Boutique Photo Argentique

procédés anciens et papiers

Echanges sur tous les aspects non conventionnels du labo photo.

procédés anciens et papiers

Message par benoit c » Vendredi 10 Septembre 2010 9:17

Voici quelques mois que j'expérimente les procédés anciens, jusqu'ici je me suis limité(!!!) à la gomme, et un peu de cyano.
Le platine-palladium, c'est pour bientôt j'espère.

Je comprends peu à peu l'importance du choix du papier, mais je ne trouve pas grand chose comme conseils pratiques à ce sujet.
jusqu'ici, j'ai toujours utilisé du papier aquarelle "arches", sans acide, à grain fin. D'après ce que j'ai lu ici et là, je crois comprendre que lle gélatinage (ou l'amidonage) est indispensable, mais ce n'est pas toujours très clair, et que ça dépend du papier et de la technique.
j'ai révé de trouver quelque part un tableau qui reprendrait, par technique, par type d'effet recherché (texturé, reproduction fine ou pas etc...) , les principales caractéristiques des marques et modèle de papier.

par exemple, le Bergger COT-320 a l'air d'être plébiscité, mais pour quelles techniques et pour quelles raisons? Peut-on se passer du fastidieux gélatinage (surtout en appartement ou il faut de la place pour procéder et sécher!) avec celui-ci? Peut-être pour certaines techniques et pas pour d'autres?
Quelques réponses à ces questions de la part de spécialistes peuvent m'aider à ne pas acquérir des tonnes de papiers différents :wink: :wink:
Avatar de l’utilisateur
benoit c
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3097
Inscription : Lundi 12 Mars 2007 20:38
Localisation : grenoble

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 9:48

benoit c a écrit :
Je comprends peu à peu l'importance du choix du papier, mais je ne trouve pas grand chose comme conseils pratiques à ce sujet.
jusqu'ici, j'ai toujours utilisé du papier aquarelle "arches", sans acide, à grain fin. D'après ce que j'ai lu ici et là, je crois comprendre que lle gélatinage (ou l'amidonage) est indispensable, mais ce n'est pas toujours très clair, et que ça dépend du papier et de la technique.
j'ai révé de trouver quelque part un tableau qui reprendrait, par technique, par type d'effet recherché (texturé, reproduction fine ou pas etc...) , les principales caractéristiques des marques et modèle de papier.
par exemple, le Bergger COT-320 a l'air d'être plébiscité, mais pour quelles techniques et pour quelles raisons? Peut-on se passer du fastidieux gélatinage (surtout en appartement ou il faut de la place pour procéder et sécher!) avec celui-ci? Peut-être pour certaines techniques et pas pour d'autres?
Quelques réponses à ces questions de la part de spécialistes peuvent m'aider à ne pas acquérir des tonnes de papiers différents :wink: :wink:


Que de belles questions 8) :wink:
Les procedes alternatifs, c'est avant tout l'amour du papier... j'ai un meuble dedié...

Distinguons deja les deux types de procedes que tu emploies ou que tu compte employer:

1) les procedes pigmentaires aux colloides, tel la gomme ou le charbon, ou l'image est constituée par des pigments (c'est adire finallement des poussiere colorées...) melangé a un colloide rendu insoluble. L'image est donc SUR le papier...
Le papier doit donc etre dans une certaine mesure "impermebilisé" pour que le pigment ne rentre pas dans les fibres, et parte complement au lavage des hautes lumieres... Par ailleurs, le papier doit etre "stabilisé" en taille, du fait de la necessité eventuelle de plusieurs couches (la variation de taille pouvant atteindre 5%, ca genere des flou et des imperfection dans l'image). D'ou la necessité de laisser tremper dans de l'eau chaude le papier, puis de le laisser secher, puis le gelatiner, puis le tanner (le plus souvent au formol)...

2) les procedes aux sels metaliques... L'image est DANS les fibres du papier...
la c'est plus simple, on peut utiliser le papier au sortir du papier... mais avec quelques reserves:
- physico chimique: par exemple, les papier alcalin, ou neutre mais avec reserve alcaline ne convienne pas au cyanotype... de meme certains papiers contaminés par des particules metalliques ne conviennent pas au Pt/Pd... pour le cas du Pt/Pd, un truc simple peut etre de faire passer le papier dans un bain d'acide oxalique à 1% pour le preparer (ca permet de "recuperer" de beaux papiers qui serait inutilisable sans cela...)
- la stabilisation en taille peut etre necessaire, si on veux faire des techniques mixte (gomme sur cyano, gomme sur Pt/Pd, Pt/Pd sur cyano, etc...)
- certain papiers (ou certaines chimie comme l'arguro) necessite des adjuvant pour faciliter l'absorbtion de la chimie... il faut donc parfois un peu de tensioactif type Tween20!


Sur le site de Malin Fabbri, tu trouvera un "big paper survey" ou des experience sont rapporté sur differents papiers ...
Mais le distingo ne se fait pas toujours sur la structure...

Le COT 320 est une bonne alternative pour les procedes au sels metallique (cyano, Pt/Pd, VanDyke ou argyro)
C'est de l'Arches Platine, avec un couchage un peu different... un papier passe-partout tres lisse, assez cionstant dans sa fabrication, qui a l'interet de se trouver dans des tailles photographiques...

Pour la gomme, le Fabriano Artistico est aussi assez prisé dans le monde entier...

De toutes facon, la plus qu'ailleurs, il faut TESTER des Papiers... on a toujours des surprise! et certains papier "plebiscites" ne marcheront pas ou mal pour toi... :wink:

@+

Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 9:54

Un truc que j'aime bien c'est le papier vergé, par exemple...
@+
Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par benoit c » Vendredi 10 Septembre 2010 11:27

merci!
c'est déjà plutôt plus clair pour moi.
Pour la gomme, c'est déjà ce que je faisais : trempages chauds pour la forme, gélatinage, puis formol.
Et comme je compte me lancer sur le Pt/Pd bientôt, je crois que je vais faire les premiers essais sur le COT, avant bien sûr d'essayer d'autres choses

je fais mes comptes pour voir si le stage parisien que tu indiquais est possible...rien de mieux que ce type de stage pour apprendre et se perfectionner à plusieurs, mais c'est quand même pas donné! (voyage + stage, ouh la la!!!)
Avatar de l’utilisateur
benoit c
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3097
Inscription : Lundi 12 Mars 2007 20:38
Localisation : grenoble

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 11:28

benoit c a écrit :je fais mes comptes pour voir si le stage parisien que tu indiquais est possible...rien de mieux que ce type de stage pour apprendre et se perfectionner à plusieurs, mais c'est quand même pas donné! (voyage + stage, ouh la la!!!)


MP pour le stage :wink:
@+

Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 11:33

Le COT320 est un bon choix pour se lancer...

@+

Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 13:54

20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par clicklak » Vendredi 10 Septembre 2010 14:14

Les procédés anciens nécessitent souvent une exposition aux UV. Ma question est la suivante, comment peut on obtenir un négatif de grande taille, genre 30x40 pour un tirage par contact ? Je me vois mal acheter une chambre de grand format pour une application somme toute marginale, enfin pour moi.
Je suppose que pour avoir un négatif de grand format, il faut faire un internégatif. Quelles marques proposent de telles émulsions et quel en est le coût ? Il me semble que les procédés anciens sont plutôt onéreux mais je n'ai regardé que du côté du platine-palladium.
Avatar de l’utilisateur
clicklak
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2248
Inscription : Samedi 17 Janvier 2009 22:21
Localisation : 43 St Just Malmont

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 14:47

20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 10 Septembre 2010 14:49

et ce n'est pas forcement plus onereux qu'un baryté de qualité... y compris pour le palladium...

@+

Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95

Re: procédés anciens et papiers

Message par clicklak » Vendredi 10 Septembre 2010 14:55

Merci 20x25, je n'avais pas vu qu'il y avait un fil qui traitait du négatif numérique.
Avatar de l’utilisateur
clicklak
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2248
Inscription : Samedi 17 Janvier 2009 22:21
Localisation : 43 St Just Malmont

Re: procédés anciens et papiers

Message par 20x25 » Vendredi 26 Avril 2013 10:48

Un bon article sur le papier:
http://emprilum.wordpress.com/2012/05/2 ... generales/

@+
Christophe
20x25
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6821
Inscription : Vendredi 05 Décembre 2008 10:44
Localisation : ViARMES 95


Retour vers Procédés alternatifs / Traitements spéciaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

  • Publicité