Boutique Photo Argentique

Tirage lith

Echanges sur tous les aspects du labo photo argentique noir et blanc : matériels, développement des films, tirage, etc. Présentations des labos photo argentique noir et blanc.

Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Lundi 17 Septembre 2012 23:03

Bien le bonjour,
Il y a peu de temps j'ai pris conscience que, contrairement a ce que mon intime conviction me dictait, le tirage lith était finalement relativement méconnu et peu pratiqué;
J'ai donc décidé de faire une petite présentation de ce mode de tirage pour ceux ne le connaisant pas (du haut de ma petite expérience en la matière, si des personnes plus compétentes que moi en la matière peuvent compléter mes dires ce serait parfait) afin de tordre le cou a certains préjugés (non Svino ce n'est pas un mode de tirage a grand contraste :wink: ) et de peut etre donner envie a certaines personnes de se lancer dans l'aventure du lith.
Donc voila:

-Le tirage lith :c'est pour qui?
Pour ceux qui aiment le labo, ne comptent pas leurs heures pour avoir LE tirage , ne sont pas nécessairement a la recherche d'une série tres homogène et surtout qui n'accrochent pas une corde a la grande poutre du grenier lorsqu'ils sortent de cinq heures de tirage sans rien de bon.

-Le tirage lith :pourquoi?
Pour le rendu tout simplement. :wink:

-Le tirage lith :avec quoi?
C'est la que ça se complique,

Le tirage lith est un tirage nécessitant un papier sans accélérateur de développement, l'on a donc a l'heure actuel que de très rares papier barytés comme le Bergger du Forte ou certains foma (et encore suivant les lot certains auraient vu des différences de "lithabilité") qui puisse permettre ce type de tirage (le papier MG FB d'Ilford par exemple donne de tres mauvais résultat);
L'espoir porte donc sur le papier ancien, plus lithable puisque sa composition est plus couramment dépourvu d'accélérateur (certains contenaient meme du cadmium réputé pour ces qualités esthétique, la cadmium touch en quelque sorte (je ne pourrai vous en dire plus puisque je n'en ai point eu entre mes mains)).
Certes vous me direz "Un papier ancien est voilé et donc inutilisables",
En effet mais du fait meme de l'esthétique du tirage lith il y a rarements de blanc tres purs et le voile se réduira donc a une esthétique proche d'un papier a base chamois assez poussée.

Le révélateur lui est généralement un révélateur pour film a grand contraste (ou lith) qui va être fortement dilué (de 4 a 10 fois),il est généralement sans methol et avec de la soude (a la place du borax par exemple).
Ces types de revelo se faisant de moins en moins il est judicieux de le faire soi mĂŞme (cela dit on trouve encore certains Moersch),
Ces revelo sont generalements constitués de deux bains (A et B) que l'on mélange avant le tirage et donc les proportions sont modifiés en fonction du résultat désiré.
Le révélateur (surtout le "Fait maison") va se conserver relativement peu et devra probablement être changé au cours de la session de tirage.

La particularité du tirage lith est le "Vieux Brun" ou "Old Brown",
C'est tout simplement un révélateur lith que l'on a conservé après traitement et que l'on millésime (d'une couleur en général tres sombre), son utilité est de vieillir le révélateur afin que celui ci lith des le premier tirage.
Cela dit il y l'inconvénient d'ajouter une dose d'imprévu au tirage (qui en contient deja pas mal).
Tout comme les proportion entre les parties A et B du révélateur la proportion de vieux brun dans le résultat final aura une incidence sur le rendu final.

Le fixateur a une influence sur le rendu dans ce procédé (en effet avant la fixation une image sur papier lith a des tons similaires a une image noir et blanc classique, les couleur arrivant lors de la fixation) je ne sais cependant pas quel est vraiment l'influence des différents types de revelo (si quelqu'un peut préciser ces influence?).

