Boutique Photo Argentique

Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Discussions sur la lomographie, les sténopés, les toy camera: photos, appareils photo, films, etc...

Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Message par hugoh2 » Mercredi 23 Octobre 2019 17:23

Bonjour à tous !
Je suis prof dans une école à pédagogie alternative. Je m'occupe des Maths et de la Physique mais comme je fais de la photo à coté (et que je suis physicien) j'ai décidé de faire un atelier photo avec ces jeunes.
J'ai voulu commencer par le sténopé, par son approche experimentale, ludique et pour découvrir les premisses de la photo. Mais j'embarque avec eux, je n'en ai jamais fait.
Comme j'ai envie d'allier démarche scientifique et prise de vue, je voulais commencer par des essais pour connaitre le bon temps de pose suivant la luminosité. On tracerait alors une courbe (meme si on a pas besoin de précisions, mais donner un ordre de grandeur) luminosité en fonction du temps qui nous servirait ensuite à déterminer le bon temps de pose suivant la luminosité des scènes.
Mais je me demande quelle lumière mesurer avec un luxmetre?
La lumière réflechie me semble plus juste mais elle ne correspondra pas à l'intensité lumineuse entrant dans le sténopé, non ? Elle va prendre TOUTE la lumiere ?
Si je photographie le même objet et que je suis à l'ombre ou au soleil, ça modifie la luminosité.

Connaissez-vous une méthode ?
J'ai pensé utiliser sur ma cellule un rouleau de Papier toilette vide de 5cm correspondant à un angle d'ouverture de 50mm.
Sinon je ne fais que de la prise de vue (mais mon petit coeur de physicien en sera attristé).

Merci de votre aide !
hugoh2
 
Message(s) : 1
Inscription : Mardi 22 Octobre 2019 9:15

Re: Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Message par patrickJJ » Mercredi 23 Octobre 2019 17:26

Bonsoir Hugoh2
le truc indispensable pour la mesure lumière ( sténopés, longues poses et PdeV normales en N&B)
sans piles.
https://www.harmantechnology.com/amfile ... oduct/589/
Pjj
Avatar de l’utilisateur
patrickJJ
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3358
Inscription : Dimanche 15 Août 2010 18:00
Localisation : Aquitaine

Re: Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Message par Paul K. » Vendredi 25 Octobre 2019 2:18

C'est pas compliqué :
1/ mesurer le diamètre du trou (on peut utiliser un microscope, un projecteur de diapos ou un scanner film).
2/ calculer le rapport entre la focale (distance du trou au film) et ce diamètre de trou mesuré (ça donne un diaphragme exactement comme une optique).
3/ utiliser une cellule (comme pour un appareil photo) pour mesurer la lumière et en déduire (en fonction du diaphragme) le temps de pose.
Après, c'est vrai, les diaphragmes des sténopés sont beaucoup plus grands (trous plus petits), donc il faut faire un peu de maths (de physique)...
A+ POLKa

PS : Si vous voulez faire beaucoup de maths, voyez :
http://www.galerie-photo.com/photograph ... enope.html
http://www.galerie-photo.com/stenope-ce ... eorie.html
http://www.galerie-photo.com/stenope-ce ... tique.html
NB : les javascripts ne marchent bien qu'avec "internet explorer"

PPS : j'ai aussi sur ce site une galerie perso de quelques "oeuvres" anamorphiques :
http://35mm-compact.com/album/thumbnails.php?album=989
Paul K.
Expert
Expert
 
Message(s) : 488
Inscription : Mercredi 23 Août 2006 16:24

Re: Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Message par c1263 » Vendredi 25 Octobre 2019 5:24

c1263
Expert
Expert
 
Message(s) : 200
Inscription : Mardi 11 Décembre 2012 18:49
Localisation : Brest m'aime

Re: Mesure de luminosité pour mesurer le temps de pose

Message par Havoc » Vendredi 25 Octobre 2019 10:23

C'est pas si compliqué si on se rends compte de quelques faits:

