Le site des restos du coeur

Rodinal

Echanges sur tous les aspects du labo photo argentique noir et blanc : matériels, développement des films, tirage, etc. Présentations des labos photo argentique noir et blanc.

Rodinal

Message par Greeny » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 18:42

Je viens de me procurer ( dernier stock d'un magasin ) quelques flacons ( 10 ) de Rodinal Agfa 125 ml neufs. J'ai ouvert un flacon et le produit est légèrement teinté couleur brune. Quelqu'un pourrait-il me dire si il y a un rsque pour le développement d'un film. En fait je ne connais pas la longévité du produit dans sa forme concentrée .
Greeny
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 52
Inscription : Vendredi 10 DĂ©cembre 2004 16:01

Message par Georgesh » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 18:45

:D bonjour, le Rodinal est brun foncé....ça n' influe pas sur son action. Un flacon de concentré entamé dure 8 mois...un peu plus au frigo.
Le produit dilué ne sert qu' une fois.
Avatar de l’utilisateur
Georgesh
Site Admin
Site Admin
 
Message(s) : 15115
Inscription : Mardi 31 Janvier 2006 22:34
Localisation : 88

Re: Rodinal

Message par MMP » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 18:48

Greeny a écrit :Je viens de me procurer ( dernier stock d'un magasin ) quelques flacons ( 10 ) de Rodinal Agfa 125 ml neufs. J'ai ouvert un flacon et le produit est légèrement teinté couleur brune. Quelqu'un pourrait-il me dire si il y a un rsque pour le développement d'un film. En fait je ne connais pas la longévité du produit dans sa forme concentrée .


:twisted: héhé, l'est pas bon ton Rodinal. Mais comme je suis bon seigneur, je te files mon adresse par MP et je t'en débarrasse. OK ?

:mrgreen:

Je déconne. Le Rodinal est brun, d'un violet très profond après usage de la solution diluée, et increvable. Il n'y a aucune limite à sa conservation. Formule datant du 19ème siècle, c'est le plus beau de tous les révélateurs jamais mis au point (avec d'autres bien sûr mais j'ai du parti pris). Ne le file à personne (sauf à mézigues bien entendu).

Tu me l'envoies toujours, hein 8)

P.S. georgesh a été plus rapide au clavier...
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Message par Greeny » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:05

Pourquoi pas si quelques falcons t'intéresse mais comment procéder?
Greeny
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 52
Inscription : Vendredi 10 DĂ©cembre 2004 16:01

Message par MMP » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:10

Greeny a écrit :Pourquoi pas si quelques falcons t'intéresse mais comment procéder?


C'Ă©tait a joke... de la blague quoi !

Garde précieusement tes flacons. Quand tu auras découvert toute les subtilité de ce merveilleux révélateur, tu ne voudras t'en défaire pour rien au monde. & ne t'inquiètes pas pour mézigues, j'ai des stocks, la formule pour le cuisiner au labo.

:wink:
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Message par Greeny » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:22

OK Mais c'Ă©tait de bon coeur...En tous cas merci tous les deux pour vos renseignements.
Greeny
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 52
Inscription : Vendredi 10 DĂ©cembre 2004 16:01

Message par aulmandin » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:42

MMP, tu peux nous en dire plus sur cette petite merveille? j'ai cru comprendre que le panel de dilutions Ă©taient largissime avec ce revelateur, alors dis nous tout!
Avatar de l’utilisateur
aulmandin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1496
Inscription : Dimanche 16 Octobre 2005 19:37
Localisation : Toulouse

Message par Greeny » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:48

Tiens puisqu'on y est...Est-il possible de l'utiliser avec de l'Ilford Pan F 50 Asa Et quels résultats cela donne-t-il? Personnellement je ne le prenais qu'avec de la Tri-X.
Greeny
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 52
Inscription : Vendredi 10 DĂ©cembre 2004 16:01

Message par MMP » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 19:48

aulmandin a Ă©crit :MMP, tu peux nous en dire plus sur cette petite merveille? j'ai cru comprendre que le panel de dilutions Ă©taient largissime avec ce revelateur, alors dis nous tout!


Laisse moi le temps de rédiger ça correctement, après la soupe, & demain matin, je poste...