-Le tirage lith :comment?
Le tirage lith c'est l'art du snatch,
Le snatch c'est le choix du moment auquel l'on retire le papier de la cuvette de révélateur.
En effet l'on ne révèle pas le tirage a fond pour la simple raison que la révélation infectieuse amènerait le tirage a ne devenir qu'une feuille noirâtre.
L'on doit donc prendre ses repères dans la vision sous Lumiere inactinique afin de juger du moment ou la densité semble la meilleur (celle ci vient donc du temps passé dans le revelo et non de la durée d'exposition).

La durée d'exposition a, elle, une influence sur le contraste et la chaleur de la couleur.
Plus l'on expose et plus le contraste sera faible, plus le contraste sera faible et plus la couleur sera intense (les durées d'exposition peuvent donc facilement entre six fois celles qui seraient utilisés en tirage classique).

La chaleur du révélateur a, elle, une influence sur la couleur et sur le grain (car ce type de tirage, non content de donner de la couleur a un papier NB lui donne aussi du grain meme si il en est dépourvu).

Lors d'une session de tirage le révélateur va vivre, au départ il sera mauvais et sans vieux brun le premier tirage sera tres probablement loupé , au fur et a mesure des révélation la qualité de celui ci pour le lith va s'accroitre puis chuter pour finir par ne plus lither obligeant ainsi a repréparer du révélateur.

Les tons et rendus sont donc dues au révélateur, a sa température, au papier , a la durée d'exposition, a la proportion de vieux brun et au snatch.

Avantages
-Le rendu
-C'est une occasion d'utiliser des papiers destinés a la poubelle dans d'autres cas
-Le coté lomographique :wink:

Inconvénient
-Difficultés d'obtention de séries homogènes
-Produit parfois,malsain et malodorant (dans certain revelo du formol se dégage lorsque celui ci est épuisé)
-De nombreux paramètres sont incontrôlables
-Les causes d'echec sont plus que multiples
-La consommation de papier est rapidement importante


PS:Il est trop tard , je n'ai pas fini, fait pas mal d'imprécisions ou d'ommisions et continuerai donc d'ici peu
Toutes mes confuses.
Dernière édition par Le Monsieur Beaumont le Mardi 18 Septembre 2012 10:14, édité 3 fois.
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith: Explication

Message par Georgesh » Mardi 18 Septembre 2012 4:49

Malouk a Ă©crit :-Le tirage lith :c'est pour qui?
Pour ceux qui aiment le labo, ne comptent pas leurs heures pour avoir LE tirage , ne sont pas nécessairement a la recherche d'une série tres homogène et surtout qui n'accrochent pas une corde a la grande poutre du grenier lorsqu'ils sortent de cinq heures de tirage sans rien de bon.

Bon, alors c'est pas pour moi. Je préfère passer du temps en extérieur à composer des images. Le labo, c'est un passage obligé, mais je n'aime pas m'enfermer trop longtemps ... :oops:
Avatar de l’utilisateur
Georgesh
Site Admin
Site Admin
 
Message(s) : 15226
Inscription : Mardi 31 Janvier 2006 22:34
Localisation : 88

Re: Tirage lith: Explication

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 7:34

Tu restes trop longtemps dans les labos Ă  sniffer de mauvais trucs... :lol:

Je n'ai pas la prétention de définir ce que doit s'appeler (ou ne doit pas s'appeler) un "lith"... :roll: Lorsque je parlais de procédé à haut contraste, je faisais référence à ce qui s'appelait "lith" à une époque où je l'utilisais (je sais bien, ça n'existe pas puisque tu n'étais pas encore né ! :wink: ) et qui était la base de tout ce qui se faisait dans le domaine de l'imprimerie avant l'avènement du numérique (qui a commencé plus tôt dans ce domaine que dans celui de la photographie). Douar qui bossait dans ce domaine (il me semble bien me souvenir qu'il s'agit de lui) pourra te confirmer tout cela. Enfin bref, ce mot "lith" nous vient d'outre-atlantique et l'ancien n'avait aucun copyright donc je vais essayer de suivre... Par contre, si trois lignes plus tard tu me parles de révélateur "lith" en faisant référence à un révélateur d'un procédé à haut contraste, comprends-tu que je sois un peu perdu ? :shock:

De même l'emploi du verbe "lither" ne me parle pas trop, mais le "snatch" :roll: :roll: Kesako ? Malgré la définition que tu en donnes, je ne comprends pas trop ce que cela peut représenter. Un "accélérateur de blanchiment" je ne sais pas non plus de quoi tu veux parler... La "révélation infectieuse" me laisse sans voix...

Le plus sérieusement du monde, je suis tout ouïe pour écouter tes explications, toujours réellement intéressé par ce que je ne connais pas, mais là j'ai un peu de mal à suivre et surtout un minimum d'exemple par des images (je suis resté très gamin :oops: et assez limité intellectuellement) permettrait que l'on se fasse une idée de la chose. Non ?
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith: Explication

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 8:23

Puisque j'ai un peu de temps je suis allé fouiller au fond du labo et j'ai retrouvé certaines choses :

Image

Comme tu peux le voir les "lith" (les miens ! :wink: ) Ă©taient disponibles en plusieurs marques.
Les "lith" Agfa étaient liés à un système de développement en machine automatique à rouleaux (Copyproof) utilisant sa propre chimie spécifique, mais chez Ilford ou Kodak (kodalith) il est préconisé le développement en révélateur film (j'utilisais perso le Rodinal) ou en révélateur papier (PQ 1+9 ou dektol 1+2) suivant le contraste (gamma) désiré. Ceci pour revenir sur un autre échange où j'expliquais qu'à ma connaissance les "lith" ne réclamaient pas de révélateurs spécifiques et je ne comprenais pas ce que tu appelais un "révélateur lith". Entendons-nous bien, :lol: je parle des "lith" à haut-contraste, visiblement pour faire des "tirages lith" comme tu l'entends, il faut visiblement passer par une chimie particulière.
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith: Explication

Message par esox » Mardi 18 Septembre 2012 9:42

Tes efforts pour te rapprocher d'Eden sont admirables mais tu n'es pas Adam...

:-** :arrow:
esox
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4398
Inscription : Dimanche 28 Septembre 2008 18:03
Localisation : Marseille

Re: Tirage lith: Explication

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 10:07

Je le sais bien et disais cela ironiquement bien sur svino :) et je connaissais ce types de film (enfin en théorie, je n'ai jamais eu a m'en servir) et comprend la confusion,
en fait il faut juste différencier "tirage lith" et "tirage avec film lith" (qui lui sera très contrasté).
En fait cette chimie c'est une chimie qui, utilisée sur un film, donnerait un contraste important (il n'y a ainsi généralement pas de génol et la base utilisée est généralement de la soude).
Cela dit même si ces films pouvaient tres bien se développer dans des revelo normaux certains revelo ont été fait spécifiquement pour cet usage (le kodalith par exemple pour le film du même nom) et c'est ceux de ce type que l'on utilise pour faire un tirage lith.
Compris?

Donc pour les définition:

-Lither: n'existe pas dans le Larousse, c'est simplement le fait pour un papier ou un revelo de donner un résultat lors du tirage typique du tirage lith (teintes chaudes allant du orangé au chocolat, grain typique, effet poivre et sel)

-Snatch:C'est le moment auquel l'on doit ôter le papier du bac de révélateur, lorsque la densité désirée est arrivé,
l'on ne développe pas a fond un tirage lith puisque celui ci est surexposé et finirait immanquablement par ne donner qu'une feuille noire (c'est le développement infectieux).

Pour l’accélérateur de blanchiment je me suis trompé c'est d’accélérateur de développement qu'il s'agit. :oops:

Pour les images, comme je l'avais mis, je n'ai pu finir et je tenterai de mettre des liens vers des images montrant un peu les caractéristiques du rendu final (pas des miennes mes compétences en scannage et en informatique étant plus que limité) lorsque j'aurai plus de temps que maintenant (mais assez rapidement).
Dernière édition par Le Monsieur Beaumont le Mardi 18 Septembre 2012 10:21, édité 1 fois.
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith: Explication

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 10:18

Malouk a Ă©crit : Je disais cela ironiquement bien sur svino :) et je connaissais ce types de film et comprend la confusion,
en fait il faut juste différencier "tirage lith" et "tirage avec film lith" (qui lui sera très contrasté).
En fait cette chimie c'est une chimie qui, utilisée sur un film, donnerait un contraste important (il n'y a ainsi généralement pas de génol et la base utilisée est généralement de la soude).


