Coup de coeur
avril 2007

Coup de coeur pour ka.mera

Surimpression fortuite
Photo © ka.mera, non libre de droit
(Cliquez sur la photo)

Surimpression fortuite par ka.mera

Elle était assise là, hermétique, immobile, si discrète et pourtant elle captiva mon attention durant tout le trajet. Dans le métro, beaucoup cherchent l'isolement: lecture, walkman... Son rempart à elle, ses larges lunettes, sa posture droite et affirmée, masquant une détermination mélancolique.

Je n'ai pas pour habitude de "voler" une image.

Je cherche toujours à accrocher un regard, accord tacite avec mes modèles d'un instant. Difficile de le trouver ici...

C'est donc fiévreusement que je déclenche et fais une image, juste avant de sortir de la rame... Le wagon se vide, la sonnerie va retentir, et l'étrangeté de la scène arrive à un court paroxysme. Je décide en un instant de doubler l'image.

Deux jours plus tard, après trempette réglementaire de la Delta 400 dans la chimie je peux enfin jeter un coup d'oeil sur le négatif.

Grosse déception, les deux images se chevauchent largement et, je me perds en conjectures. Intervention mystique de cet étrange personnage, malencontreuse manipulation de mon A1 au moment ou je montais mon 24mm avant la prise de vue ?

En tout cas la singularité continue d'entourer cette photo !

Séchage, découpage et premier scan du film, sans grand espoir. Je cale le film dans le porte-négatif au jugé et envoie le bouzin. Bzzz Bzzz Clac l'image apparaît enfin.

La perplexité passée, sous mes yeux la scène demeure relativement intacte, et s'en trouve même renforcée. Etait-ce sa manière à elle de contribuer un peu plus à cette image ?

Je lisais récemment quelques mots de Richard KALVAR : "Le hasard opère sans prévenir, mais il faut commencer par le provoquer" (RP n°182- Page 69).

Ces quelques mots, vous le comprendrez aisément, ont largement trouvé écho à cette "surimpression fortuite".

ka.mera

Le mot du jury

Le travail de ka.mera est représentatif d'une génération qui a intégré la manière des photographes dits humanistes d'après guerre et est inquiète de ce que l'évolution des sociétés modernes, où la consommation peut paraître constituer l'ultime référence pour la représentation de soi, implique comme risque de dépersonnalisation des individus dans un environnement urbain souvent perçu comme hostile. Rappelons nous comment les photographes allaient droit aux gens sans que ceux ci perçoivent la photographie comme une agression. Cadrages fuyants, où règne une distance toujours plus grande entre les individus, qui aujourd'hui deviennent la règle en photographie de rue ; qui pourrait désormais photographier dans le métro, ou ailleurs, comme Doisneau ou Ronnis ?

Au delà des époques et des styles, l'humain demeure éternel dans sa présence. C'est une interrogation constante du photographe de rue que comment représenter le monde et dire, au delà de l'anecdote, le comment nous vivons.

Lieu clos du métro. Obligation à autrui que l'on cherche à éviter, oublier. La photographie de ka.mera est un raccourci de cette confrontation redoutée au monde. Lunettes noires ; y'a pas d'soleil sous la terre chantait Gainsbourg. Enchevêtrement des lignes, personnages en reflet comme autant de lignes de fuite. Ici les matières froides sont maîtresses, comme la raideur de cette passagère dont le regard oblique vers le photographe. Silence des regards sous l'oubli de lunettes noires, mais est-ce encore un regard ? On voudrait des rires, des sourires. Où trouver le soleil quand l'humain se ferme ? Ce monde retourné sur lui même ne sourit plus. Le regard de l'autre n'existe plus. La photographie est une intruse, les regards la frontière à ne pas franchir.

Le jury Coup de Coeur de FPA.

Interview de ka.mera

Quel est pour vous le comble de la misère ?

Son cotés inéluctable et implacable le fait quelle puisse tous nous toucher un jour.

Où aimeriez-vous vivre ?

Là ou je suis c'est déjà pas mal...

Quel est votre idéal de bonheur terrestre ?

