Le site des restos du coeur

Comment progresser en photographie?

Ici vous pouvez débattre de tous les sujets sous toutes ses formes... à condition qu'ils se rapportent un minimum à la photographie. Pour discuter de sujets sans rapport à la photographie, utilisez les sous forums.

Re: Comment progresser en photographie?

Message par db8x11 » Samedi 10 Septembre 2011 18:28

D'autres lieux ? Effectivement, dans ma ville, je vois des tas de touristes prendre des photos dans tous les sens, mais moi, rien ne m'inspire.
Ce qu'on voit tous les jours, on ne le regarde mĂŞme plus. C'est devenu trop ordinaire. Faut un oeil neuf pour voir les choses. A moins d'ĂŞtre un pro ou un artiste.

.db.
Avatar de l’utilisateur
db8x11
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2145
Inscription : Jeudi 02 Avril 2009 12:17
Localisation : Nord Bretagne

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Bigbendaddy » Mercredi 05 Octobre 2011 22:32

Comme dans beaucoup de disciplines, il faut suffisamment de technique en photo pour ne pas être freiné par la technique. mais passé un certain stade les progrès ne doivent plus être une fin en soi. On progresse toute sa vie de toute façon alors inutile de se presser hein.

Tout le monde peut réussir une bonne photo de temps en temps, voire souvent. Mais vraiment je crois que pour faire des photos intéressantes il faut avoir une vie intéressante, ou avoir des choses à sortir.
Tous les diplômés des beaux-arts, des gobelins etc... ne deviennent pas de grands photographes, loin s'en faut !
Avatar de l’utilisateur
Bigbendaddy
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 543
Inscription : Jeudi 10 Janvier 2008 13:58

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Georgesh » Jeudi 06 Octobre 2011 0:11

Progresser?
Probablement d'abord accepter de se détacher de SA photo, essayer de la regarder avec moins de subjectivité.

Arrêter d'associer cette image qu'on a produit à des éléments purement affectifs qui s'y rattachent. ( c'était bien, j'étais là, j'ai des bons souvenirs de ces moments-là.)


ArrĂŞter de penser que cette photo est un morceau de moi-mĂŞme, et que la critiquer , c'est comme si on me coupait un doigt.

Essayer de la regarder comme un objet neutre, parceque c'est en gommant tout sentiment de propriété qu'on peut commencer à la voir de manière un peu rationnelle, ce qui peut être utile pour en voir les défauts, les analyser, donc pour les accepter, et donc pour progresser.... 8)
Avatar de l’utilisateur
Georgesh
Site Admin
Site Admin
 
Message(s) : 15144
Inscription : Mardi 31 Janvier 2006 22:34
Localisation : 88

Re: Comment progresser en photographie?

Message par bbjm » Jeudi 06 Octobre 2011 6:31

Georgesh a Ă©crit :ArrĂŞter de penser que cette photo est un morceau de moi-mĂŞme, et que la critiquer , c'est comme si on me coupait un doigt.

Essayer de la regarder comme un objet neutre, parceque c'est en gommant tout sentiment de propriété qu'on peut commencer à la voir de manière un peu rationnelle, ce qui peut être utile pour en voir les défauts, les analyser, donc pour les accepter, et donc pour progresser.... 8)


D'accord Ă  3000%, en plus c'est bien dit ...
Mais c'est tellement difficile Ă  faire que c'est pour cela qu'on a besoin des regards des autres ...
Avatar de l’utilisateur
bbjm
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 14214
Inscription : Dimanche 14 FĂ©vrier 2010 13:22
Localisation : VEXIN 95

Re: Comment progresser en photographie?

Message par domi49 » Jeudi 05 Janvier 2012 10:52

Que ce fil est intéressant,un petit up pour le relancer :wink:
domi49
Expert
Expert
 
Message(s) : 368
Inscription : Dimanche 04 DĂ©cembre 2011 17:40
Localisation : ANGERS

Re: Comment progresser en photographie?

Message par naej » Samedi 07 Janvier 2012 0:11

Georgesh a Ă©crit :Progresser?
Probablement d'abord accepter de se détacher de SA photo, essayer de la regarder avec moins de subjectivité.

Arrêter d'associer cette image qu'on a produit à des éléments purement affectifs qui s'y rattachent. ( c'était bien, j'étais là, j'ai des bons souvenirs de ces moments-là.)