- on prends photo du sujet et c'est la luminosité qui tombe sur le sujet et ça couleur/ton qui va reflechir la lumiére vers l'appareil (sténopé dans ce cas) et être régistré.
- dans la photographie normale toute la chaine de l'eposition est standardisé. On mesure l'intensité d'une manière standardisé (incident ou reflechie) et de ça on (ou le posemetre) calcule un couple de ouverture de l'objectif et vitesse de l'obturateur en fonction de la sensibilité du capteur. En comme physicien, on enregistre l'intégral de l'intensité de la lumière dans le temps. Donc si l'intensité double, on reduit le temps d'exposition par 2. Autre possibilité, si l'intensité double, on reduit l'ouverture de l'objectif (motiè de la surface) comme ça le temps de pose reste le même. Ou on change la sensibilité du capteur (aussi pas 2). Chaque changement de facteur 2 est "un stop". Si maintenant on veut des pas moins grand que double ou diviser par 2, on peut aussi varier par... la racine de 2. etc.

Jusque ici tout est assez lineaire car les unitées sont choisi d'avoir cet effet. Maintenant pour le sténopé il y a la chimie qui entre en jeux. Les temps de pose d'un sténopé sont beaucoup plus long que avec un objectif normal. Et avec les temps plus long le film (ou papier) devient moins sensible. Pour la pluspart des film si on reste en dessous des temps d'exposition de quelques secondes alors la mesure normale est correcte. Mais pour des expositions plus longues il faut exposer encore plus long. Donc par exemple au lieu de 30 sencodes mesuré ça devient 45 secondes effectif. C'est l'effet Schwarzschild. Les molécules d'halides ne réagissent pas lineaire dans le temps.

Maintenant je sais pas si un luxmetre est l'outil idéal pour faire de la photographie. La mesure est normalement basé sur la lumière reflechie par un object d'un "gris moyen". Un posemetre photographique qui mesure en incident, on mets à côté de l'objet qu'on veut photographier et on le pointe vers l'objectif du camera. Alors le posemetre va mesurer la lumière qui tombe sur sa sphére de mesure et calculer de ça combien de lumière sera réfléchi vers l'appareil photo comme si cet objet était "gris moyen". Un posemetre en incident va mesurer la lumière qui est reflechi par l'object et calculer comme si cette lumière était reflechi par un objet "gris moyen".

Là on vient vers

hugoh2 a écrit :La lumière réflechie me semble plus juste mais elle ne correspondra pas à l'intensité lumineuse entrant dans le sténopé, non ? Elle va prendre TOUTE la lumiere ?
Si je photographie le même objet et que je suis à l'ombre ou au soleil, ça modifie la luminosité.


Et ben, non. La luminosité d'un objet depend seulement de la lumière dans lequel ce trouve cet objet pas de la lumière dans lequel ce trouve le photographe. Maintenant, l'impression que le photographe a lui il en depend car ses yeux s'adaptent à la lumière ambiante. Mais combien de lumière qu'un objet reflechie depends seulement de la lumière qui tombe sur l'objet et ça surface (couleur, ton, rugueuse etc.).

Si en incident on mesure (à côté) un objet blanc, alors le posemetre calcule pour que l'exposition serait comme si un objet "gris moyen" serait bien exposé et avec devellopement sstandard pour ce genre de film l'objet "gris moyen" sera rendu "gris moyen". Alors, l'objet blanc, reflechissant plus de lumière sera rendu blanc car le film aura reçu plus de lumière. Mais si j'aurais pris mon posemetre et mesuré en reflechi et pointé mon posemetre sur l'objet blanc, il aura calculé pour rendre cet objet blanc un "gris moyen" sur le film. Résultat c'est une sous exposition. Pour ça un photographe corrige ça "par expérience".

Maintenant pour faire d'un luxmetre un posemetre photo? Pour l'incident il faudra ajouter une demie sphére opale et puis l'étalloner. Tu pourrait mesurer avec un appareil photo en prenant completement en vue une carte grise photo (faut pas faire la mise au point). Alors mettre le luxmetre avec ça sphére pointant vers l'appareil photo en place et noter la valeur. comme ça faire des courbes. C'est déjà pas mal comme travaille de labo.
Havoc
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3639
Inscription : Jeudi 31 Mars 2011 18:07
Localisation : Galactic Sector ZZ9 Plural Z Alpha


Retour vers Lomo, Pinhole (sténopé) et Toy Camera

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité