Boutique Photo Argentique

Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenier

Un vide-grenier, une foire photo, une brocante, une exposition photo ? N'hésitez pas à nous faire part de l'événement!

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par DooD » Jeudi 02 AoĂ»t 2007 8:27

A l'avenir je m'efforcerai de rembobiner l'appareil avant d'ouvrir le dos betement ;)
Je suis bien déçu d'avoir voilé une pelloche restée dedans comme ça, je suis un grand curieux moi :P
Avatar de l’utilisateur
DooD
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1862
Inscription : Mardi 20 FĂ©vrier 2007 20:15
Localisation : Toulouse (31) - Apt (84)

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par sovietcamera » Jeudi 02 AoĂ»t 2007 9:18

DooD a Ă©crit :A l'avenir je m'efforcerai de rembobiner l'appareil avant d'ouvrir le dos betement ;)
Je suis bien déçu d'avoir voilé une pelloche restée dedans comme ça, je suis un grand curieux moi :P


Je suis aussi un grand curieux et c'est toujours passionant de trouver une pellicule exposée dans un appareil.
Voici sur mon site une anecdote qui m'est arrivée avec une pellicule provenant directement du passé, un passé Ukrainien et Soviétique : http://sovietcamera.fr/kiev4r.htm
Avatar de l’utilisateur
sovietcamera
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 604
Inscription : Dimanche 27 Août 2006 0:06
Localisation : Ile de France

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par DooD » Jeudi 02 AoĂ»t 2007 9:37

:hello: je me rappelle de ça, je l'avais déjà lue, ça m'avait bien fait marrer d'ailleurs ;)

J'ai un petit stock de pellicules "mystere" à traiter, mais je sais pas si ça vaut le coup, vu que je ne sais pas trop si elles ont été voilées ou pas, et en plus, c'est de la couleur qui a qques (dizaines d') années...
Avatar de l’utilisateur
DooD
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1862
Inscription : Mardi 20 FĂ©vrier 2007 20:15
Localisation : Toulouse (31) - Apt (84)

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par sovietcamera » Jeudi 02 AoĂ»t 2007 22:44

Je viens de trouver un Praktica noté SSVF ( un sigle souvent utilisé par la douane de l'époque ) , il y a une pellicule dedans.

La suite au prochain Ă©pisode...
Avatar de l’utilisateur
sovietcamera
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 604
Inscription : Dimanche 27 Août 2006 0:06
Localisation : Ile de France

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par jeff011952 » Mercredi 05 Mai 2010 20:30

On peut vérifier le fonctionnement de l'obturateur et du diaph en ouvrant le dos, et en faisant fontionner sur divers couple vitesse-diaphragme.
On peut ainsi, Ă©galement contrĂ´ler le flash.
Cordialement
jeff011952
 
Message(s) : 1
Inscription : Mercredi 17 FĂ©vrier 2010 16:22
Localisation : Oyonnax

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par sovietcamera » Mercredi 04 AoĂ»t 2010 17:38

sovietcamera a écrit :Je viens de trouver un Praktica noté SSVF ( un sigle souvent utilisé par la douane de l'époque ) , il y a une pellicule dedans.

La suite au prochain Ă©pisode...


J'ai développé cette pellicule ... Rien de transcendant , que des vues de famille sans intérêt sauf une , un nu assez langoureux entre deux photos d'anniversaires , le mystère persiste ... :lol:
Avatar de l’utilisateur
sovietcamera
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 604
Inscription : Dimanche 27 Août 2006 0:06
Localisation : Ile de France

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par patrickJJ » Vendredi 22 Novembre 2013 18:52

;-)
moi aussi je développe les films des autres !
record: un agfapan 50 dans un antique agfa carat,
film impeccable malgré les trentes ans passés (au moins)
images correctes, zéro voile de péremption,
dommage que Agfa n'existe plus leurs films : *** !
Patrick JJ
Avatar de l’utilisateur
patrickJJ
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2793
Inscription : Dimanche 15 Août 2010 18:00
Localisation : Aquitaine

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par Oriu » Vendredi 22 Novembre 2013 18:58

Agfa existe encore en Belgique, mais il produit des films un peu spéciaux, pour la photographie aérienne ou la repro. Certains film fabriqués dans l'usine Belge sont revendu sous la marque Rollei
Avatar de l’utilisateur
Oriu
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 25580
Inscription : Lundi 21 Avril 2008 17:37
Localisation : 37 mais 2A par le coeur

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par bbjm » Vendredi 22 Novembre 2013 20:49

patrickJJ a Ă©crit :;-)
film impeccable malgré les trentes ans passés (au moins)
images correctes, zéro voile de péremption,


Dans quoi comme soupe ?

Moi c'est le papier Agfa que je regrette :?
Avatar de l’utilisateur
bbjm
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 14188
Inscription : Dimanche 14 FĂ©vrier 2010 13:22
Localisation : VEXIN 95

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par patrickJJ » Samedi 23 Novembre 2013 8:58

Dans quoi comme soupe ?

Rodinal 1+25 agitation un peu plus virile que d'habitude et temps un peu augmenté.

Moi c'est le papier Agfa que je regrette

moi aussi; le Brovira, et le Record Rapid multigrade bien plus facile Ă  utiliser que le Galerie Ilford,
il me reste quelques vieilles pochettes que je vais tester bientĂ´t
agent anti voile bienvenu ;-)
On est un peu H.S
Patrick JJ
Avatar de l’utilisateur
patrickJJ
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2793
Inscription : Dimanche 15 Août 2010 18:00
Localisation : Aquitaine

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par bruno_l » Samedi 23 Novembre 2013 9:07

pour revenir au fil, moi je les renifle, des fois ça sent la graisse , ou le moisi :x
Avatar de l’utilisateur
bruno_l
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 6753
Inscription : Lundi 10 Avril 2006 19:37
Localisation : pas loin de Tours

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par patrickJJ » Samedi 23 Novembre 2013 14:28

Pas mal quand on le nez fin,
mais parfois je récupère des boitiers stocké dans des lieux sentant le moisi (l'odeur s'imprègne dans la housse et les cuirs)
mais miracle la mécanique n'as pas souffert ( par ex. un Ftb ) et tout fonctionne bien y compris la cellule :D
ce qui m'Ă©tonne encore vu l'age du boiter,
Patrick JJ
Avatar de l’utilisateur
patrickJJ
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2793
Inscription : Dimanche 15 Août 2010 18:00
Localisation : Aquitaine

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par manet21 » Samedi 23 Novembre 2013 18:28

Tout ce qui a été dit avant me convient. Si je décide de l'achat, je marchande systématiquement le prix en offrant les 2/3 du prix annoncé. Ça marche dans 80% des cas.
manet21
Gourou
Gourou
 
Message(s) : 543
Inscription : Samedi 11 DĂ©cembre 2010 10:30

Re: Comment analyser un appareil sur brocante ou vide grenie

Message par lignesbois » Dimanche 14 Avril 2019 20:14

Je suis en accord avec l'ensemble des points évoqués ci dessus, même si j'en oublie régulièrement certains.
En résumé :
- prévoir des piles, une pièce de monnaie et/ou un couteau suisse
- prévoir des espèces, et se fixer un budget raisonnable avec une marge de sécurité en cas de trouvailles "exceptionnelles" (dans mon cas, 100€ avec un dépassement à 150 si la qualité et / ou la quantité des découvertes le justifient). Bien souvent, le budget n'est que partiellement, voire pas du tout utilisé. Rarement je dépasse les 100€, à l'exception de la bourse photo du club : le syndrôme du gamin dans un magasin de bonbons.
- smartphone chargé pour consulter PentaxForums sur place (puisque je m'intéresse prioritairement au matériel Pentax)
- une fois sur place, je fais un premier tour de "repérage". Selon le niveau d'intérêt que suscite potentiellement un appareil sur lequel se pose mon regard, je m'arrête ou pas pour l'examiner de plus près immédiatement. Premier examen souvent sommaire, et qui décide rarement d'un achat immédiat. Je continue généralement mon tour en examinant (PentaxForums et/ou collection appareil selon le cas de figure) les caractéristiques techniques et le montant d'achat généralement constaté dans des transactions similaires.
- Lorsque l'appareil est jugé comme méritant un examen approfondi, je le prends en main et tâche d'examiner les points cités ci dessus en essayant d'en oublier le moins possible.
D'un naturel assez timide, j'engage rarement la conversation, sauf lorsque je connais le vendeur (il y a quelques réguliers qui ont souvent du matériel photo :wink: ).
Si le vendeur se manifeste spontanément, la manière dont il le fait est souvent très instructive quant à ses compétences photographiques, ses connaissances iconomécanophiles et son éventuelle bonne foi concernant l'état et la valeur de son matériel.
- Si le matériel éveille une envie d'achat de ma part, soit qu'il soit en état de fonctionnement, soit que les optiques soient propres, aient bonne réputation et ne figurent pas déjà à mon assortiment, je me renseigne sur le prix du lot (à moins que le vendeur ne m'aie déjà fait l'article, mais dans ce cas de figure l'affaire vaut rarement le coût selon ma propre expérience).
Si le prix me convient, je le discute rarement. Un prix qui me convient est souvent bien en dessous de la cĂ´te, ce qui me parait normal compte tenu de l'absence de garantie dans ce type de transaction !
Si le prix est un peu supérieur ou que je prend beaucoup d'articles au même vendeur, je tâche de négocier un prix un peu inférieur.
Si le tarif me parait déraisonnable, à plus forte raison si le vendeur invoque des arguments du type "un photographe professionnel m'en proposait 400€ quand j'ai acheté mon deuxième APN, mais là c'est un vide grenier, je ne le fait qu'à 100€" en m'invoquant la superbe qualité d'un optique qui se fait descendre en flèche sur les forums (vécu), je remercie poliment et fait diplomatiquement comprendre que je ne suis plus intéressé.
Au fait, vous en connaissez beaucoup vous, des gens qui refusent une offre de rachat de 400€ d'un pro pour brader le même matériel 4x moins cher sur un vide grenier par la suite ? :roll: :lol:

Mes critères :
- Si l'appareil intègre un circuit électronique, celui-ci doit bien entendu fonctionner.
- Un appareil pouvant fonctionner en tout manuel peut présenter une cellule défectueuse. la règle du F16 et la latitude d'expo des films feront - l'affaire, et économiseront les piles inutiles. Une cellule fonctionnelle est cependant un confort bienvenu.
- L'état cosmétique n'a pas besoin d'être parfait, mais même fonctionnelle un épave ne m'attire que rarement.
- l'état des mousses ne m'importe que peu, mais il donne un indice sur l'époque de la dernière utilisation de l'appareil. Et sur les problèmes éventuels à anticiper : gommage du diaph, bloquage de l'obtu sur certains modèles, collage du miroir en position haute sur d'autres...
- le strict minimum est une optique dont la côte égale voire dépasse le prix du lot : si pour une raison ou une autre le boitier a été mal examiné ou tombe rapidement en rade, tout n'est pas perdu (ça m'est arrivé avec un superA dont l'obturateur a déclaré forfait aux 2/3 de la bobine de test :cry: . Mais le A 3.5/35-105, le A 4/70-210 et le système de flash déporté Mecablitz compris dans le lot valaient un peu plus que la somme dépensée et étaient nickel, ça console)
lignesbois
Intéressé
Intéressé
 
Message(s) : 55
Inscription : Samedi 13 Avril 2019 11:32
Localisation : Gironde, pas loin d'un gros tas de sable

Précédent

Retour vers Agenda des foires, brocantes, vide-greniers, expo photo...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • PublicitĂ©