ArrĂŞter de penser que cette photo est un morceau de moi-mĂŞme, et que la critiquer , c'est comme si on me coupait un doigt.

Essayer de la regarder comme un objet neutre, parceque c'est en gommant tout sentiment de propriété qu'on peut commencer à la voir de manière un peu rationnelle, ce qui peut être utile pour en voir les défauts, les analyser, donc pour les accepter, et donc pour progresser.... 8)


Je pourrais ajouter, pour faire simple, que, avant chaque déclenchement, regarder ce que l'on voit dans le viseur et se dire: "est-ce qu'il y a une histoire dans cette image?" Ou "est que la photo que je vais prendre raconte une histoire en elle-même?" C'est à ce moment, que je me dis qu'on peut se détacher de la photo. L'image ne nous appartiens que le moment où elle est vu dans le viseur. Le reste devient technique: on va s'attacher à la photo parce qu'elle a été bien développé, qu'elle ne montre aucun signe d'égratignure ou de poussière, bref, qu'elle est parfaite selon nos critères. L'image n'existe plus dans l'oeil du photographe puisqu'il est passé à d'autres images.

Je vais m'inspirer ici de mon expérience en littérature: quand on écrit, c'est une part de notre vie que l'on transmet sur papier, pour découvrir une vérité, ou une réponse à une question qui nous trottait dans le coco au moment ou notre plume s'est mise à griffonner le papier. Quand le livre est enfin publié, il se détache de nous. C'est à ce moment où il faut passer ailleurs, à un autre roman. La photo, c'est la même chose.

J'espère que j'ai été assez clair :)

Bonne journée!!!
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
naej
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2039
Inscription : Mercredi 02 Janvier 2008 5:34
Localisation : St-Hyacinthe, Canada

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Xavier C » Samedi 07 Janvier 2012 21:12

Pour faire part ici de ma propre expérience de mon apprentissage – encore en cours – de la photographie et des réflexions qui me viennent au fur et à mesure, ainsi qu’au regard que mes apprentissages dans d’autres domaines, comme ceux de la musique ou de l’écriture, voici les éléments que je retiendrai :

1) acquérir de bonnes bases techniques
Certes, il y a d’excellents musiciens autodidactes qui n’ont jamais pris un cours de solfège, qui ne savent pas lire une partition. Mais pour un excellent autodidacte, combien d’autodidactes qui n’avancent pas, qui se dégoûtent, qui baissent les bras ?
Acquérir des bases techniques, c’est ma manière d’asseoir ma progression à venir. Parce que pour progresser, j’ai besoin de comprendre. C’est peut-être une déformation professionnelle, mais j’aime bien pouvoir ne pas me contenter de reproduire des choses, et, au contraire, être capable de m’adapter en capitalisant ce que j’ai appris.
Pour moi, les bases techniques, en photographie, ce sont aussi bien des notions fondamentales (faire arriver de la lumière sur une surface photosensible, et être capable de trouver la combinaison de vitesse, ouverture, etc., qui fait arriver sur la surface sensible la quantité de lumière qui va correspondre à ce que je veux créer) qu’un vocabulaire précis.
J’inclus, dans ces bases techniques, celles qui sont relatives à la composition (formes, couleurs, etc.). Mon envie, en cela, n’est pas de savoir comment plaire à tout le monde avec une image, mais de savoir, au moins, ce qui semble « naturel » au regard du plus grand monde, et ce qui met, au contraire, l’esprit devant un certain déséquilibre. J’ai envie de savoir cela pour pouvoir faire mes propres choix.
Acquérir des bases techniques, ça m’ouvre aussi la possibilité d’acquérir d’autres bases dans des conversations, dans des lectures, etc.
Il me semble que l’intérêt est aussi d’acquérir les bases pour en arriver à être suffisamment à l’aise avec elles pour, ensuite, ne plus y penser, voire m’en affranchir.


2) acquérir une culture du sujet
Quand je me lance dans l’apprentissage d’un domaine, je m’intéresse à ce domaine dans son histoire, sa diversité, etc. Je ne suis pas, aujourd’hui, une culture bien établie de la photographie, de ceux qui l’ont faite et la font, mais je m’y intéresse. Je picore dans des livres, des magazines, des expos, sur le net, etc. Je me dis « tiens, ça, ça retient mon attention », ou « ça ne me touche pas », ou « j’aimerais bien faire quelque chose dans ce genre », etc.
Ici, je suis confronté à quelque chose de largement plus subjectif que les bases techniques, à de l’esthétique, à des styles.