8)
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Message par aulmandin » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 20:15

génial :D

tant qu'à faire on pourait mettre ça dans la section labo du site? :D
Avatar de l’utilisateur
aulmandin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1496
Inscription : Dimanche 16 Octobre 2005 19:37
Localisation : Toulouse

Message par TheMaxou » Mercredi 06 DĂ©cembre 2006 22:55

Caddyphoto en vend Ă©galement :D
TheMaxou
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4565
Inscription : Lundi 19 Juin 2006 15:47
Localisation : Ailleurs

Rodinal

Message par MMP » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 8:09

Le Rodinal est la plus ancienne formule commercialisée. Brevet déposé en janvier 1891. La formule, simple, ne met en jeu qu’un seul agent développant (contre deux pour la plupart des formules) ; le p-aminophénol hydrochloride (réducteur qui transforme l’halogénure d’argent exposé en argent métal), un conservateur qui préserve le révélateur de l’oxydation ; le métabisulfite de potassium, et un alcali puissant qui maintient le pH de la solution à un niveau élevé et neutralise l’acide bromhydrique qui se forme lors de l’action du révélateur ; l’hydroxyde de sodium.
On peut le fabriquer soit même sans difficulté, sous réserve des précautions d’usage avec l’hydroxyde de sodium, plus connu sous le nom de soude caustique, qui augmente fortement la température de l’eau et peut causer des projections. Mais ce révélateur est bon marché, que ce soit avec les stocks d’Agfa encore disponibles (les licences d’Agfa en chimie ont été reprises récemment), ou sous d’autres versions, tel Calbe 09 etc.
Il y a deux grande familles de révélateurs ; les solvants et les non solvants, le Rodinal appartenant à cette dernière. Les révélateurs solvants procurent un grain fin (le D76 en est le plus célèbre représentant), les non solvants privilégient la netteté apparente de l’image, autrement appelée acutance. Avec ce type de révélateur, la transition entre les zones de densités différentes est brusque, contrairement aux révélateurs solvants ou la transition est progressive.
L’acutance se définie par les effets qui se produisent sous l’action du révélateur à la limite de zones de faible et de forte densité, connue sous le nom d’effet de bord, ou de micro contraste (le macro contraste concernant le contraste global de l’image) qui ont été étudiés et répertoriées en trois facteurs.
L’effet EBERHARD : la variation locale de concentration de révélateur entre deux zones de densité différente produit une augmentation de la densité à la limite de la zone de forte densité. Imaginez une petite falaise avec un muret à sa limite dominant le vide et vous avez la vue en coupe du négatif à cet endroit. Les amateurs de la ligne claire en BD connaissent cet effet, le contraste de l’image étant renforcé par les fines lignes qui délimitent les différentes couleurs. Cet effet est le plus important en matière d’effet de bord. Les deux autres facteurs sont l’effet KOSTINSKY et l’effet ROSS (effet de distance entre fines lignes de densités différentes). Leur proportion est moindre pour ce qui concerne l’action du révélateur.
On pourrait aller plus loin dans l’explication théorique du fonctionnement des différents agents chimiques composant le révélateur, notamment s’agissant de l’effet secondaire de l’agent conservateur qui a tendance à éroder les grains d’argents réduits (transformé en argent métal). Moins tranchant, le grain sera moins net ; grain fin puisque adouci, mais l’image moins nette également. Le p-aminophénol hydrochloride présent en concentration élevée (1 part pour 3 parts de conservateur), et du fait de ses caractéristiques propres, annihile grandement cet effet. C’est aussi pourquoi il faut préparer juste avant la séance la solution de travail, sa durée de conservation n’excédant pas celle du traitement.
Le Rodinal n’est pas le révélateur qui procure la plus haute acutance. Les références en la matière sont le HDD de Kodak ou les formules dérivées du FX1. Mais il s’agit là de révélateurs pour des applications très spécifiques qui ne conviennent pas vraiment à la photographie courante. Le Rodinal est le révélateur qui procure la plus belle acutance, avec un grain bien dessiné, très proche de la structure de base qui est la sienne lors du couchage de l’émulsion (alors que les révélateurs solvants ont tendance à les fondre entre eux).
Une image Rodinal est une image ou le grain est mis en valeur. C’est la première caractéristique que l’on remarquera. On aime ou on déteste, on ne reste pas indifférent devant une image de ce genre qui affiche son style propre (Ralph Gibson est Rodinal), notre œil étant culturellement davantage habitué à voir des images type D76.
Dans la famille des non solvants, signalons au passage le HC110 de Kodak (son quasi jumeau LC29 d’Ilford), révélateur fort intéressant mais qu’il faudrait traiter à part. Ansel Adams, toujours lui, l’appréciait beaucoup – patriotisme US peut-être, mais pas seulement.
Le Rodinal maintient globalement la sensibilité théorique des émulsions. Des ajustements sont possibles, notamment par effet de dilution et plus classiquement en jouant sur les durées. En revanche, ce n’est pas vraiment un révélateur fait pour pousser un film (le HC110 est plus à l’aise dans cet exercice). La gamme des dilutions utilisables est large : de 1+25 à 1+100 en général, avec une très grande variété de dilution intermédiaire pour ajuster au poil les effets recherchés. La dilution favorise l’effet compensateur, même si c’est moins flagrant qu’avec un révélateur type solvant. Pour cet effet, certains pratiquent des dilutions allant jusqu’à 1+200.
S’agissant de dilution, il faut veiller à ce qu’il y ait une quantité suffisante de produit actif dans une solution proportionnellement à la surface traitée. La proportion plus élevée d’eau conduit à accroître l’oxydation et réduit donc l’efficacité du révélateur. Ne pas hésiter à préparer 400ml là où 250ml suffisent à noyer la spire si la dilution devient élevée.
Des expérimentations ont également été faites par rapport à l’agitation. Des débats passionnés ont lieu dans les milieux les plus obscurs des profonds drogués du n&b. Je recommande de s’en tenir à sa pratique habituelle, car l’augmentation du micro contraste qui résulteraient d’une agitation plus importante me paraît peu probante au regard de l’augmentation du contraste global du négatif.
Le Rodinal était couramment utilisé avant l’avènement du 35mm. Les premières émulsions produites avaient un grain grossier qui a conduit a l’abandon par beaucoup, du moins en petit format, du Rodinal. Le 35mm s’étant largement généralisé à partir des années 50, le Rodinal a quitté le devant de la scène et lui a été fait une réputation de grain grossier (alors que c’était les émulsions qui n’étaient pas à la hauteur). Des artistes, notamment américains, à la recherche d’un vocabulaire nouveau l’ont remis à l’honneur. Les émulsions modernes, notamment celles à cristaux tabulaires, remettent ce révélateur à l’honneur. Mais le côté très stylé du Rodinal, une légende parfois tenace de grain grossier, fait que son usage demeure minoritaire dans le monde du 35mm. C’est moins le cas avec le moyen ou le grand format ou les pratiquants ont davantage l’habitude d’utiliser une plus large palette de chimie.
Pour terminer, il était jadis fréquent d'utiliser indifféremment la formule Rodinal pour le développement des films et des papiers. Faites l’expérience …
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Message par Georgesh » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 8:47