Merci pour les définitions effectivement ça aide ! :wink:

Essaye aussi de ton côté de ne pas entretenir la confusion : tu parles de "révélateur lith" comme s'il s'agissait de révélateur utilisé dans le développement des films à haut contraste mais un rapide tour chez Moersch montre que le révélateur en question est spécifique au "tirage lith" et n'a rien à voir avec un quelconque révélateur pour "lith à haut contraste".
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith: Explication

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 10:27

Svino a Ă©crit :
Malouk a Ă©crit : Je disais cela ironiquement bien sur svino :) et je connaissais ce types de film et comprend la confusion,
en fait il faut juste différencier "tirage lith" et "tirage avec film lith" (qui lui sera très contrasté).
En fait cette chimie c'est une chimie qui, utilisée sur un film, donnerait un contraste important (il n'y a ainsi généralement pas de génol et la base utilisée est généralement de la soude).


Merci pour les définitions effectivement ça aide ! :wink:

Essaye aussi de ton côté de ne pas entretenir la confusion : tu parles de "révélateur lith" comme s'il s'agissait de révélateur utilisé dans le développement des films à haut contraste mais un rapide tour chez Moersch montre que le révélateur en question est spécifique au "tirage lith" et n'a rien à voir avec un quelconque révélateur pour "lith à haut contraste".


Il est présenté comme un revelo pour "tirage lith" pour la simple raison que ces films ne sont presque plus utilisés tandis que le tirage "lith" est encore pratiqué.
Mais (je l'ai mis en edition) le révélateur kodalith par exemple avait été ,a l'époque ,uniquement créé pour les film a haut contraste (et notamment celui du même nom) et est maintenant quasiment uniquement utilisé pour les "tirage lith".
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith: Explication

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 11:01

Malouk a écrit : Il est présenté comme un revelo pour "tirage lith" pour la simple raison que ces films ne sont presque plus utilisés tandis que le tirage "lith" est encore pratiqué.
Mais (je l'ai mis en edition) le révélateur kodalith par exemple avait été ,a l'époque ,uniquement créé pour les film a haut contraste (et notamment celui du même nom) et est maintenant quasiment uniquement utilisé pour les "tirage lith".


Tu trouveras là une discussion sur le remplacement du Kodalith http://www.galerie-photo.org/n2-f1-45710.html dont le résultat était très proche des autres révélateur et se remplaçait facilement par du rodinal moins dilué.
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 11:42

Oui j'avais dit que même si les rendu étaient assez similaires quand on utilisait un film a haut contraste certains films avaient tout de même été prévu a la base uniquement pour ce type de film ,
si l'on développait un film lambda (et non du kodalith comme dans ton exemple) le rendu ne serait pas identique du tout.
Mais je pense bien qu'un film a haut contraste développé dans une soupe lambda aura un haut contraste mais les "tirages lith" ne peuvent se faire qu'a partir de ces révélateurs spécifiques aux film a a haut contraste.
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith: Explication

Message par Ju bil » Mardi 18 Septembre 2012 12:03

C'est sympa de nous dire pour qui c'est, pourquoi on le fait, avec quoi on le fait, comment on le fait...

Mais je trouve assez curieux de ne pas avoir commencé par "c'est quoi?", non? :wink:

Ju bil
Avatar de l’utilisateur
Ju bil
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2141
Inscription : Samedi 02 FĂ©vrier 2008 13:11
Localisation : Tolosa

Re: Tirage lith

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 12:04

Malouk a écrit :Oui j'avais dit que même si les rendu étaient assez similaires quand on utilisait un film a haut contraste certains films avaient tout de même été prévu a la base uniquement pour ce type de film ,
si l'on développait un film lambda (et non du kodalith comme dans ton exemple) le rendu ne serait pas identique du tout.
Mais je pense bien qu'un film a haut contraste développé dans une soupe lambda aura un haut contraste mais les "tirages lith" ne peuvent se faire qu'a partir de ces révélateurs spécifiques aux film a a haut contraste.