3) confronter sa création au regard des autres
A moins que de penser que l’on peut s’auto-évaluer de manière permettant de progresser, il me semble préférable de confronter ce que l’on fait au regard d’un autre, des autres. Avec la difficulté d’obtenir, de la part de cet autre, un double regard technique et esthétique.
Le regard esthétique étant particulièrement subjectif, cette partie-là du jugement de l’autre est celle qui touche le plus à l’affect, et qui peut donc être le plus mal ressentie par l’apprenti.
Le regard technique, lui, peut reposer sur des critères plus objectifs : c’est droit / ce n’est pas droit, c’est net / c’est (involontairement) flou, c’est cramé / c’est bouché, etc. Et là, il faut que l’apprenti ait l’honnêteté de reconnaître que, oui, le cliché est flou et que non, ce n’est pas « un style » mais une erreur de mise au point...
J’ai un caractère qui me fait supporter les avis tranchés et directs sur les questions techniques comme esthétiques, ça m’aide à progresser vite, dans les différents domaines auxquels je me frotte. Mais je conçois que d’autres personnes en apprentissage puissent préférer plus de rondeur dans les avis qu’on leur exprime.


4) éduquer son propre regard sur sa propre création
Au fur et à mesure que l’on avance, il me semble intéressant d’apprendre à porter un regard critique sur ce que l’on a fait et ce que l’on fait. Pour la musique, ce n’est pas évident, à moins de disposer d’enregistrements. Mais pour l’écriture, pour la photo, on peut regarder les textes que l’on a écrits en débutant, les premières photos, etc., et essayer de trouver ce qui va et ce qui ne va pas dans ces différentes œuvres, se demander comment on procéderait différemment, etc.
Ce qui veut dire, aussi, faire, faire et refaire.


5) apprendre Ă  recevoir des avis de toutes sortes, et Ă  en faire le tri
Je dirais que surtout, surtout, surtout, il ne faut pas se crisper en réaction à des avis donnés sur le net, dans des forums, etc. Notamment parce que même les gens de bonne foi, même ceux qui veulent apporter un avis constructif, peuvent avoir des formulations maladroites, qui ne traduisent pas exactement ce qu’ils pensent, ou qui peuvent être ressenties différemment du sens qu’ils voulaient leur donner en les écrivant. Quant aux gens de mauvaise foi, ou ceux qui se font un malin plaisir à descendre les autres gratuitement, il suffit de penser « toi, je t’emmerde » (et de ne pas l’écrire dans le forum, parce que ça déclenche souvent des guerres au lance-flammes, ce qui est peu propice à progresser sereinement !) et de ne pas réagir à chaud à leurs commentaires.
Par ailleurs, personne ne détenant de vérité absolue, ni sur la technique ni sur l’esthétique, il convient aussi d’apprendre à se faire sa propre idée, parmi la foule des avis – positifs et négatifs – que l’on reçoit. Il faut faire le tri entre les avis qui touchent à des points critiques qui font qu’une photo est manifestement « ratée » et les avis qui relèvent plutôt de goûts et dégoûts personnels.


6) se dire qu’on est apprenti toute sa vie
Garder l’esprit ouvert sur soi-même et sur ce qui nous entoure, c’est le meilleur moyen de ne pas tomber dans le piège de se croire « arrivé ». Le dicton « on apprend tous les jours » peut sonner éculé, mais il me semble que c’est le mieux adapté à l’idée de progression. Ce n’est pas se morfondre dans l’incertitude, dans l’absence de confiance en soi, mais plutôt une façon de garder l’envie.
Xavier C
Expert
Expert
 
Message(s) : 316
Inscription : Dimanche 04 Septembre 2005 11:47
Localisation : CĂ´te basque

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Toulin » Dimanche 08 Janvier 2012 10:16

D'accord sur tout et sur le 6è point par dessus tout.

Je suis en bout de trajectoire et ai déjà bien amorcé la courbe descendante de la vie.
Dans la photo j'ai encore presque tout à apprendre, mais dans mon ancien métier, la mécanique, j'en apprends encore de temps à autre.
Toulin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 5803
Inscription : Vendredi 10 Septembre 2010 15:00
Localisation : Aquitaine

Re: Comment progresser en photographie?

