Histoire de la photographie sous-marine


Produits photo argentique
Boutique photo argentique

Forum photo argentique
Forum photo argentique

Annuaire photo
Annuaire photo

Galerie photo
Galerie photo

Historique de la photo sous-marine

La photographie sous-marine est en fait presque aussi ancienne que la photographie en général ne l'est elle-même. Les premières tentatives dont nous avons la trace, sous la forme de clichés d'époque, sont celles de M. Louis Boutan, qui les réalisera avec une grosse chambre photographique à laquelle il adjoindra ensuite une lampe à arc, comme source de lumière. Pionnier absolu, il expérimentera et créera les premiers caissons étanches et aussi la technique dite du matériel noyé, dont nous reparlerons plus tard. Tout ceci se passait à la fin du 19ème siècle (dès 1893) et au début du 20ème siècle.

Arrivées à l'entre deux guerres mondiales, les techniques de la photographie sous-marine et du cinéma subaquatique sont bien maîtrisées et utilisées. Mais, les matériels restent rares et surtout coûteux, ce qui limite la démocratisation de cette discipline parmi les amateurs. Toutefois, certains d'entre eux, particulièrement doués pour le bricolage et disposant de talents en mécanique, arrivent à concevoir leurs propres caissons étanches et à les utiliser avec de bons résultats, principalement en noir et blanc.

torpille Dimitri Rebikoff

Un progrès énorme sera accompli par les inventions (et/ou les améliorations de dispositifs déjà connus) de M. Dimitri Rebikoff, dans les années 1950 et 1960. Sa torpille sous-marine montée, dont les performances sont bien supérieures à celles des autres scooters sous-marins de l'époque (et de nombre de ceux actuellement disponibles), en est le meilleur exemple. Ce petit véhicule individuel est équipé d'un puissant flash électronique et d'un caisson de prise de vue, dans sa version photographique ; tandis que deux sources d'éclairage et une caméra 16 mm sont présentes en version cinématographique. De plus, un système optique spécial permet d'annuler les défauts habituels de distorsion de l'image, que l'on rencontre quand on utilise un caisson étanche classique. Couché à califourchon sur cet engin, le pilote dispose de commandes semblables à celles d'un avion (palonnier actionné avec les pieds et commandes manuelles) qui lui permettent la même souplesse d'évolution en 3 dimensions. Devant le peu de suites concrètes à ses inventions, en France, au-delà d'un succès d'estime et d'une couverture de presse, M. Rebikoff s'exilera finalement aux USA où ses travaux auront un accueil intéressé, de la part de la marine nationale de ce pays.

C'est à la même époque que celle des travaux de M. Rebikoff, et des premiers films du Commandant Cousteau, que la plongée sous-marine amateur avec scaphandre autonome commence à se développer en France. Tout d'abord sur les côtes méditerranéennes, avant de gagner les autres littoraux de notre pays et de ceux qui sont limitrophes. Parallèlement à cet engouement, va croître le besoin de garder des souvenirs de ces plongées, au moyen de la photographie et du cinéma. Jusqu'au niveau qui est celui que nous connaissons actuellement.

Suite de l'article : appareil photo classique.

Article réalisé d'après une contribution d'hyperfocale.


Sujets récents du forum histoire photo sous-marine ...

SOUS MARINE [fil ouvert]
Présentation de photos argentique - Faune et flore
Dernier message par mAnu.L - 13/11/15 à 22:26
Photos sous marine - Minolta contre Fuji
Conseils appareils photo, objectifs, accessoires, films...
Dernier message par mAnu.L - 01/07/13 à 23:49
photo sousmarine
Présentation de photos argentique - Faune et flore
Dernier message par regine - 08/02/09 à 12:11
Derniers messages du forum histoire photo sous-marine...

Un conseil sur la photographie sous-marine ?
--> Technique photographique

Translation in English Übersetzung in Deutsch
Traductions Google


La photo numérique sous-marineLa photo numérique sous-marine
Lien commercial