:D Merci pour cette contribution , facile à comprendre, très pédagogique, qui reprend les bases de la chimie photo avec humour. On sent que c' est écrit par un pro qui fait partager sa passion. Je prends des notes, et je pose des questions...
Bonne journée.
Avatar de l’utilisateur
Georgesh
Site Admin
Site Admin
 
Message(s) : 15115
Inscription : Mardi 31 Janvier 2006 22:34
Localisation : 88

Message par panda589 » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 9:54

Un Grand MERCI MMP :!:
J'étais déjà un convaincu du Rodinal.
C'est mon tout premier révélateur, celui que je maîtrise le mieux et à plusieurs dilutions différentes :!: :idea:
En m'épousant, ma femme a du accepter la présence permanente de Rodinal dans le bac à légumes de notre frigidaire, c'est tout dire :!: :roll:
J'espère que le cursus que tu viens de nous exposer fera beaucoup d'adeptes :wink: :wink:
Avatar de l’utilisateur
panda589
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3656
Inscription : Vendredi 18 Août 2006 21:40
Localisation : de l'Italie qui descendrait l'Escaut

Message par tarabucetta » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 10:45

Merci et bravo pour cette contribution !!
J'ai appris plein de choses, et tu as répondu à une question que je me posais, "que c'est y donc que l'accutance ?"
Avatar de l’utilisateur
tarabucetta
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7501
Inscription : Jeudi 20 Avril 2006 7:51
Localisation : In the wall

Message par Greeny » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 13:07

Voila ce qu'on peut appeler une réponse instructive, complète et précise. Encore merci et bravo pour toutes ces explications intéressantes. Je vais donc suivre tes conseils, conserver mes produits et multiplier les essais.
Greeny
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 52
Inscription : Vendredi 10 DĂ©cembre 2004 16:01

Message par aulmandin » Jeudi 07 DĂ©cembre 2006 17:48

merci beaucoup MMP...

j'ai maintenant une question qui me taraude... si je voyais une photo D76 et une photo Rodinal comparables en terme d'exposition... est-ce que moi, pas forcément très initié, je verrais la différence? Aurais-tu par hasard des exemples à nous montrer?