Ok... :? Donc le procédé n'est donc accessible qu'à partir d'un certain type de révélateur. Là je crois que l'on est d'accord ? :wink: Ce qui m'intéressait était de savoir si je pouvais tenter une expérience à partir de ce que j'ai à disposition (Rodinal ou autre...) plutôt qu'à partir d'un truc spécifique et surtout de tenter de comprendre comment le procédé fonctionne.
Toutes les infos qui traînent sur le net sur le procédé de "tirage lith" sont auréolés du secret magique de la poudre de perlimpimpin et cela a le don de m'exaspérer. Un peu à la manière de la lomographie qui réinvente le couteau à couper le beurre en se gardant bien de dévoiler la procédure qui le plus souvent remonte à la nuit des temps ou est l'évidence même... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 12:10

Oui on est bien d'accord.
Tu as de quoi faire un revelo basique chez toi (sulfite, bromure, hydroquinone) ?
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 12:19

Pour le fonctionnement du procédé je t'avouerai que je ne le comprend pas du tout,
comment l'arrivé du fixateur va donner à un tirage grisâtre des teintes orangé est pour moi un mystère. :?
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 12:30

Malouk a Ă©crit :Oui on est bien d'accord.
Tu as de quoi faire un revelo basique chez toi (sulfite, bromure, hydroquinone) ?


Ben, y'a de cela dans mon D76... :wink:
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 14:12

Tu n'as aucun produit photographique de base? :shock:

:wink:

Parce qu'il y a des recette de révélateur pour "tirage lith" qui sont très aisées a fabriquer (plus simple même que pour les films) sans formaldéhyde ni produits merdiques de ce genre mais sans produit pour les faire. :roll:
Un revelo pour film standard (rodinal ou autre) devrait avoir pour seul effet de développer le tirage lentement mais sans l'effet lith.
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith: Explication

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 14:13

esox a Ă©crit :Tes efforts pour te rapprocher d'Eden sont admirables mais tu n'es pas Adam...

:-** :arrow:


Je n'ai pas tout saisi. :?
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith

Message par Svino » Mardi 18 Septembre 2012 14:22

Malouk a Ă©crit :Tu n'as aucun produit photographique de base? :shock:


Une pleine armoire dans laquelle, il faut que je fasse le tri ! :lol: En fait, depuis plus de 17 ans que j'ai abandonné les procédés anciens (mais c'est au programme de les reprendre sous peu... :wink: ) tout est en dormance chez moi... :shock:
Là, je me remets gentiment à la photographie argentique usuelle et doucement je reprends mes marques ! :roll: Par contre, bien décidé à ne plus me disperser comme avant, à me limiter dans les expérimentations et à surtout prendre mon temps ! :lol: Sans doute l'âge... :cry:
Avatar de l’utilisateur
Svino
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1622
Inscription : Mercredi 02 Mai 2012 9:22
Localisation : Madagascar/RĂ©union/Toulouse

Re: Tirage lith

Message par Le Monsieur Beaumont » Mardi 18 Septembre 2012 16:01

Ben alors tu as de l'hydroquinone?
Le Monsieur Beaumont
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 3592
Inscription : Jeudi 17 Novembre 2011 17:13
Localisation : Reims

Re: Tirage lith

Message par Georgesh » Mardi 18 Septembre 2012 16:09

Je voudrais bien retourner aux bases du process.
Je pourrais avoir une formule de révélateur qui va bien?
Et après, on pourrait l'associer à certains papiers /lesquels?/ ou du moins on pourrait dire pourquoi ça ne fonctionne pas avec certains papiers?
Avatar de l’utilisateur
Georgesh
Site Admin
Site Admin
 
Message(s) : 15226
Inscription : Mardi 31 Janvier 2006 22:34
Localisation : 88

Suivant

Retour vers Labo photo argentique Noir et Blanc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)

  • PublicitĂ©
Le site des restos du coeur