Questionnement sur bain révélateur film

Echanges sur tous les aspects du labo photo argentique noir et blanc : matériels, développement des films, tirage, etc. Présentations des labos photo argentique noir et blanc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lauw
Messages : 5
Inscription : mardi 17 avril 2018 17:53

Questionnement sur bain révélateur film

Message par Lauw »

Salut super communauté!

Ici 1ère tentative avec un autre révélateur film: CINESTILL DF 96 Révélateur Monobain.
Outre le fait que c'est la 1ère fois que j'utilise un monobain (habituée à l'IXTOL ou au D76), je me demande si ces points dans l'image sont dû à la chimie qui n'est plus bonne? En général c'est ce que l'on obtient quand un révélateur est épuisé non? Alors ici avec le monobain je ne sais pas si c'est la même chose... à bon entendeur :-)

Merci d'avance pour vos lumières!!

img ici:
https://postimg.cc/XZ8qNQrp
(désolé je n'arrive pas à insérer la balise BBCode img habituelle, ça me génère l'erreur suivante: "Il n’a pas été possible de déterminer les dimensions de l’image.")
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

Il faudra que l'on m'explique l'intérêt du mono- bain, c'était nécessaire sur la chimie des Polaroïds, mais avec du négatif classique ça n'a aucune utilité autre que de chercher les risques d'échecs, pour parler correctement :roll:
Il n'y a pas tellement mieux que les révélateurs classiques D76, Xtol, Rodinal, D23, Atomal .......
chacun ayant sont caractère particulier.

Quand à l'exemple montré, si c'est du film 120, pour moi c'est un film qui a mal vieilli, le papier de protection qui relargue des polluants sur la gélatine
Toulin
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 6675
Inscription : vendredi 10 septembre 2010 15:00
Localisation : Aquitaine

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Toulin »

Les produits INOX vendaient du révélateur mono-bain en ampoules, il était prévu pour les radios dentaires.

:hello:
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

dans le milieu professionnel il y avait quelques applications, dans le cas du dentaire, c'est la rapidité et la simplicité de l'usage d'un seul bain. Mais il faut pratiquement avoir une formulation du mono-bain optimisé pour chaque type de film.
Avatar de l’utilisateur
Guile
Expert
Expert
Messages : 371
Inscription : jeudi 03 février 2022 8:40
Localisation : Orne & Nord 35

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Guile »

C'est moi ? Ou une partie de l'image est sur exposée ?
Problème d'obturateur ?
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

je pense plutôt à une zone voilée, ça déborde du cadre :roll:
Le traitement mono-bain, même si tout se passe bien augmente le grain des négatifs et on ne peut pas exploiter la sensibilité réelle du film.
Avatar de l’utilisateur
Armand29
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 4533
Inscription : lundi 11 juin 2007 11:58
Localisation : Bretagne Nord

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Armand29 »

Oriu a écrit :dans le milieu professionnel il y avait quelques applications, dans le cas du dentaire......
Et encore .... j'ai plus vu en traitement standard qu'avec ce type de produit .... peut être dans quelques cabinets de ville :roll:
Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude.B
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 2570
Inscription : jeudi 09 avril 2015 12:01
Localisation : environ par 48°48' nord et 2°16' est
Contact :

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Jean-Claude.B »

Armand29 a écrit :
Oriu a écrit :dans le milieu professionnel il y avait quelques applications, dans le cas du dentaire......
Et encore .... j'ai plus vu en traitement standard qu'avec ce type de produit .... peut être dans quelques cabinets de ville :roll:
Tu as une dent contre le mono-bain ?

OK, je sors ... en plus c'est une technique que je n'ai jamais eu l'idée d'essayer.
Avatar de l’utilisateur
Armand29
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 4533
Inscription : lundi 11 juin 2007 11:58
Localisation : Bretagne Nord

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Armand29 »

Jean-Claude.B a écrit :.....Tu as une dent contre le mono-bain ?

OK, je sors ... en plus c'est une technique que je n'ai jamais eu l'idée d'essayer.
Serais ce Dent-esque ? :rire:
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

:hello: j'ai regardé dans le Kowaliski (théorie photographique appliquée) d'après ce livre les premères application ont été décrites vers 1958, l'usage était surtout orienté vers la rapidité de traitement, comme un traitement simultané d'oscillogramme sur film spécial avec un traitement complet en 30s à 38°C.
Il y a eu aussi le traitement de film cinéma en deux minutes.
L'avantage du mono-bain étant que le traitement est autolimitatif, ça veut dire qu'il existe une durée de traitement optimum qui peut être dépassée sans modification du résultat, par le processus simultané de développement (réduction) et de fixage (élimination des halogénures non développés).
L'agitation n'a que très peu d'influence, par contre il faut veiller à respecter la température spécifiée, car les cinétiques de développement et de fixage peuvent être modifiées.
Les négatifs traités en mono-bain ont l'avantage d'avoir une bonne netteté grâce à un fort effet de voisinage.
Tout ceux qui ont fait du Polaroïd , on fait du mono-bain sans le savoir :wink:
Avatar de l’utilisateur
Réginald
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 11308
Inscription : jeudi 31 juillet 2014 9:34
Localisation : Haute-savoie
Contact :

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Réginald »

