Le site des restos du coeur

développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Echanges sur tous les aspects du labo photo argentique noir et blanc : matériels, développement des films, tirage, etc. Présentations des labos photo argentique noir et blanc.

développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par jebb » Mardi 22 Janvier 2008 20:59

Bonjour

Que se passe-t-il si on développe une pellicule couleur comme si c'était une pellicule N&B (donc dans une "chimie" pour pellicule N&B) ?
Ca donne des effets intéressants ?

Merci !
jebb
 
Message(s) : 2
Inscription : Mardi 22 Janvier 2008 20:57
Localisation : strasbourg+67

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par MMP » Mardi 22 Janvier 2008 22:09

Réduction en argent métal des halogénures d'argent selon leur degré d'exposition de même façon que pour un film noir et blanc. En revanche, les couplants colorants seront royalement ignorés du fait que le révélateur est non chromogène.

Dans le cas d'un révélateur chromogène, l'agent développant continue son activité après réduction des halogénures d'argent en argent métal en se combinant avec le couplant couleur (selon la couche du colorant ou cet halogénure a été exposé) et forme un colorant là ou s'est formé l'argent métal. Ensuite, le bain de blanchiment aura pour but de transformer en sel d'argent l'argent métal afin qu'il puisse être éliminé par le fixateur et que ne demeure que les colorants formé par le révélateur. (On termine par un bain stabilisant qui a notamment pour effet de neutraliser les colorants afin d'assurer leur pérennité)

Donc, pour revenir au cas d'école exposé ; formation d'une image par argent métal, colorant non révélé et non neutralisé. Voile de base des films couleur les rendant de facto impropre à un tirage correct sur papier n&b classique (il existait un papier à cet effet chez Kodak, le Panalure aujourd'hui disparu).
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par jebb » Jeudi 24 Janvier 2008 10:22

Bonjour,

Merci pour votre réponse.
Je ne comprends pas grand chose (pour ne pas dire "rien"...) à la chimie du développement photo mais je vais me renseigner.

Donc pour conclure sur mon histoire de "développer une pellicule couleur en faisant comme si c'était une pellicule noir et blanc", vous pensez que ça ne vaut pas le coup de tester ?

Je ne sais pas ce qu'est une "image par argent métal".

Vous avez déjà effectué l'essai dont je parle... ?

Est-ce la peine d'essayer quand meme ?

jb
jebb
 
Message(s) : 2
Inscription : Mardi 22 Janvier 2008 20:57
Localisation : strasbourg+67

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par MMP » Jeudi 24 Janvier 2008 10:48

jebb a écrit :Donc pour conclure sur mon histoire de "développer une pellicule couleur en faisant comme si c'était une pellicule noir et blanc", vous pensez que ça ne vaut pas le coup de tester ?

Oui. Sauf à aimer l'expérimentation pour l'expérimentation.

jebb a écrit :Je ne sais pas ce qu'est une "image par argent métal".

L'émulsion photographie est constituée par un halogénure d'argent sensible à la lumière. Il est donc instable par nature.

Le développement à pour but de transformer les halogénures qui ont été exposées à la lumière en argent métallique qui lui sera stable et ne réagira plus à une exposition lumineuse. Si tel n'était pas le cas, les images enregistrée par l'émulsion demeureraient latente et ne pourrait être vue. Chimiquement, cette opération s'appelle oxydo-réduction.

(Je dois avoir un papier sur mon micro qui traite de cela en détail, je le poste ce soir.)

jebb a écrit :Vous avez déjà effectué l'essai dont je parle... ?

Oui, dans le cadre du CAP d'il y a jadis. Pour voir justement l'absence d'intérêt, autre que scientifique, d'une telle expérimentation.

jebb a écrit :Est-ce la peine d'essayer quand meme ?

Fort logiquement, non.
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par MMP » Jeudi 24 Janvier 2008 21:08

Vite fait résumé, le processus du développement :

Le révélateur est une solution basique (dont le pH est supérieur à 7) de divers composés chimiques :

- un solvant,

- un réducteur développateur organique (génol, hydroquinone, paraaminophénol…) dont la fonction est de réduire l’halogénure d’argent exposé à la lumière en argent métal constitutif de l’image,

- un alcali qui maintient le niveau de basicité de la solution révélatrice (neutralisation de l’acide bromhydrique qui se forme lors de la réduction du bromure d’argent en argent métal),

- un conservateur qui préserve de l’oxydation résultant de l’action du développateur,

- un anti-voile qui retarde l’apparition du phénomène de réduction des cristaux d’halogénures d’argent non exposé à la lumière (du fait de la prolongation de l’action du développateur).

L’équation du développement est :

RH + AgBr => Ag + HBr + R

où :
    RH est le développateur,
    AgBr le Bromure d’argent contenu dans l’émulsion,
    Ag l’argent métal constituant l’image,
    HBr l’Acide bromhydrique,
    R le produit d’oxydation du développateur.

Le rôle du fixateur est d'éliminer de l'émulsion les halogénures d'argent qui n'ont reçu aucune exposition lumineuse afin que ne demeure sur le support (papier ou film) que l'argent métal résutant de l'action du révélateur.
Avatar de l’utilisateur
MMP
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1888
Inscription : Jeudi 16 Novembre 2006 8:11
Localisation : Marseille

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par caution » Lundi 28 Janvier 2008 0:22

Je ne suis qu'un petit débutant du développement, mais j'ai déja fait ce genre de développement. Je me suis amusé à développer des pellicules ecktachrome en N& B. En jouant avec le temps de fixation , ca donne des péllicules en sépia, avec des dominantes marron, violet, vert, voire même en insistant sur le fixateur a la rendre n&b.
caution
 
Message(s) : 11
Inscription : Mardi 17 Juillet 2007 17:04
Localisation : rouen 76000

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par KOPERIOR » Lundi 28 Janvier 2008 10:02

caution a écrit : En jouant avec le temps de fixation , ca donne des péllicules en sépia, avec des dominantes marron, violet, vert, voire même en insistant sur le fixateur a la rendre n&b.


Je vais juste me permettre de faire un tout petit commentaire. Un commentaire de débutant vu que j'en suis aussi un.
C'est très bien d'expérimenter pleins de procéssus en tout genre ...

Mais là ... dans ce cas ... sans arrogance de ma part ...
Ne serait ce pas plus simple d'acheter une pellicule Noir&Blanc ? :-**

En tout cas Superbe explication de MMP :respect:
Avatar de l’utilisateur
KOPERIOR
 
Message(s) : 12
Inscription : Mercredi 23 Janvier 2008 19:07
Localisation : ARLES

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par mathieu.haessler » Samedi 30 Janvier 2010 12:03

Bonjour à tous,
Je relance ce poste car je voudrait savoir si quelqu'un peut decrire en terme "visuel" (genre : ca devient rouge, ou autre..) le phenome produit par le developpement d'un film couleur pour C41 en N et B. Grand merci.
mathieu.haessler
 
Message(s) : 8
Inscription : Lundi 19 Janvier 2009 20:12
Localisation : BELGIQUE BRUXELLES

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par valAa » Samedi 30 Janvier 2010 12:09

Salut,
Une petite recherche sur le forum, et hop ! Jette un coup d'œil à ces fils :
http://35mm-compact.com/forum/viewtopic.php?t=21656l
http://35mm-compact.com/forum/viewtopic.php?t=21695
Avatar de l’utilisateur
valAa
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1204
Inscription : Dimanche 06 Janvier 2008 1:10
Localisation : Lyon

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par chriscard » Samedi 30 Janvier 2010 12:13

notre ami igorovitch avait par erreur developpé un film couleur dans de la chimie NB, ca donne sa serie DECINES: paysages clairs
http://www.flickriver.com/photos/igorinoo/
Avatar de l’utilisateur
chriscard
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2315
Inscription : Dimanche 06 Décembre 2009 15:49
Localisation : suisse

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par fred_div91 » Jeudi 23 Mai 2013 19:33

:hello:

Déterrage de topic, petit délire au Mamiya EF2, avec une pélloche couleur périmée Agfa développée dans de la chimie n&b (oui ça fait beaucoup :D ) ...
Ca pique pas, faut éviter les crops mais c'est marrant ...

Image

Image

Image

Image
fred_div91
Expert
Expert
 
Message(s) : 439
Inscription : Mardi 26 Février 2013 17:51

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par Seelow » Jeudi 23 Mai 2013 20:04

Et bien je dois dire, au vue des photo de fred_div91, que ça doit pouvoir mener à quelque chose de sympas. Hormis la troisième, les photos dégagent une ambiance navigue entre un bon Hitchcock et un thriller filmé façon "c'est arrivé près de chez vous".

J'adore! (Même si les photos sont dégueux, pleines de poussières etc ...)
Seelow
Expert
Expert
 
Message(s) : 477
Inscription : Mercredi 14 Mars 2012 17:22
Localisation : Amiens

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par retina » Jeudi 23 Mai 2013 20:25

c'est marrant, aujourd'hui même j'ai develloper une pellicule couleur dans de la chimie n&b. Bon elle était périmé depuis quatorze ans mais le résultat n'est pas si mauvais. Faut aimer le grain quoi....
Avatar de l’utilisateur
retina
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 1862
Inscription : Jeudi 22 Novembre 2012 0:06
Localisation : La où l'herbe pousse à l'envers

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par fred_div91 » Vendredi 24 Mai 2013 7:02

Merci.
Comme je ne m'attendais pas à un résultat concluant, j'ai un peu maltraité le négatif :-**
Mais effectivement en tâtonnant un peu on doit pouvoir exploiter ces vieilles pélloches couleurs pour arriver à un résultat sympa.
fred_div91
Expert
Expert
 
Message(s) : 439
Inscription : Mardi 26 Février 2013 17:51

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par Seelow » Vendredi 24 Mai 2013 8:19

Surtout que les couleurs de la première sont vraiment particulières.
Seelow
Expert
Expert
 
Message(s) : 477
Inscription : Mercredi 14 Mars 2012 17:22
Localisation : Amiens

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par greuh » Mardi 28 Mai 2013 9:56

Image
Pellicule couleur périmée développée avec du Rodinal en stand dev.
Avatar de l’utilisateur
greuh
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4771
Inscription : Lundi 03 Octobre 2011 16:02
Localisation : dans la gloriette du jardin des plantes

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par guevellou » Mardi 28 Mai 2013 11:14

Seelow a écrit :Et bien je dois dire, au vue des photo de fred_div91, que ça doit pouvoir mener à quelque chose de sympas. Hormis la troisième, les photos dégagent une ambiance navigue entre un bon Hitchcock et un thriller filmé façon "c'est arrivé près de chez vous".

J'adore! (Même si les photos sont dégueux, pleines de poussières etc ...)



la 2 est carrement top; :bienjoue:

Concernant les temps revelateur,fixateur, vous faites quoi ???
Avatar de l’utilisateur
guevellou
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 2743
Inscription : Vendredi 04 Février 2011 11:52
Localisation : Bretoncelles (61)

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par greuh » Mardi 28 Mai 2013 11:26

De mon coté, c'était Rodinal à 1:100. 3 retournements, 30 minutes d'attente, 3 retournements, 30 minutes d'attente, arrêt, fixation. Je reconnais que le résultat est violent.
Avatar de l’utilisateur
greuh
Super Gourou
Super Gourou
 
Message(s) : 4771
Inscription : Lundi 03 Octobre 2011 16:02
Localisation : dans la gloriette du jardin des plantes

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par fred_div91 » Mardi 28 Mai 2013 13:38

guevellou a écrit :la 2 est carrement top; :bienjoue:
Concernant les temps revelateur,fixateur, vous faites quoi ???


Merci ...
Au pifomètre complet, 9 minutes au Microphen 1+1 (en fin de vie), retournements toutes les 30s, bain d'arrêt et fixateur 8 minutes.
Je pense rallonger un peu la durée au révélateur ...
Ce qui est impressionnant c'est le négatif à la sortie du fixateur. Complètement opaque ... J'ai cru que tout était "foiré", puis finalement cela reste exploitable en scannant :wink:
fred_div91
Expert
Expert
 
Message(s) : 439
Inscription : Mardi 26 Février 2013 17:51

Re: développer une pellicule couleur dans un labo n&b

Message par fred_div91 » Mercredi 29 Mai 2013 7:55

Deuxième pellicule (Agfa 100) développée dans de la chimie n&b hier soir ...
Le résulat à l'air plus satisfaisant. J'ai allongé le temps dans le révélo (12 minutes, 3 retournements toutes les minutes).
Le négatif me semble plus translucide et contrasté, à vérifier au scan ce soir ;)
fred_div91
Expert
Expert
 
Message(s) : 439
Inscription : Mardi 26 Février 2013 17:51

Suivant

Retour vers Labo photo argentique Noir et Blanc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

  • Publicité
cron