On est d'accord, on supprime guerre et autres foireuseries actuelles : croissance forcenée, bondieuseries en tout genre, intégrismes, extrémismes ... on laisse Pachamama se remettre de ses émotions ... "parce qu'on le vaut bien" et après, "c'est que du bonheur". Sinon, un monde où nous pourrions exprimer notre sensibilité sans tabous ce serait déjà pas si mal.

Quels sont vos metteurs en scène de cinéma favoris ?

Darren aronofsky, Almodovar, David Lynch, Quentin Tarantino, Michael Mann, Jeunet et Carro, Terry Gilliam, Yann Kounen, Romero, Matt Groening , Woody Allen, ...

Quels sont vos acteurs (actrices) favoris ?

Ma douce quand elle monte sur les planches, Johnny Depp, Patrick Mc Gohan, Diana Riggs (l'incarnation du glamour), Benoit Poelvoorde, y en a d'autres bien sur.

Quels sont vos peintres favoris ?

Ma mère qui est douée, dans d'autres genres, Jérôme Bosch, Dali, HR Giger - keith Harring, grand prédicateur de l'ère du "petit bonhomme"...

Quels sont vos photographes préférés ?

Sans trop reflechir car la liste est longue, Martin Parr, Robert Doisneau, Don mc cullin, Jean loup Sieff, Elmer Batters, Helmut Newton, Willi Ronis, Ansel Adams, Dorothea Lange, Jullia Fullerton Batten... liste non exhaustive, en plus,il y a tant d'amateurs doués...

Quels sont vos musiciens favoris ?

Ouille !!! La aussi, la liste est longue, du rock au rap en passant par la pop, la world, l'electro et le classique je suis éclectique. Pèle mêle et de manière non exhaustive : Esbjorn Svensson Trio, the Pixies, the b52's, IAM, NTM, Slayer, Incubus, Bjork, les grosses papilles, la rue ketanou, Suzanne Vega, Aliasing (forza les copains), Mike Patton, Fuzzati, Svinkels, Ludwig Von 88, Depeche Mode, Delpech Mode, Laurent Garnier (respect), Boards of Canada, Aphex Twin, Prince, Boris Vian.

Quelle est votre qualité préférée chez l'homme ?

L'humanité.

Quelle est votre qualité préférée chez la femme ?

La complicité.

Quels sports pratiquez-vous ?

Escalade, rando, nage en mer (palmes masque tuba), pétanque.

Seriez-vous capable de tuer quelqu'un ?

Oui, même si l'idée d'enlever la vie est répugnante.

Quelle est votre occupation préférée ?

Être créatif, le sexe aussi...

Qui auriez-vous aimé être ?

Moi en différent... une femme sensuelle, un aventurier façon Bob Moranne ou San Antonio, ...

Quel est le principal trait de votre caractère ?

Je suis insatiable, curieux d'apprendre et comprendre.

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

Leur ouverture sur le monde, leur désir de construire, leur confiance...

Quel est votre principal défaut ?

Une grande naïveté.

Quelle est la première chose qui vous attire chez une femme ?

Son regard, ses jambes.

La couleur que vous préférez ?

Le noir.

La fleur que vous préférez ?

Ca dépend des saisons et des lieux.

Quels sont vos auteurs préférés en prose ?

Frédéric Dard, Jule Verne, Bruno Leandri, Isaac Assimov, HP Lovecraft, Théophile Gauthier, Alphonse Daudet, ...

Quels sont vos poètes préférés ?

Ceux de la rue, qui prennent les murs pour support.

Quels sont vos héros dans la vie réelle ?

Ceux du quotidien.

Quels sont vos noms favoris ?

Un ange passe, suivront le...

Que détestez-vous par dessus tout ?

Perdre mon temps, et pourtant les occasions sont si nombreuses.

Quel est le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

L'ubiquité, pouvoir faire plusieurs choses en même temps, assurer mon taff, les taches ménager etc., tout en me consacrant à la photo, les rencontres et autres choses enrichissantes ...

Croyez-vous à la survie de l'âme ?

C'est tentant ...

Comment aimeriez-vous mourir ?

Comme dans un rêve.

Etat présent de votre esprit ?

Jusque la tout va bien...


Un commentaire sur cette photo ?
--> Forum Critique image et conseils - Urbain

Translation in English Übersetzung in Deutsch
Traductions Google


Valid XHTML 1.0!

Valid CSS!

Annuaire DMOZ