Message par jejeman » Samedi 14 Avril 2012 14:00

"Photographier à chaque moment de la journée, même sans appareil photo, pour entraîner son œil." Richard Avedon
jejeman
Expert
Expert
 
Message(s) : 239
Inscription : Jeudi 02 Juillet 2009 22:14
Localisation : Westhoffen (67)

Re: Comment progresser en photographie?

Message par esox » Samedi 14 Avril 2012 14:29

100 fois sur l'Ă©tabli ton ouvrage tu remettras. C'est ma devise.
esox
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4398
Inscription : Dimanche 28 Septembre 2008 18:03
Localisation : Marseille

Re: Comment progresser en photographie?

Message par PJBreton » Samedi 14 Avril 2012 15:31

Mon conseil serait de faire des pauses, même quand tout va bien, relâcher la prise et avoir après un regard neuf, et c'est vraiment indispensable quand on bloque...
Avatar de l’utilisateur
PJBreton
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1113
Inscription : Mercredi 17 Août 2011 18:42
Localisation : Colmar

Re: Comment progresser en photographie?

Message par esox » Samedi 14 Avril 2012 16:24

PJBreton a écrit :Mon conseil serait de faire des pauses, même quand tout va bien, relâcher la prise et avoir après un regard neuf, et c'est vraiment indispensable quand on bloque...


+1
esox
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4398
Inscription : Dimanche 28 Septembre 2008 18:03
Localisation : Marseille

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Fly Ricky the Wine Taster » Jeudi 31 Mai 2012 23:41

naej a Ă©crit :
Georgesh a Ă©crit :Progresser?
Probablement d'abord accepter de se détacher de SA photo, essayer de la regarder avec moins de subjectivité.

Arrêter d'associer cette image qu'on a produit à des éléments purement affectifs qui s'y rattachent. ( c'était bien, j'étais là, j'ai des bons souvenirs de ces moments-là.)


ArrĂŞter de penser que cette photo est un morceau de moi-mĂŞme, et que la critiquer , c'est comme si on me coupait un doigt.

Essayer de la regarder comme un objet neutre, parceque c'est en gommant tout sentiment de propriété qu'on peut commencer à la voir de manière un peu rationnelle, ce qui peut être utile pour en voir les défauts, les analyser, donc pour les accepter, et donc pour progresser.... 8)


Je pourrais ajouter, pour faire simple, que, avant chaque déclenchement, regarder ce que l'on voit dans le viseur et se dire: "est-ce qu'il y a une histoire dans cette image?" Ou "est que la photo que je vais prendre raconte une histoire en elle-même?" C'est à ce moment, que je me dis qu'on peut se détacher de la photo. L'image ne nous appartiens que le moment où elle est vu dans le viseur. Le reste devient technique: on va s'attacher à la photo parce qu'elle a été bien développé, qu'elle ne montre aucun signe d'égratignure ou de poussière, bref, qu'elle est parfaite selon nos critères. L'image n'existe plus dans l'oeil du photographe puisqu'il est passé à d'autres images.

Je vais m'inspirer ici de mon expérience en littérature: quand on écrit, c'est une part de notre vie que l'on transmet sur papier, pour découvrir une vérité, ou une réponse à une question qui nous trottait dans le coco au moment ou notre plume s'est mise à griffonner le papier. Quand le livre est enfin publié, il se détache de nous. C'est à ce moment où il faut passer ailleurs, à un autre roman. La photo, c'est la même chose.

J'espère que j'ai été assez clair :)

Bonne journée!!!
Jean-François


Je ne suis vraiment pas d'accord avec ce postulat.
Cette idée qu'il y ait besoin d'une histoire derrière une photo n'est pas applicable à toutes les formes de photographie artistique, généralement c'est une conception qui s'attache avant tout à la photographie de rue humaniste.
Appliquée à des photographies qui mettent en avant une structure graphique, par de la "composition pure", comme chez Ralph Gibson ou Kertesz, et ça ne paraît être qu'un dogme un peu facile, romantique et un peu suranné.
Fly Ricky the Wine Taster
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 76
Inscription : Jeudi 17 Mars 2011 4:46
Localisation : Toulouse, 31, ou Saint-Savinien, 17

Re: Comment progresser en photographie?

