Boutique Photo Argentique

L'oeil humain, et celui des autres...

Ici vous pouvez débattre de tous les sujets sous toutes ses formes... à condition qu'ils se rapportent un minimum à la photographie. Pour discuter de sujets sans rapport à la photographie, utilisez les sous forums.

L'oeil humain, et celui des autres...

Message par hyperfocale » Vendredi 09 Juin 2006 20:18

Bonsoir,

Quelques petites informations sur l'oeil humain.

Il n'est pas parfait (myopie, hypermétropie, astigmatisme, etc., etc.).

Pourtant, quand il travaille dans certaines conditions, il frôle la perfection.

En effet, quand la pupille est fermée à moins de 1 mm, par exemple un demi-millimètre, du fait d'une très forte luminosité, toutes les aberrations qu'il peut subir sont minimales car alors la partie du cristallin et de la cornée qui travaillent sont de si petite surface que cela minimalise les défauts de surface et de constitution.

Il en est de même, alors que la pupille est bien plus ouverte, si l'on utilise un instrument optique qui ne délivre à l'oeil qu'un pinceau de lumière aussi mince (c'est à dire de moins de 1 mm de diamètre, voire d'un demi-millimètre, donc).



Dans des conditions totalement opposées, c'est à dire par très faible éclairement, c'est la rétine qui travaille presque de façon parfaite, en terme de rendement de conversion nombre de photons / nombre d'impulsions électriques dans les nerfs optiques.

Si les pellicules photographiques peuvent faire mieux que nous, quand même, c'est à cause de leur temps d'intégration (d'accumulation de photons) qui peut se compter en heures (tandis que l'oeil ne dépasse pas la seconde), mais avec l'effet négatif de l'écart à la loi de réciprocité.

Quant aux capteurs CDD, s'ils ignorent l'écart à la loi de réciprocité, ils sont sensibles à la température, et à ce que l'on appelle le courant d'obscurité (présence de signaux aléatoires, en l'absence de photons réels).



Mais, nos yeux ne sont pas les plus performants du règne animal, que ce soit en définition comme en sensibilité.

Certains oiseaux de proie voient, sur une partie restreinte de leur rétine, presque dix fois plus de détails que nous (autrement dit, ils en voient autant que nous, quand nous utilisons des jumelles grossissant dix fois).

Ou bien, les chats, par exemple, voient facilement cinq fois mieux que nous, dans l'obscurité, car ils ont une membrane réflective, disposée derrière leur rétine, qui renvoie vers cette dernière la lumière incidente. Du coup, les photons qui ont déjà traversé la rétine y sont renvoyés une seconde fois. De plus, leur rétine est optimisée pour les bas niveaux de luminosité.



Par contre, nous sommes parmi les très rares bénéficiaires d'une vision des couleurs allant du rouge au violet.

Cependant, beaucoup d'insectes voient les UV (que nous ne pouvons détecter), et certains animaux sont sensibles aux IR proches (qui nous échappent).



Enfin, même sans être affecté par le daltonisme, n'oubliez pas que la "vision" des couleurs est un processus mental, et quand nous disons ceci est rouge vif, il est probable que les autres personnes seront d'accord sur ce fait.

Mais, sous le mot rouge vif, mettons nous tous la même signification, ou plutôt, éprouvons nous tous la même sensation ?

Pour le savoir, il faudrait pouvoir échanger nos cerveaux, pour savoir comment les autres "voient" les couleurs, et s'il y a des nuances entre nous tous.

Cordialement.
Dernière édition par hyperfocale le Vendredi 09 Juin 2006 20:30, édité 3 fois.
hyperfocale
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1430
Inscription : Jeudi 13 Octobre 2005 10:10
Localisation : Troisième planète du système solaire, groupe local de galaxies, superamas de la Vierge

Message par Papouleu » Vendredi 09 Juin 2006 20:24

Bonsoir,

"Si les pellicules photographiques peuvent faire mieux que nous,"

je ne suis pas trop d'accord sur ce point! combien de d'écart de luminosité une pellicule peut-elle encaisser et combien l'oeil?
Si la première en encaissait autant, plus besoin de masquage, de zône-system, de memorisation de l'expo, etc!

bonne soirée
Papouleu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7294
Inscription : Lundi 22 Mai 2006 13:15

Message par hyperfocale » Dimanche 11 Juin 2006 22:00

Bonsoir,

Quand nous évoquions la supériorité des pellicules, par rapport à l'oeil, c'était uniquement en matière de capacité d'accumulation de photons, sur de très longues durées (des heures, s'il le faut), tandis que l'oeil ne peut en faire autant que sur moins d'une seconde.

Précision qui figurait d'ailleurs dans notre texte précédent, à ce sujet.

Cordialement.
hyperfocale
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1430
Inscription : Jeudi 13 Octobre 2005 10:10
Localisation : Troisième planète du système solaire, groupe local de galaxies, superamas de la Vierge


Retour vers Tribune Libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : julius23 et 14 invité(s)

  • Publicité