paramédical, industrie, photographe pro, dentiste et donc éducateur... ) cette année 2014 nous avons travaillé sur le sujet "no man's land" et chacun de nous va présenter dans cette exposition du 6 au 26 décembre sept tirages 30x40 dans des beaux cadres alu. Entre le 24X36 numérique, la chambre 4x5, le sténopé et le reste toutes les techniques photo sont représentées ! Cette exposition sera la premiÚre du collectif depuis que je l'ai rejoint et la premiÚre tout court pour moi. Je ne sais pas comment je vais gérer le vernissage, je vous raconterai !

Et bien merci à toi Laurent pour avoir pris le temps de répondre et bravo pour ton exposition ! J'espÚre que tu vas nous parler plus de ça trÚs vite :wink:
Avatar de l’utilisateur
Punkrocker
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 5190
Inscription : Lundi 16 Juillet 2007 18:48
Localisation : Paris

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Pascal Reydet » Mardi 03 FĂ©vrier 2015 7:43

Interview de Clément Renard, gagnant du concours de novembre 2014


C’est bien pratique d’habiter la mĂȘme ville pour rĂ©aliser l’interview
 J’avais dĂ©jĂ  rencontrĂ© une fois ClĂ©ment. Et c’est un plaisir de le retrouver dans un cafĂ© dijonnais pour cette occasion


Je vois ses photos depuis plusieurs annĂ©es sur un site francophone spĂ©cialisĂ© Leica (!) et ici. Avec, Ă  chaque fois, le bonheur de savourer des images Ă  la fois spontanĂ©es et lĂ©chĂ©es, dans un beau noir et blanc argentique que j’apprĂ©cie...

Clément est un garçon de 32 ans. Discret, il préfÚre regarder plutÎt que bavarder. Il aime passer inaperçu pour mieux exercer son talent dans la rue, son domaine de prédilection.


____________________________________________________________________________________________________________________________________


ClĂ©ment, habituĂ© du concours mensuel et frĂ©quemment sur le podium, tu as remportĂ© celui de novembre 2014 sur le thĂšme du « non-lieu ». C’est une image curieuse que j’ai tout de suite apprĂ©ciĂ©e quand j’ai reçu ta contribution. Que peux-tu en dire?

C’est une photo que j’ai prise Ă  Aiserey, pas trĂšs loin de Dijon. AprĂšs une promenade familiale, j'allais reprendre la voiture quand j'ai vu ce mur avec ces formes Ă©mergeant derriĂšre et cette barriĂšre blanche qui ressortait bien. La lumiĂšre zĂ©nithale mettait bien en Ă©vidence les formes et j’ai senti la photo
La rĂ©fĂ©rence au jeu de Tetris est venue ensuite, aprĂšs le dĂ©veloppement. C’est une photo de pure composition avec des plans bien sĂ©parĂ©s. Elle est faite avec un Leica M6 et un Hexanon 50mm.

Image

Bravo pour cette image qui laisse de la place au mystÚre avec ce mur qui occupe une grande partie de la composition! Tu es plutÎt discret et modeste. Peux-tu nous parler de toi, de tes débuts en photographie?

Dijonnais, j’ai fait une partie de mes Ă©tudes au Creusot, un « non-lieu » trĂšs photogĂ©nique
 AprĂšs des Ă©tudes dans le domaine de l’environnement, j’ai travaillĂ© un moment dans le secteur avant que la photographie ne vienne de nouveau me titiller l'esprit au point de vouloir en faire mon activitĂ© principale.

La photographie m’a toujours attirĂ©. Mon pĂšre en a fait un peu dans sa jeunesse, des diapos aux couleurs psychĂ©dĂ©liques et j'ai un oncle, photographe amateur, qui a beaucoup comptĂ© dans ce goĂ»t pour la photographie. Il possĂšde quelques beaux livres photos (dont Correspondance New Yorkaise de Depardon et un exemplaire d'Ă©poque de New York de Klein) ainsi qu'une belle collection de la revue « Camera » 1Ăšre Ă©poque. A onze ans, j'ai eu mon premier boitier, un Canon Prima junior HI que j'ai toujours, puis j'ai photographiĂ© ave le matĂ©riel de mon pĂšre, un vieux Praktica et plein d'optiques 
 Mes photos n'Ă©taient alors pas trĂšs rĂ©flĂ©chies, j'expĂ©rimentais pas mal


En regardant les photos de l'époque, j'en ai retrouvé une que j'ai prise à 14 ans que je trouve marrante, avec une belle lumiÚre douce.

Image

C'est la photo d'un chien perdu qui nous avait adoptés (nous l'avions ensuite gardé 18 ans malgré une maladie : la Lechmaniose). Sur la photo on le voit bondir en l'air (d'ou le léger flou), surpris par le ressac de la mer, qu'il voyait sans doute pour la premiÚre fois...

C'est lors de mon passage au télémétrique, d'abord avec un Minolta Cle puis un Leica M6, que j'ai commencé à faire de la photo plus sérieusement.

J’ai ensuite Ă©tudiĂ© la photographie Ă  l’Ecole SupĂ©rieure des MĂ©tiers Artistiques (ESMA) de Montpellier. J’ai consacrĂ© mon travail de fin de formation Ă  une approche du Lac Salagou rĂ©alisĂ©e en 6X6 avec un vieux Minolta Autocord que j'ai revendu ensuite, (paysages en couleur, portrait, au noir et blanc ainsi que des triptyque N&B pris au 35mm inspirĂ© par Koudelka).

Image

Image

Image

Du point de vue matĂ©riel, j'utilise un Leica M6 TTL avec essentiellement des focales courtes (35mm et 25mm) et standard (50mm). J’ai depuis peu un Mamiya 7.


Ton site photo laisse une place exclusive Ă  la photo de mariage. C’est ton activitĂ© principale?

AprÚs mes études de photos, j'ai d'abord commencé à travailler dans la presse quotidienne régionale. C'était trÚs formateur mais le statut trÚs précaire a fait que j'ai fini par décider de partir.
J'ai me suis lancĂ© alors dans le domaine de la photographie de mariage, proche du reportage, que je mĂšne parallĂšlement Ă  des travaux plus alimentaires sans rapport avec la photographie. Le reste de mes photographies est essentiellement consacrĂ© Ă  la photo urbaine. Mais il nĂ©cessite un tri qui ne fait que commencer. J’ai beaucoup Ă  scanner et il faut que je mette tout ça en forme!



La photo de rue semble particuliùrement t’attirer. Pourquoi et comment la pratiques-tu?

La photo de rue n’est pas conceptuelle. J’aime cette approche qui repose essentiellement sur la rapiditĂ© et l’acuitĂ© du regard. Parfois j’attends assez longtemps devant un fond, un dĂ©cor, que j’ai repĂ©rĂ© en espĂ©rant avoir une scĂšne que j’imagine
 Mais elle se produit rarement!

De plus en plus, je prĂ©fĂšre l’improvisation et photographier en marchant de la façon la plus « invisible » possible.

La difficulté est de préserver un regard neuf sur son entourage immédiat. C'est pour cela que j'aime découvrir des lieux que je connais moins comme Marseille ou Paris



Pourquoi l’argentique?

Je ne fais pas d’argentique par rĂ©fĂ©rence Ă  une certaine photographie humaniste. En rĂ©alitĂ©, j’aime le rendu du noir et blanc argentique. L’argentique oblige Ă  plus de rĂ©flexion, Ă  moins de dĂ©clenchements
 Et puis, il y le moment de la surprise au dĂ©veloppement que je savoure Ă©galement. Parfois des images me semblent bonnes Ă  la prise de vue et s’avĂšrent dĂ©cevantes, pour d’autres, c’est l’inverse


Pour les photos « professionnelles », je suis obligé de travailler en numérique.


Quels sont les photographes ou les artistes qui comptent pour toi (mĂȘme si on en devine certains en voyant tes images)?

En premier lieu Josef Koudelka et Cartier Bresson mais aussi Lee Friedlander ou Robert Frank qui sont pour moi trùs inspirants. Ensuite je pourrais cier des photographes comme Saul Leiter, Diane Arbus, Raymond Depardon, Bill Brandt, William Eggleston, Cindy Sherman, Richard Kalvar, Charles Harbutt, Elger Esser, Bernard Descamps


Parmi les "jeunes " photographes j'aime beaucoup le travail de Martin Kollar, Lucas Foglia, Cedric Delsaux, Bertrand Stofleth ou GĂ©raldine Lay.

Mon autre passion est le Cinéma, mais là la liste de mes admirations est bien trop longue
 Disons simplement que Vertigo (Sueurs Froides) de Hitchcock est mon film de chevet.


Quels sont tes projets? Comptes-tu montrer ton travail de façon plus structurée (exposition, livre)?

La seule fois ou j'ai exposé des photos au public c'était lors de mes études à Montpellier (la Mairie permettait à tout un chacun de présenter lors d'un weekend end quatre photos maximum). Le plus gratifiant a été que j'ai été ensuite contacté par un collectionneur Parisien qui avait vu l'exposition et qui m'a acheté une des photos exposée. C'est ma seule vente à ce jour.

Image

Aujourd'hui je voudrais évoluer vers un travail plus réfléchi, pour aboutir à la création de séries cohérentes.

C’est un objectif pour les annĂ©es Ă  venir. Depuis quelques annĂ©es, je suis de nouveau attirĂ© par la couleur et aimerais la travailler en moyen format.

J’ai aussi un gros travail Ă  faire sur mes archives pour en dĂ©gager des thĂ©matiques cohĂ©rentes et ĂȘtre en mesure d’exposer



Bon et bien encore bravo et on me murmure à l’oreillette que nous pourrions envisager une petite expo commune prochainement!

Avatar de l’utilisateur
Pascal Reydet
Expert
Expert
 
Message(s) : 328
Inscription : Mercredi 24 Avril 2013 20:57
Localisation : Dijon

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Fujicator » Mardi 17 FĂ©vrier 2015 19:47

DĂ©cembre 2014 : L'usure

Gagnant du concours : Yannick (Punkrocker)



Image


-Bonjour Yannick ! Une fois de plus félicitations!!! J'ai beaucoup aimé cette photo qui répondait avec force au thÚme que j'avais choisi. Son aspect humoristique et décalé a tout de suite fait mouche, le trÚs beau traitement ne fait que renforcer cette impression. Peux-tu nous donner d'autres détails sur les circonstances de la prise de vue ?
- Tout d’abord merci beaucoup pour ce sympathique retour. C’est toujours gratifiant.
Concernant ma photo, elle a Ă©tĂ© prise un matin d’automne, dans la partie basse de la ville de Charleroi, vouĂ©e Ă  la dĂ©molition. Quelques prostituĂ©es traĂźnaient encore sur les trottoirs. A deux pas de moi, un client nĂ©gociait une prestation pendant que je dĂ©clenchais. J’ai Ă©tĂ© attirĂ© par cet hĂŽtel dĂ©saffectĂ©, tellement significatif du quartier, et par ces publicitĂ©s dĂ©suĂštes vantant l’établissement et tellement hors propos maintenant. J’ai cherchĂ© un peu avant de trouver un angle et j’ai attendu qu’un passant entre dans le champ, histoire de donner un peu de vie et de mouvement au dĂ©cor. En gĂ©nĂ©ral, j’aime bien faire ça. Ici la prĂ©sence humaine me semblait importante, pour ne pas laisser penser Ă  une simple friche mais bien Ă  une ville toujours habitĂ©e.


-Pourquoi as-tu choisi cette photo en particulier alors que tu as surement d'autres images qui répondent à ce thÚme ?
-Peut ĂȘtre oui
 mais le concours est arrivĂ© alors que je travaillais sur ma sĂ©rie, je suis allĂ© au plus simple, tout bĂȘtement.

-Tu nous a expliquĂ© que cette photo est tirĂ©e d'une sĂ©rie Ă  l'Ă©poque en cours sur la ville de Charleroi qui aprĂšs une pĂ©riode de dĂ©clin semble renaĂźtre, oĂč en est ton travail sur cette sĂ©rie ?
- Je me suis dĂ©jĂ  rendu Ă  deux reprises dans la ville, j’ai pu faire un premier Ă©diting que je dois encore affiner ce qui va me permettre de dĂ©finir la direction Ă  prendre. Je vais me rendre de nouveau dans cette ville au printemps. Il y a beaucoup de quartier Ă  explorer, un aĂ©roport, des terrils et des zones industrielles trĂšs importantes. En plus c’est un projet Ă  deux mains menĂ©s avec mon camarade Fabrice Deutscher (http://www.fabricedeutscher.com). Pour l’instant, rien n’est dĂ©fini sur la finalitĂ© de ce travail.
Cette ville est particuliĂšrement photogĂ©nique, il y a des histoires humaines trĂšs fortes, elle mĂ©riterait vraiment de s’y consacrer pleinement. Le photographe Thomas Van Den Driessche, entre autres, travaille Ă  fond le sujet en ce moment.



-Tu es photographe de rue, peux-tu nous expliquer, notamment Ă  moi, pantouflard d'Ă©lite, ce que recouvre la photo de rue et ce qu'elle exige d'un photographe ?
- Tout d’abord, je tiens Ă  dire que je ne me dĂ©finis pas spĂ©cialement comme un photographe de rue. C’est vrai que je vis dans une zone Ă  forte urbanitĂ©, Paris, et que je pars souvent en voyage dans des grandes villes. C’est ce qui m’amĂšne Ă  photographier la rue. Mais j'apprĂ©cie Ă©normĂ©ment les bords de mer que je photographie dĂšs que je peux. Si je vivais Ă  la campagne, je serais certainement paysagiste. En fait, je photographie ce qui m’offre Ă  moi.
Pour en revenir Ă  la street photography, je dirais qu’elle rĂ©clame d’ĂȘtre un bon marcheur, de se tenir en Ă©veil en Ă©tant sensible aux formes, lignes et contrastes des dĂ©cors urbains tout en Ă©tant attentif Ă  l’humain et Ă  toutes les situations, des plus poignantes au plus saugrenues, qui s’offrent Ă  nous.
Quant Ă  ce qu’elle recouvre, c’est tellement vaste que c’est dur Ă  dĂ©finir. L’excellent fil « on the street » en donne dĂ©jĂ  une bonne idĂ©e.


-Quels sont tes projets en cours ? vers quels thĂšmes te diriges-tu ?
- Je n’ai pas de projet particuliers, j’ai beaucoup de mal Ă  prĂ©parer un sujet et Ă  travailler sur le long terme, Ă  part celui mentionnĂ© concernant la ville de Charleroi ainsi qu’une sĂ©rie sur les couleurs parisiennes. Je prends la photo comme elle vient ! Et je continue Ă  photographier comme je sais faire, sans chercher Ă  me diriger vers un thĂšme prĂ©cis mĂȘme si la photo de voyage continue Ă  m’occuper puisque c’est le moment oĂč je peux pleinement me concentrer sur la photographie, l’esprit vide de tout Ă©lĂ©ments extĂ©rieurs.

-Ton site Internet http://www.yannicktoral.com/affiche déjà de nombreuses photos trÚs intéressantes et représentatives de ton travail, as-tu des projets d'exposition ?
-DĂ©jĂ  merci pour ce retour. Pour le moment, je n’ai aucun projet d’exposition. Une exposition demande un long et exigeant travail de prĂ©paration et un vrai investissement financier. Et quitte Ă  exposer, je tiens Ă  ce que ce soit dans un lieu adaptĂ©, pas dans un bar par exemple. Donc actuellement, j’essaye surtout de mettre un peu d’ordre et d’organiser les photos prises en vrac depuis toutes ses annĂ©es
 J’essaye d’éditer un maximum et mon souci du moment concerne les tirages papiers, histoire d’avoir en main des portfolios prĂ©sentables. A qui ? Je ne sais pas


-Qu'est-ce que la photo t'a dĂ©jĂ  apportĂ© dans ta vie et qu’attends-tu qu'elle t'apporte d'autre ?
- La photo m’a apportĂ© et continuera Ă  m’apporter, je n’en doute pas, beaucoup de rencontres et de dĂ©couvertes !


Merci Yannick et bonne continuation ! :hello:
Avatar de l’utilisateur
Fujicator
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 17745
Inscription : Jeudi 17 Avril 2008 5:05
Localisation : Bien trop souvent sur le forum.

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Habib » Lundi 08 Juin 2015 20:01

y aurait il pas un peu de laisser aller sur les interviews des vainqueurs des mois passés, a moins que je n'ai loupé le fil ad'hoc?
DerniÚre édition par Habib le Vendredi 14 Août 2015 12:19, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Habib
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 8910
Inscription : Vendredi 03 Juillet 2009 12:34
Localisation : Cahors

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Pascal Reydet » Mardi 09 Juin 2015 7:11

Oui sans doute! Je ferai celles que je dois faire aprÚs le concours "une histoire en deux images". Ceci étant, j'ai été nominé trois fois et n'ai jamais eu droit aux jeu des questions réponses... :mrgreen:
DerniÚre édition par Pascal Reydet le Lundi 23 Mai 2016 8:43, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pascal Reydet
Expert
Expert
 
Message(s) : 328
Inscription : Mercredi 24 Avril 2013 20:57
Localisation : Dijon

Re: Photo du mois: les gagnants

Message par Habib » Mardi 09 Juin 2015 10:23

je te l'accorde, y a du laxisme
Avatar de l’utilisateur
Habib
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 8910
Inscription : Vendredi 03 Juillet 2009 12:34
Localisation : Cahors

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux pour se divertir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)

  • PublicitĂ©