Oriu a écrit :Tout ceux qui ont fait du Polaroïd , on fait du mono-bain sans le savoir
Et le font encore avec les films Instax
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

j'ai lu dans un autre livre que les premiers essais remontent à 1889, mais que les premiers résultats satisfaisants ont été obtenues entre 1914 et 1924 ( livre L.P.Clerc V édition; page 577, chapitre 629)
Mesiolat
Messages : 4
Inscription : mardi 26 juillet 2022 8:46

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Mesiolat »

Sorti de la faculté d'odonto en 2012, j'ai vu la fin de la transition radio analogique -> radio numérique quand j'étais étudiant au CHU. On utilisait 2 bains, 30s chacun de mémoire puis rinçage. Mais je ne sais pas exactement ce qu'il y avait dans ces bains, je ne m'étais pas encore mis à l'argentique à l'époque…
Pour faire cela on utilisait une boîte avec deux trous pour les mains. Une petite fenêtre en plastique rouge sur le dessus permettait d'avoir une petite idée de ce que l'on faisait, mais on prenait vite le coup de main.
Le gros avantage du numérique a été certainement le temps de traitement, mais au détriment de la qualité d'image (qui s'est heureusement améliorée depuis le temps !). Ça nous poussait un peu à multiplier, parfois inutilement, les prises de vues pour avoir quelque chose de "parfait", ce qui revenait à "mitrailler" le patient de rayons X… Mais rassurez-vous quand même, les doses d'une simple radio dentaire sont dérisoires.
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

les bains destinés aux radio X utilisent le même principe que la photo argentique, puisque c'est du film argentique. Par contre ces bains sont formulés pour avoir un fort contraste et une action rapide.
Les bains peuvent aussi avoir des additifs pour faire le développement à température chaude pour accélérer le traitement en machine.
Le traitement accéléré est utilisé depuis un peu avant la seconde guerre mondial par les Allemands, pour les premières transmissions de télévision et pendant la guerre pour les applications radar.
Des temps record de quelques secondes étaient obtenu en machine, car sur un développement de quelques secondes il faut un défilement rapide est régulier pour un traitement homogène.
Avatar de l’utilisateur
Armand29
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 4533
Inscription : lundi 11 juin 2007 11:58
Localisation : Bretagne Nord

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Armand29 »

Oriu a écrit :les bains destinés aux radio X utilisent le même principe que la photo argentique, puisque c'est du film argentique. Par contre ces bains sont formulés pour avoir un fort contraste et une action rapide.....
Pour les films dentaire ou certaines radio de mains chez l'enfant ,ce sont des films dit sans écran .Ce sont les rayons qui font réagir les sels d''argent directement , c'est donc assez mou comme résultat , il faut booster. Le pire ce sont des radios faites avec un rayonnement gamma ... meme avec écran.
Alors qu'un film dans une cassette est impressionné par la lumière .Les écrans intérieurs , eux réagissent au bombardement de rayons par une émission de lumière qui selon les marques d'écran et le résultat souhaité peuvent être de différentes couleurs.
Les produits étaient puissants aussi pour la rapidité du résultat.
Alors que les bains pour mammographie , étaient beaucoup moins agressifs , on avait avec ceux là des nuances de gris permettant une meilleure lecture de ces tissus mous .
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 30736
Inscription : lundi 21 avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Oriu »

Beaucoup de film radio industriel avaient un couche photo sensible sur chaque face, ça les rend moins facilement utilisables pour la photo.
Mais je n'y connais pas grand chose en film radio :oops:
il y avait aussi les films adaptés aux faisceau d'électrons, comme dans les microscopes électronique en transmission
Avatar de l’utilisateur
phildu24
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 3369
Inscription : jeudi 17 janvier 2008 16:49
Localisation : Le Perigord Blanc ( et Noir...)

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par phildu24 »

Lauw a écrit :(désolé je n'arrive pas à insérer la balise BBCode img habituelle, ça me génère l'erreur suivante: "Il n’a pas été possible de déterminer les dimensions de l’image.")
et pourtant les dimensions sont de 568 x 640 pix... soit inférieur aux 800 maxi... bon encore un mystère sur lequel la science doit se pencher

A voir l'image, je rejoignais Guile : Obtu ?... mais les points blancs épars invalident tout ou partie du problème... après on ne peut invalider le double problème... Obtu ET produit de traitement...
C'est quoi comme film ?.... il est vieux ? il a été conservé dans les règles de l'art ?.....
C'est scanné, le scan est totalement hors de cause ? à voir l'image, le film n'est pas parfaitement plan..
Les autres négas sont du même tonneau ?
Avatar de l’utilisateur
Armand29
Super Gourou
Super Gourou
Messages : 4533
Inscription : lundi 11 juin 2007 11:58
Localisation : Bretagne Nord

Re: Questionnement sur bain révélateur film

Message par Armand29 »

Oriu a écrit :Beaucoup de film radio industriel avaient un couche photo sensible sur chaque face, ça les rend moins facilement utilisables pour la photo.....
Lomig avec ses films Washi , propose deux films coupés dans du film radio .Le " F" médical ( maladies pulmonaires )
et le " I " industriel ( radio pour la qualité des soudures )
Répondre

Revenir à « Labo photo argentique Noir et Blanc »