Message par greuh » Vendredi 01 Juin 2012 10:09

Pour progresser en photo, vu que je suis en plein débutantisme (si j'ose dire), je dirais :
1 - commencer par faire feu de tout bois. Se lancer, essayer tout ce qu'on peut
2 - prendre des photos, des photos, des photos, des photos
3 - regarder les résultat et toujours se demander ce qui ne va pas
4 - montrer ses photos pour recevoir des critiques. Même non argumentées. Argumentées, ça aide à progresser. Négatives non argumentées, ça aide à remettre son orgueil dans sa poche et à se remettre en question. Positives ? Ben ça motive à persévérer.
5 - regarder ce que font les autres. Les "grands maîtres", certes, mais aussi les débutants, jusqu'au pire contenu du groupe "photos de chats" de flickr. Voir ce qui est bien, ça apprend des choses. Voir ce qui est mauvais aussi.
6 - lire et creuser les aspects techniques. Les bases, mais aussi les trucs plus subtils, quitte à n'en avoir l'usage que plus tard. Il est plus simple de réviser que d'apprendre
7 - mettre en pratique
7 bis - prendre des photos, des photos, des photos
8 - restreindre le "feu de tout bois" et commencer Ă  se concentrer sur un appareil, un format, afin de progresser sur d'autres sujets que la simple manipulation d'appareils ;)
Avatar de l’utilisateur
greuh
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4771
Inscription : Lundi 03 Octobre 2011 16:02
Localisation : dans la gloriette du jardin des plantes

Re: Comment progresser en photographie?

Message par esox » Vendredi 01 Juin 2012 10:34

Très d'accord avec l'ami greuh. A ceci près que prendre la culture auprès des grands anciens est plus profitable que le fil photo de chat de flickr selon moi. Mais l'idée de faire feu de tout bois et d'affiner ensuite est la clé. Et ne pas confondre : une photo de sa belle copine et une belle photo de sa copine. Mettre son égo de côté (on a maintes façons de l'enfler autrement !) et dépasser le stade de l'autosatisfaction du genre "c'est moi que je l'ai fait et j'en suis fier, et comme je suis le meilleur, cette photo est top, pas de discussion possible". Ou du genre "c'est une photo de Bruel, c'est une star donc la photo est cool". On fait de très mauvaises photos sur le marches au festival de Cannes, même si on a immortalisé un sein batifoleur de Sophie Marceau (quoi que là... dur de faire une mauvaise photo :P ).

Et surtout, et c'est une posture tellement commune que je trouve un peu faux-cul, laisser définitivement de côté l'autoflagellation du type "je suis qu'un éternel débutant, je suis pas bon et je le serai jamais parce que je suis un naze", ça en général c'est parce qu'un n'attend qu'une chose : que quelqu'un vous dise "non t'es excellent". Si on poste une image pour la faire analyser, critiquer, faut pas poster une merde, faut poster une chose qu'on estime digne d'être montrée, au top de ses aptitudes du moment, même si on est complètement à côté de la plaque (sauf bien sûr pour des questions purement techniques du genre "pourquoi c'est tout flou ???"). Faut pas se mettre dans le délire "je vous montre une photo pourrie d'un photographe pathétique, en l'occurrence moi" sous-entendu "please dites moi que je suis bon".

Il faut oser, quitte à se planter magistralement, toujours garder une grande humilité, mas cela ne doit pas se traduire par un "je suis une m...", mais plutôt "j'ai envie d'être bon, j'assume".

Encore une fois : monter sur les Ă©paules des aĂŻeux pour pouvoir regarder plus loin.

Et quand on critique, avant tout encourager.

Une bonne photo c'est une photo qui raconte quelque chose. Son titre c'est un contrat. Et raconter quelque chose ne veut pas forcément dire scène de vie. Deux lignes qui se croisent dans le ciel peuvent en dire plus long qu'une scène de vie humaniste. Ce que je cherche chez un photographe c'ets son point de vue, c'est ça l'histoire qu'il raconte.
esox
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4398
Inscription : Dimanche 28 Septembre 2008 18:03
Localisation : Marseille

Re: Comment progresser en photographie?

Message par greuh » Vendredi 01 Juin 2012 11:54

Yup.
Je dis que je débute bêtement parce que c'est plus ou moins vrai. Je me suis mis à la photo y'a trois ans, à l'argentique 2 ans, au moyen format 3 mois, au scanner 3 jours ;)

Loris
Avatar de l’utilisateur
greuh
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4771
Inscription : Lundi 03 Octobre 2011 16:02
Localisation : dans la gloriette du jardin des plantes

Re: Comment progresser en photographie?