:D

je pense qu'on pourrait à juste titre mettre ça dans la section labo du site, non?
Avatar de l’utilisateur
aulmandin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1496
Inscription : Dimanche 16 Octobre 2005 19:37
Localisation : Toulouse

Message par MMP » Vendredi 08 DĂ©cembre 2006 12:19

aulmandin a écrit :j'ai maintenant une question qui me taraude... si je voyais une photo D76 et une photo Rodinal comparables en terme d'exposition... est-ce que moi, pas forcément très initié, je verrais la différence? Aurais-tu par hasard des exemples à nous montrer?


Ben pour des exemples, faudrait passer par chez moi à cause que le scannner, j'ai pas acheté... On pourrait voir les bouquins photos...

J'ai cité Ralph Gibson pour le Rodinal. HCB c'était Picto Bastille et D76. Pas évident sur le net de trouver des tirages correctement reproduits.

Mais le mieux et de faire ton propre test. Le même jour, au même endroit, avec la même lumière et la même inspiration (allez, le même appareil aussi, et le caillou pendat qu'on y est), tu réalises deux bobines (du même film :wink: ). Tu développes le premier au D76 à 1+1, le second dans du Rodinal en 1+25 ou 1+50 pour commencer. Puis tu fais des tirages des vues identiques (ou presque) de chacun de tes films. & pas de quartier je te prie, du vrai tirage en 30x40 baryté !

Et là, tu prends le temps de lire tes tirages, de les déguster l'un après l'autre, de les comparer, de les quitter, d'y revenir.

Puis comme on aime ça, tu refais l'expérience sur un autre sujet, un autre jour...

& ainsi tu sauras (et choisiras Ă©galement).

8)
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Message par tarabucetta » Vendredi 08 DĂ©cembre 2006 15:18

J'ai regardé Gibsons effectivement ça saute aux yeux. C'est trés sympa mais je demande à voir en vrai, car sur un écran...

Petite question, hors fil, comment bossait Jean-Loup Sieff ?
J'ai pu lire que ses ciels sombres, son vignettage, ses forts contrastes, étaient dus à des erreurs (comme la tarte tatin) d'adolescence avec un mauvais matériel. Mais connaissant sa propension à dire que tout ce qu'il fait est facile, j'imagine qu'il utilisait bien d'autres procédés.
Avatar de l’utilisateur
tarabucetta
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 7501
Inscription : Jeudi 20 Avril 2006 7:51
Localisation : In the wall

Message par aulmandin » Vendredi 08 DĂ©cembre 2006 21:06

Après contemplation de photographies de HCB et Gibson sur leurs sites respectifs, je pense avoir saisi une différence certaine, mais je ne suis pas sûr d'avoir saisi tout à fait la part que joue le révélateur dans tout ça... à poursuivre donc. Un jour je me permettrai de faire cette comparaison et de tourner autour de la question de ce choix d76 rodinal... pour résumer les différents révélateurs possibles, évidemment: mais je crois que je n'en suis pas encore là. je tire en 18x24 seulement, en RC (perlé heureusement), pour des raisons de temps: je pense qu'il faut que je trifouille un maximum avant de me lancer dans le vrai tirage: j'ai des choses à comprendre, beaucoup d'essais à faire, méthodiquement ou par impulsions... et j'ai vraiment trop peu de temps pour me permettre de faire tout ça en baryté. En fait je compte bien retirer mes photographies préférées, même déjà tirées en RC, en baryté une fois le temps venu... mais ce sera déjà une autre période, d'autres photos qui seront plus "présentes"... et pour le choix du révélateur, je pense que c'est aussi le hasard qui fait qu'on pousse une voie plutôt qu'une autre, au début...

pour ce qui est de Jean Loup Sieff, j'ai l'impression qu'il pousse pas mal ses photos... donc ça devient dur à comparer, mais je dirai plutôt D76... quoique pour certaines photos j'ai de graves doutes! :D

que de belles choses Ă  apprendre! (et quel bavard je fait!)

merci MMP

(je serais volontiers passé chez toi voir ces livres... il faudra que je prenne le temps un jour...)
Avatar de l’utilisateur
aulmandin
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1496
Inscription : Dimanche 16 Octobre 2005 19:37
Localisation : Toulouse

Suivant

Retour vers Labo photo argentique Noir et Blanc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Exabot [Bot] et 2 invité(s)

  • PublicitĂ©
Boutique Photo Argentique