Message par François85 » Vendredi 01 Juin 2012 13:21

Il n'y a pas de secret, prendre un sujet sous différents angles, avec différentes focales, différents diaph, la prévisualisation est très importante, mais on l'acquiert avec l'expérience. Tout cela pour dire, qu'il faut bouffer du film encore et toujours, qu'il faut en permanence se considérer comme un élève. Considérer que l'échec est normal, et qu'il y aura plus de déchet de de bon. Malgré ces échecs, être patient, garder la foi, car quand la bonne image est là, ça vaut tous les encouragements du monde.

Au départ, bien sur on s'inspire des photos des autres, rien de plus normal, et au fil du temps, trouver son propre style qui vient avec l'expérience.

François85
Avatar de l’utilisateur
François85
Expert
Expert
 
Message(s) : 278
Inscription : Vendredi 19 Août 2011 13:55
Localisation : 94

Re: Comment progresser en photographie?

Message par db8x11 » Vendredi 01 Juin 2012 18:06

Au départ, oui, un peu.
Mais j'ajouterai un petit frein à l'étude des photos des "maîtres".
Ce sont souvent des maîtres parce que, justement, ils ne font pas les photos des autres. Alors évitons quand même de trop prendre modèle, et inventons aussi de notre côté. Elèves au début, peut-être, mais pas perroquets par la suite.
Par contre, les photos des autres, bonnes ou mauvaises, maîtres ou pas maîtres, ça donne aussi des idées de trucs à essayer, ou de manières de voir les choses.

Un jour, j'ai été voir un club photo pour me faire une idée. On s'y prosternait pendant une heure devant le maître qui s'expliquait, en faisant des "Hoooo" et des "Haaaa" sans aucune idée personnelle. J'ai trouvé ça d'un ridicule fini. Ca m'a tellement dégoûté que je ne suis jamais retourné dans un club.
Avatar de l’utilisateur
db8x11
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2145
Inscription : Jeudi 02 Avril 2009 12:17
Localisation : Nord Bretagne

Re: Comment progresser en photographie?

Message par Rever » Vendredi 01 Juin 2012 21:27

db8x11 a écrit :Un jour, j'ai été voir un club photo pour me faire une idée. On s'y prosternait pendant une heure devant le maître qui s'expliquait, en faisant des "Hoooo" et des "Haaaa" sans aucune idée personnelle. J'ai trouvé ça d'un ridicule fini. Ca m'a tellement dégoûté que je ne suis jamais retourné dans un club.


Tiens on a vecu la meme histoire !!

je me rapelle un lundi soir 20h
j'entre dans l'antre et a peine franchit le pas de la porte on parle d'argent d'adhesion .... hop hop hop je viens juste regarder comment sa se deroule
Et la je voit des projections Numériques qui ne me parle pas qui n'attires pas mon oeil !
j'ose demander si ils ont des photographies argentiques et on me repond simplement l'argentique se perd d'ailleurs je vend mon materiel
J'ai decliner l'offre pris mon baluchon et parti seul dans ma quĂŞte du sel d'argent

Heureusement 35mm et ses grands disciples sont la pour nous aider a progresser

Hooooo Haaaaa :P :P :P
Avatar de l’utilisateur
Rever
Passionné
Passionné
 
Message(s) : 126
Inscription : Samedi 23 Mai 2009 22:20
Localisation : LaChapelle aux pots (60650)

Re: Comment progresser en photographie?

Message par frcolin » Lundi 04 Juin 2012 8:44

Sinon, on peut prendre une approche marketing.
On fait un sondage sur les désirs profonds des potentiels acquéreurs.
On synthétise dans un plan détaillé.
Puis on fait des photos qui collent le plus possible au schéma que l'on a définit.
On devient célèbre, Aston Martin DB9, cristal roederer au peti déj, femmes aux poitrines opulentes et aux robes minimalistes, soirées électro pop remplies d'amis aussi célèbres et intelligents que nous, puis hotel de luxe et peti déj au fouquet's, une rolex au poigné...

Ou on se fait plaisir en faisant plein d'essais comme vous avez dit :mrgreen:
frcolin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1119
Inscription : Lundi 06 Octobre 2008 19:02
Localisation : Nice

PrécédentSuivant

Retour vers Tribune Libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : antipatr, cg8.5 et 2 invité(s)

  • PublicitĂ©
Boutique Photo Argentique